Aller au contenu principal
Font Size

La Confédération paysanne met la pression sur les variétés tolérantes aux herbicides (VTH) de tournesol et colza

La Confédération paysanne a listé les variétés tolérantes aux herbicides (VTH) dont la culture doit être remise en cause, selon elle, suite à l’avis du Conseil d’État émis le 7 février. Réactions.

Les VTH de tournesol représentaient plus de 120 000 hectares en France en 2019. © C. Gloria
Les VTH de tournesol représentaient plus de 120 000 hectares en France en 2019.
© C. Gloria

La Confédération paysanne monte au front. Après l’avis rendu par le Conseil d’État le 7 février sur les variétés tolérantes aux herbicides, elle a communiqué une lettre ouverte le 4 mars à destination des producteurs de colza et de tournesol. Elle liste les variétés de colza Clearfield et de tournesol Clearfield Plus qui, selon le syndicat, doivent être retirées du catalogue officiel et interdites de culture. Le Conseil d’État demande ce retrait dans un délai de neuf mois pour les variétés obtenues par mutagenèse dirigée et par mutagenèse aléatoire in vitro devant être soumises à la réglementation relative aux OGM (directive 2001/18). Selon BASF, « les variétés de tournesol Clearfield Plus ont été obtenues par des techniques de mutagenèse in vivo et non in vitro contrairement à ce qu’indique la Confédération paysanne. Les tournesols Clearfield Plus et Clearfield sont donc exemptés des obligations réglementaires de la directive 2001/18 ». Néanmoins, le Conseil d’État incite le gouvernement à prendre des mesures de prévention sur la culture de VTH obtenus par mutagenèse in vivo.

Quasiment aucun VTH inscrit sur le catalogue officiel

BASF ne s’exprime pas sur les colzas Clearfield. Le rapport Inra rédigé sur les VTH en 2011 indique que « des mutants spontanés de colza ont été obtenus par sélection sur culture cellulaire et sont à l’origine des variétés Clearfield ». Or, la culture de cellules ne peut s’effectuer qu’in vitro.

Par ailleurs, le retrait demandé des VTH du catalogue officiel pose question. Il n’existe quasiment pas de tournesol VTH inscrit en France et aucun colza. Ces variétés Clearfield, Clearfield Plus et Express Sun (ou assimilées) ont été inscrites sur le catalogue d’autres pays de l’UE et sont utilisables en France. Mais si ces variétés doivent suivre la même réglementation que celle sur les OGM, la France pourra être amenée à en suspendre la culture. Les sociétés qui ont sélectionné ces variétés doivent envoyer au gouvernement l’explicatif des modes d’obtention. La décision sur les cultures devrait être prise d’ici l’été et pourrait concerner les prochains semis de colza.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte dans le nord de l'Eure-et-Loir. Le rendement national moyen de blé tendre est estimé à 6,83 t/ha par le cabinet Agritel, en baisse de près de 8 % par rapport à la moyenne olympique. © G. Omnès
Moisson 2020 : une récolte de blé française sous les 30 millions de tonnes
Les spécialistes du marché des céréales continuent de réviser leurs chiffres de récolte de blé tendre à la baisse. La production…
La collecte chute de 20 % en blé tendre et en orge d'hiver par rapport à la moyenne décennale à la coopérative Ile-de-France Sud. © Gutner archives
Moisson 2020 : le grand écart du rendement en Ile-de-France comme ailleurs
La récolte des orges d’hiver, colza et blé tendre a rendu son verdict en Ile-de-France : des résultats très hétérogènes avec…
Pour la CGB, la propagation du virus de la jaunisse ampute la production française de sucre de 600 000 à 800 000 tonnes. © CGB
Crise de la betterave: les élus régionaux montent au créneau
L’impact de l’épidémie de jaunisse sur betterave s’amplifie devant l’absence de solution technique autorisée. Les Régions…
Nouveau silo de Biocer dans l'Eure. Avec une collecte qui double tous les cinq ans, les organismes économiques doivent adapter leur infrastructure de stockage et de tri. © Biocer
Agriculture biologique : les céréales bio face au défi de la massification
La dynamique de croissance forte et régulière enclenchée depuis trois ans pour les céréales bio confronte la filière à de…
Moisson de blé en Eure-et-Loir
Moisson 2020 : des rendements dans le rouge pour une année noire en grandes cultures
Très mauvaise donne cette année pour les grandes cultures en France, avec une baisse généralisée des productions. Les céréales d’…
Aymeric et Margot Ferté, Gilles Lancelin, Romaric Paucellier : trois expériences du bio en grandes cultures. © DR/C. Baudart
Bio en grandes cultures : la nouvelle génération de convertis bouge les lignes
Une exploitation de grandes cultures qui passe en bio ? C’est désormais banal. Partout, des conversions s’engagent, souvent par…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures