Aller au contenu principal

Engrais : privilégier les produits simples pour apporter des oligoéléments

Les cocktails associant plusieurs oligoéléments sont déconseillés dans la majorité des cas pour la fertilisation des cultures.

Les produits à base d'oligoéléments sont proposés sous plusieurs formes : sulfates, chélates…
Les produits à base d'oligoéléments sont proposés sous plusieurs formes : sulfates, chélates…
© Charles Baudart

« Il n’y a aucun bienfait à utiliser un produit contenant plusieurs oligoéléments pour corriger une carence. Il vaut mieux privilégier les produits simples. » Christine Lesouder, d’Arvalis, alerte sur les risques d’antagonismes entre éléments. « Cela existe entre le manganèse et le cuivre ou entre le cuivre et le zinc, l’absorption de l’un pouvant empêcher la pénétration de l’autre dans les feuilles. Des cocktails sont parfois proposés par des firmes comme des mélanges de cuivre et zinc à apporter sur blé. C’est déconseillé. Un produit ne contenant qu’un seul élément comme la bouillie bordelaise avec le cuivre doit suffire pour corriger une carence. »

Autre cas de figure : le tournesol est sensible à une carence en bore qui s’exprime plutôt dans les sols basiques, et en molybdène dans les sols acides. « Parfois, des cocktails de bore + molybdène sont proposés, constate Luc Champolivier, de Terres Inovia. Mieux vaut utiliser des engrais simples. Les agriculteurs sont soumis à une grosse pression des vendeurs d’oligoéléments, parfois en cocktail, avec des biostimulants. Il s’épand probablement plus d’oligoéléments que nécessaire. »

Les produits sont proposés sous plusieurs formes : sulfates, chélates… Pour Christine Lesouder, la forme importe peu pour l’assimilation des oligoéléments. « On peut se reporter sur les produits les moins chers comme les sulfates mais il faut avant tout s’intéresser aux doses apportées pour être sûr de lever une carence. Certains produits peuvent être sous-dosés. »

Les plus lus

Parcelle laissé en sol nu
Parcelles non semées et PAC : quelles sont les options possibles ?

Les pluies qui n’en finissent plus offrent par endroits peu de fenêtres de tir pour réaliser les derniers semis prévus.…

Un bon ressuyage des sols est important avant de préparer la parcelle à accueillir un semis de colza.
Semis de colza : 5 conseils clés pour les réussir

L'implantation du colza est une étape cruciale. L'objectif est de garantir son bon développement et sa robustesse à l'automne…

Parcelle de blé tendre en Nouvelle Aquitaine
Moisson 2024 : des potentiels de rendement dégradés en céréales à paille

Les intempéries auront-elles le dernier mot sur les rendements 2024 ? Les remontées du terrain semblent le prouver…

Olivier Pellerin agriculteur et entrepreneur de travaux agricoles dans son champ d'orge à Presly dans le Cher.
Couverts végétaux et interculture : « Je propose des mélanges qui combinent intérêts agronomique et faunistique »

Olivier Pellerin est entrepreneur de travaux agricoles et agriculteur à Presly, dans le Cher. Il commercialise des semences…

Parcelle de blé tendre
Prix du blé tendre : la hausse va-t-elle se poursuivre ?

Le prix du blé pourrait rester élevé dans les prochaines semaines au regard de la situation de sécheresse en Russie et de l’…

Epandage de matière organique. Epandeur à fumier et compost RollMax de Rolland (chez David Dos Reis) . Fertilisation. Fertilisant. Apport de fientes de volailles. ...
Fertilisation : l’apport de phosphore passe au second plan en bio à cause de la conjoncture

La conjoncture actuelle impose aux agriculteurs biologiques de faire des économies sur l’amendement des sols. L’apport de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures