Aller au contenu principal

Fusion Monsanto-Bayer : BASF récupère des actifs de Bayer à la pelle

Dans le cadre de la fusion avec Monsanto, le groupe allemand Bayer se voit obliger de céder un certain nombres d'actifs... repris pour une bonne part par son concurrent BASF.

BASF se dote d'une recherche sur les blés hybrides avec des actifs provenant de Bayer.
© N. Ouvrard

La société Bayer a signé un accord fin avril pour céder à BASF une part de ses activités de semences et de protection des cultures pour un montant de 1,7 milliard d’euros. Parmi les plus importantes pour l’Europe, il s’agit de l’intégralité des semences potagères (marque Nunhems), de certains produits de traitement de semences, de la plateforme de recherche et développement en blé hybride et des activités d’agriculture numérique Xarvio. Ces activités ont généré 745 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017. Ces achats de BASF à Bayer font suite déjà à d’autres acquisitions finalisées en octobre 2017 pour un montant de 5,9 milliards d’euros : activités de semences et de recherches pour certaines grandes cultures, herbicides non sélectifs à base de glufosinate-ammonium (restant homologué hors UE)… BASF se dote ainsi d’activités supplémentaires, en semences surtout, lui apportant de nouvelles capacités et opportunités pour sa croissance. La société va intégrer le transfert de près de 2500 employés. Toutes ces transactions restent sujettes à la clôture de l’acquisition de Monsanto par Bayer, prévue avant la fin juin 2018.

Les plus lus

Les disponibilités en azote sont exceptionnellement faibles, au risque d'impacter la récolte prochaine.
Flambée des prix et risque de pénurie pour les engrais azotés
En sympathie avec les prix du gaz, les cours des engrais azotés pulvérisent les records. Pire, l’offre est limitée. Pour espérer…
Surcroît de travail, étalement du parcellaire et allongement des distances... Toutes les conséquences de l'agrandissement doivent être envisagées afin d'en évaluer l'impact sur les conditions de travail au quotidien.
Foncier agricole : quatre questions à se poser avant de s’agrandir
Lorsqu’une opportunité se présente, s’agrandir est souvent tentant. Mais les économies d’échelle ne sont pas forcément au rendez-…
Face aux dégradations, Cécile Ruèche, agricultrice à Bailly dans les Yvelies, a installé des panneaux pour expliquer le rôle des bandes enherbées et en interdire l'accès. Ces zones tampons sont désormais mieux respectées.
Agriculture périurbaine : « Ne pas rester seul face aux incivilités dans la plaine »
En zone périurbaine, incivilités et dégradations des parcelles sont usantes. L’action collective permet de ne pas se décourager…
Les faibles poids spécifiques sont le principal point faible de la récolte 2021 de blé tendre en France. La teneur en protéines est en revanche satisfaisante.
Qualité des blés 2021 : êtes-vous dans la moyenne ?
Ce n’est pas une grande année pour la qualité des blés français, notamment en raison de l’effondrement du poids spécifique sous l…
Le prix du blé dur français a répliqué la forte hausse enregistrée en Amérique du Nord au cours de l'été pour dépasser 400 €/t.
Blé dur : pourquoi les prix explosent malgré une qualité française médiocre ?
La récolte canadienne rachitique fragilise l’équilibre offre/demande du bilan mondial de blé dur, provoquant l’envolée des prix…
Circuler avec les engins agricoles sur les routes très fréquentées requiert des précautions.
Agriculture périurbaine : « Pour accéder à mes parcelles, j’évite les entrées et sorties de bureau »
Circulation difficile, dégâts de lapins, dépôts sauvages… Des agriculteurs situés en zone périurbaine cherchent la parade face à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures