Aller au contenu principal

Guerre en Ukraine : l’Europe autorise la mise en culture des jachères pour 2022

Pour faire face aux conséquences de la guerre en Ukraine, l’Europe permet d'exploiter les jachères au même titre que les autres cultures, levant de facto l’obligation des SIE pour toucher le paiement vert.

Il est possible d'implanter des cultures de printemps sur des parcelles prévues en jachère pour respecter la part de SIE.
Il est possible d'implanter des cultures de printemps sur des parcelles prévues en jachère pour respecter la part de SIE.
© Arvalis

Dès le 2 mars, les ministres de l’Agriculture européens avaient souligné les risques pour la sécurité alimentaire que faisait peser l’invasion russe en Ukraine, appelant à des mesures d’urgence et à d’autres de plus long terme. Le 23 mars, la Commission européenne a validé la possibilité de mettre en cultures les jachères. On pourra ainsi les faire pâturer ou les récolter, ou bien les emblaver avec une culture traditionnelle.

Concrètement, cela signifie une levée des obligations liées aux surfaces d’intérêt écologique (SIE), puisque les jachères font partie de ce dispositif. Outre l’utilisation en fourrage (pour les jachères en place ou les terres les moins productives), il sera possible d’emblaver des cultures de printemps sur des parcelles initialement prévues en jachère pour respecter les 5 % de SIE.

La conduite pourra se faire comme pour toute culture conventionnelle, y compris en appliquant des engrais et des produits phytosanitaires. Autre conséquence de cette « banalisation » des jachères : même récoltées ou exploitées, les jachères pourront être comptabilisées comme une culture à part entière dans le cadre de l’obligation de la diversité des assolements.

Selon le commissaire européen à l’Agriculture Janusz Wojciechowski, cette mesure représenterait un potentiel de mise en culture de 4 millions d’hectares en Europe, sur la base des surfaces déclarées en jachère ou en culture protéagineuse non fertilisée au titre des SIE en 2020. Cette décision est limitée à l’année de récolte 2022. Pour l’heure, il n’est pas question d’un tel régime dérogatoire pour les cultures qui seront semées cet automne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

PAC 2023 : Les derniers arbitrages du PSN toujours en discussion
Les assolements qui se décident actuellement seront déterminants pour le respect des obligations liées à la conditionnalité et…
En hiver, la présence d'un couvert contribue à une meilleure infiltration de l'eau, réduisant les risques de tassement ou de lissage du sol en profondeur.
Couverts d’interculture : comment optimiser leurs bénéfices sur la structure du sol ?
Bien menés, les couverts végétaux améliorent la structure du sol sur les premiers centimètres, mais ne remplacent pas le travail…
Un apport d'eau à début floraison est incontournable pour améliorer le rendement du tournesol.
Tournesol : bien piloter l’irrigation pour gagner des quintaux
Bien que relativement tolérant à la sécheresse, le tournesol valorise l’irrigation. Un bon pilotage de deux ou trois tours d’eau…
Un colza associé à la féverole développe un enracinement plus profond.
Sol : les plantes compagnes favorisent le drainage
L'association de plantes favorise le développement du système racinaire, favorable à la structure du sol.
Une graminée comme l'orge de printemps dans la betterave montre un effet perturbateur pour l'installation de pucerons.
Jaunisse de la betterave : résultats encourageants avec les plantes compagnes
Depuis deux ans, diverses solutions de lutte contre la jaunisse de la betterave sont testées sur le terrain au travers d’un plan…
Le dimensionnement de l'unité et la sécurisation du plan d'approvisionnement du méthaniseur sont des éléments déterminants dans un contexte de rentabilité très fragilisée de la méthanisation agricole.
Méthanisation agricole : adapter son projet à une rentabilité incertaine
La baisse des tarifs d’achat du gaz et la hausse des coûts fragilisent la rentabilité des nouveaux projets de méthanisation,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures