Aller au contenu principal

Jachère : Bruxelles propose une nouvelle dérogation pour 2024

La Commission européenne propose une nouvelle dérogation pour la jachère 2024, à la demande notamment de la France.

Parcelle agricole en jachère
© Gabriel Omnès

Ursula Von der Leyen, présidente de la Commission européenne, vient d’annoncer la décision prise par Bruxelles de proposer une nouvelle dérogation aux règles de la PAC concernant les 4 % de surfaces en infrastructures agroécologiques (IAE) et en jachère pour l’année 2024.

Lire aussi : Jachère 2024 et PAC : questions/réponses pour ne pas se faire avoir

Un règlement rétroactif au 1er janvier 2024

« La mesure sera votée dans les prochains jours par les États membres réunis en commission. Après cela, la Commission procédera à l'adoption formelle », indique un communiqué de la Commission européenne. « Le règlement s'appliquera rétroactivement à compter du 1er janvier 2024. Les États membres qui souhaitent appliquer la dérogation au niveau national doivent en informer la Commission dans un délai de 15 jours afin que les agriculteurs puissent être informés dans les plus brefs délais », précise la Commission européenne.
 

Cultures fixatrices d’azote et cultures dérobées sur 7% des surfaces 

« Au lieu de laisser les terres en jachère ou improductives sur 4 % de leurs terres arables, les agriculteurs de l'UE qui cultivent des cultures fixatrices d'azote (telles que les lentilles, les pois ou les féveroles) et/ou des cultures dérobées sur 7 % de leurs terres arables seront considérés comme respectant les exigences de conditionnalité de la BCAE 8 », précise la Commission. Ces surfaces devront être cultivées sans produits phytosanitaires.

Lire aussi | PAC 2023 : haies, jachères… respectez-vous les obligations de la conditionnalité ?

Pour rappel la BCAE 8 impose, entre autres, de consacrer une part minimale des terres arables à des zones ou éléments non productifs. Cela fait généralement référence aux terres en jachère, mais également à des éléments tels que des haies ou des arbres. Les exploitations possédant moins de dix hectares de terres arables sont généralement exemptées de cette obligation. « Aujourd'hui, la Commission offre la possibilité à tous les agriculteurs de l'UE d'être exemptés de cette exigence tout en restant éligibles au paiement direct de base de la PAC », souligne la Commission. 

« Une première réponse concrète aux préoccupations des agriculteurs »

« La proposition de la Commission, envoyée aujourd'hui aux États membres qui la voteront lors d'une réunion de commission, apporte une première réponse politique concrète pour répondre aux préoccupations des agriculteurs en matière de revenus », commente la Commission dans le communiqué. « Cela fait également suite aux demandes formulées par plusieurs États membres lors des réunions du Conseil agriculture ». 

Face à la colère des agriculteurs, le gouvernement français indique depuis plusieurs jours avoir réuni une coalition de 22 pays autour de cette demande.

La décision de la Commission survient toutefois tard par rapport au calendrier des agriculteurs qui pour une bonne part d'entre eux ont déjà pris en compte l'implantation de jachère dans leurs assolement.

 

Les plus lus

Mention " archives " obligatoire / discussion technique entre agricultrice et technicien / itinéraires culturaux et utilisation des produits phytosanitaires / marges / ...
Conseil stratégique phytosanitaire : le dispositif définitivement abandonné dans sa forme actuelle

Parmi les mesures prises par le gouvernement Attal pour répondre à la colère des agriculteurs figure la suppression du conseil…

septembre 2021, plaine de Versailles. Couvert d'interculture, mélange multiespèce
Jachère 2024 et PAC : questions/réponses pour ne pas se faire avoir

La réglementation de la PAC concernant les infrastructures agroécologiques ne s'appliquera pas en 2024. L'implantation de…

Moisson dans l' Indre près d' Issoudun le 8 juillet 2022. Agriculteur et sa fille dans une parcelle de blé
Fermage : comment sécuriser la transmission des baux hors cadre familial ?

Sans repreneur familial, la cession du foncier loué peut s’avérer compliquée. Il existe des outils, qui dans l’idéal sont à…

Culture intermédiaire fixatrice d’azote
Jachère 2024 : la dérogation et ses nouvelles conditions publiées par Bruxelles

La Commission européenne a tranché et publie ce jour un règlement accordant aux agriculteurs européens une exemption partielle…

Parcelle agricole en jachère
Jachère : Bruxelles propose une nouvelle dérogation pour 2024

La Commission européenne propose une nouvelle dérogation pour la jachère 2024, à la demande notamment de la France.

Famille agricole, père avec sa fille et ses petits-enfants dans une parcelle agricole
Transmission d’exploitation agricole : quelles sont les options pour le foncier en propriété ?
Être propriétaire des terres que l’on exploite permet de mieux maîtriser le foncier lors de la transmission. Une réflexion reste…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures