Aller au contenu principal

Il y a un côté « travailleur social » du conseiller, pour Didier Duedal

Située à Orvaux dans l'Eure, la ferme de Didier Duedal compte 75 ha dont 25 ha de prairies. L'assolement comprend du blé, du colza, des protéagineux, du maïs grain quand c’est possible, le tout dans une rotation de 9 ans dont 3 ans de prairie.

Didier Duedal, 75 ha dont 25 ha de prairies à Orvaux, Eure Blé, orge, colza, protéagineux, maïs grain quand c’est possible (milieu séchant) Rotation de 9 ans dont 3 ans de prairie "Le groupe est vraiment important aussi. Par exemple, nous n’avons pas envie collectivement de mettre des insecticides sur colza, ce qui nous aide. À plusieurs, c’est plus facile de prendre le risque."
© DR

"Je prends mon conseil à la chambre d’agriculture. Bertrand Omon est pour moi un accompagnant plus qu’un technicien qui dit de faire ci ou ça. Il a des connaissances, j’en ai aussi. Il va me donner des pistes de réflexion, des garde-fous, en me rappelant par exemple au bon moment l’historique de ce qui s’est passé au sein du groupe. C’est comme un pair. Le gros intérêt de ce conseil, c’est de nous ramener à une approche globale : dans le cas d’un salissement, on constate le problème, mais surtout, on réfléchit à la façon de réagir pour l’an prochain. Ça permet de 'se regarder pédaler'. Dans cette idée, on ne fait par exemple plus de point sur les résultats de la campagne en août : les collègues, qui n’ont pas les mêmes critères d’évaluation que nous nous ont trop 'intoxiqués', on n’arrive plus toujours à faire la part des choses. Bertrand Omon a aussi un côté 'travailleur social' : quand ça ne va pas, il va essayer de ramener des éléments pour nous faire relativiser.

Pour moi, le temps du conseil vertical est en tout cas bel et bien terminé. On est dans une relation horizontale avec lui, ou même avec les chercheurs avec lesquels on peut travailler : si on n’est pas là pour tester leurs méthodes et leur dire ce qui peut poser problème sur le terrain, par exemple, ça ne passe pas. On se met au même niveau, chacun amène son expérience. Cependant, à côté de ce conseil, je continue de me rassurer avec ce que délivre également la chambre d’agriculture. Mais ce conseil, de même que celui des coopératives est parfois déconcertant. Les risques sont rarement relativisés. Avec Bertrand Omon, on a une info dans la tête une fois, alors que là, elle est répétée si souvent que l’on finit par y croire."

Les plus lus

Pour une bonne rotation des stocks, notez la date de rentrée des produits sur les bidons.  © N. Cornec/Aravalis
Stockage des produits phytosanitaires : bien ranger son local phyto
Si toutes les fermes comportent un local pour stocker les produits phytosanitaire, ce dernier n’est pas toujours aux normes.…
Blé : ils contrôlent les maladies avec peu de fongicides malgré une forte pression
Substances naturelles, variétés tolérantes, semis peu denses et retardés, bas volume associé à réduction de dose : en Seine-…
10,8 millions de tonnes d'engrais ont été livrées au cours de la campagne 2021-2022, soit une baisse de 5 % par rapport à la campagne précédente.
Engrais azotés : toujours du retard dans les achats des agriculteurs
La situation sur le marché des engrais reste tendue avec des prix très élevés, des agriculteurs attentistes et un risque d’…
Denis Bollengier a bénéficié d’une prise en charge financière totale pour implanter sa haie grâce au dispositif de paiement pour services environnementaux.
« J’ai financé ma haie grâce aux paiements pour services environnementaux »
Denis Bollengier, agriculteur dans le Nord, a financé l’implantation d’une haie en bénéficiant d’un paiement pour service…
Fiscalité : deux exemples pour mieux comprendre la DEP
Fiscalité : deux exemples pour mieux comprendre la DEP
La déduction pour épargne de précaution (DEP) est un outil de défiscalisation et de lissage des prélèvements sociaux très…
Les coûts de production de la betterave sont en forte hausse (+16% en 2022 par rapport à 2020).
Betterave : feux au vert pour la production en 2023
Grâce aux gages de rémunération apportés par les fabricants de sucre, la Confédération générale des planteurs de betteraves (CGB…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures