Aller au contenu principal
Font Size

Foncier : plus de transactions mais des prix en baisse

D’après la FNSafer, les ventes de terres libres ont progressé de près de 6 % en surface en 2017, les prix perdant en moyenne 0,8 %.

En grandes cultures, les prix des terres libres baissent pour la seconde année consécutive de 0,5 % en moyenne.
© J.Chabanne

Le foncier agricole attire. Selon les chiffres diffusés fin mai par la FNSafer (fédération nationale des Safer), les ventes de terres libres sont en hausse de 7,6 % en nombre et de 5,9 % en surface. 381 000 hectares ont été échangés, soit le plus haut niveau depuis 2001. Ces progressions se sont logiquement traduites en valeur, le marché augmentant de 15,5 % à 4,6 milliards d’euros… Mais les prix à l’hectare, 5 990 euros en moyenne, ont baissé pour la première fois depuis 1996. De 0,8 %, la réduction est légère mais indiscutable. La FNSafer met cette baisse sur le compte de la prudence des acteurs du marché dans un contexte économique encore incertain. « Et l’offre importante de biens à la vente permet aux acquéreurs de négocier les prix à la baisse », ajoute-t-elle dans son rapport sur les prix des terres.

Le reflet du moral des agriculteurs

Concernées avant l’heure une première fois l’an dernier, les terres de grandes cultures n’échappent pas au phénomène : à 7 240 euros, le prix de l’hectare diminue de 0,5 % même s’il reste supérieur de 24 % à la moyenne nationale. La FNSafer y voit « un reflet du moral des agriculteurs », plombé par les retombées de la récolte 2016 et les mauvais prix de 2017. Une région talonnée par les difficultés comme la Bourgogne-Franche-Comté fait pourtant exception : les prix y progressent de 6 % à 3 030 euros l’hectare, portés par l’attrait des terres céréalières à fort potentiel.

Paradoxalement, le prix des terres louées s’accroît de 3 % pour monter à 4 690 euros. De 4,2 %, la hausse est plus forte en zones de grandes cultures (6 010 euros/ha en moyenne). La FNSafer explique cette contradiction apparente par la moindre sensibilité de ce marché aux effets de conjoncture : les prix y sont souvent négociés plusieurs années à l’avance par le fermier et son propriétaire.

Un marché des parts sociales important en valeur

Depuis la loi d’avenir de 2014, les Safer doivent être informés des ventes de parts sociales ou d’actions de sociétés agricoles. Selon la FNSafer, elles ont représenté en 2017 20 % du total des ventes en valeur de foncier agricole. Rappelons que les Safer n’exercent pas leur droit de préemption sur ce type de transaction.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte 2020 : le spectre de 2016 plane au-dessus des blés français
Surfaces de céréales d’hiver très basses, nombre d’épis réduit par l’excès de pluies automnales puis par la sécheresse…
Les correspondants sureté de la gendarmerie se déplacent gratuitement et sur demande. © Gendarmerie nationale
Vols en agriculture : « les voleurs sont venus trois fois en six mois »
Les vols de GPS, carburant, phyto sont fréquents. Que faire et ne pas faire, quels moyens mettre en place, comment s’y prendre ?…
Pour Gilles Lenfant, disposer d'un déchaumeur attelé et prêt à partir pendant la moisson est désormais indispensable. © C. Baudart
Incendie à la récolte : « Le mur de flammes avançait rapidement sur une largeur de 100 mètres. »
Agriculteur dans l’Eure, Gilles Lenfant a été confronté au feu à plusieurs reprises à l'été 2019. Son expérience…
La gestion de l'interculture va devenir encore plus cruciale en cas d'interdiction du glyphosate. © J.-C. Gutner
Se passer du glyphosate en interculture, des solutions... et des questions
Le glyphosate sert principalement à gérer les vivaces et les graminées, et à détruire les couverts. Sa fin programmée amène à…
Copyright Gabriel Omnès
La revalorisation des retraites agricoles définitivement adoptée au sénat
La loi revalorisant les retraites agricoles à 85 % du Smic pour une carrière complète d'exploitant a été votée définitivement en…
L'assemblée nationale a voté la revalorisation des retraites agricoles, revendication portée par e député André Chassaigne
L'Assemblée nationale vote la revalorisation des retraites agricoles à 85 % du SMIC
L’Assemblée nationale a adopté en seconde lecture une proposition de loi garantissant une pension minimale de 85 % du SMIC aux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures