Aller au contenu principal
Font Size

"On est tous experts à un moment ou à un autre", estime Emmanuel Drique

Emmanuel Drique travaille sur 158 ha à Bézu-Saint-Éloi, en bordure du plateau du Vexin, en conditions séchantes. Blé et colza sont ses cultures principales, que complètent 2 ha de pommiers à couteau en bio.

Emmanuel Drique, 158 ha à Bézu-Saint-Éloi, en bordure du plateau du Vexin, en conditions séchantes Blé et colza en cultures principales, 2 ha de pommiers à couteau en bio "Je ne sais pas si le fonctionnement de notre groupe est reproductible. Dans le GDA par exemple, les membres sont d'accord pour comparer les résultats, mais c'est plus dur en ce qui concerne les méthodes."
© DR

" Aujourd’hui, le conseil que j’utilise majoritairement est celui du groupe 'agriculture intégrée', où l’on raisonne par rapport à un système de cultures. Mais je continue de regarder ce qui se fait ailleurs. J’ai toujours adhéré au GDA classique et toujours travaillé avec le technicien de la chambre, qui est dans une approche à la parcelle, où il faut associer tel produit à telle maladie. Pour moi, le conseil du GDA est passif. Dans le groupe 'agriculture intégrée', Bertrand Omon est force de proposition, mais nous aussi. On est tous experts à un moment ou à un autre. On est davantage dans la conception du système, qui au final est toujours en mouvement. Après, on n’a pas la technique fine sur les produits et leur positionnement. Pour ça, je me tourne vers le conseiller du GDA 'classique'.  Je regarde aussi par curiosité les avertissements de la coop, inspirés du BSV. Le problème, c’est que tout ce qui peut potentiellement arriver y est évoqué, donc quelqu’un qui n’a pas trop confiance en lui est incité à traiter ! Je m’intéresse également à ce que publie Arvalis. Les publications annuelles Choisir sont riches. Et quand on les lit attentivement, on s’aperçoit que beaucoup de choses sont à relativiser. Pour me rassurer, je les relis, ce qui me conforte dans mes décisions. Je regarde aussi les forums comme Agricool… Mais sans y être inscrit !

Heureusement que j’ai le groupe de Bertrand Omon pour avancer. Seul, je serai resté en conventionnel classique : je n’aurais pas réussi à tenir. "

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte dans le nord de l'Eure-et-Loir. Le rendement national moyen de blé tendre est estimé à 6,83 t/ha par le cabinet Agritel, en baisse de près de 8 % par rapport à la moyenne olympique. © G. Omnès
Moisson 2020 : une récolte de blé française sous les 30 millions de tonnes
Les spécialistes du marché des céréales continuent de réviser leurs chiffres de récolte de blé tendre à la baisse. La production…
La collecte chute de 20 % en blé tendre et en orge d'hiver par rapport à la moyenne décennale à la coopérative Ile-de-France Sud. © Gutner archives
Moisson 2020 : le grand écart du rendement en Ile-de-France comme ailleurs
La récolte des orges d’hiver, colza et blé tendre a rendu son verdict en Ile-de-France : des résultats très hétérogènes avec…
Pour la CGB, la propagation du virus de la jaunisse ampute la production française de sucre de 600 000 à 800 000 tonnes. © CGB
Crise de la betterave: les élus régionaux montent au créneau
L’impact de l’épidémie de jaunisse sur betterave s’amplifie devant l’absence de solution technique autorisée. Les Régions…
Nouveau silo de Biocer dans l'Eure. Avec une collecte qui double tous les cinq ans, les organismes économiques doivent adapter leur infrastructure de stockage et de tri. © Biocer
Agriculture biologique : les céréales bio face au défi de la massification
La dynamique de croissance forte et régulière enclenchée depuis trois ans pour les céréales bio confronte la filière à de…
Aymeric et Margot Ferté, Gilles Lancelin, Romaric Paucellier : trois expériences du bio en grandes cultures. © DR/C. Baudart
Bio en grandes cultures : la nouvelle génération de convertis bouge les lignes
Une exploitation de grandes cultures qui passe en bio ? C’est désormais banal. Partout, des conversions s’engagent, souvent par…
Jaunisse sur betterave
Crise/betteraves : le gouvernement ouvre la porte à l'usage dérogatoire des néonicotinoïdes
Le ministère de l'Agriculture annonce qu'il fera une proposition législative pour permettre d'utiliser des traitements de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures