Aller au contenu principal

Engrais : pourquoi les prix augmentent depuis deux ans

En lien avec la crise sanitaire, puis avec la guerre en Ukraine, le prix des engrais explose en Europe. Retour sur deux ans de hausse continue.

La reprise de l'activité post-Covid puis la guerre en Ukraine ont porté la hausse du prix des engrais depuis deux ans.
La reprise de l'activité post-Covid puis la guerre en Ukraine ont porté la hausse du prix des engrais depuis deux ans.
© G. Gauter, Arvalis

La flambée du prix des engrais constatée depuis janvier 2021 est une fusée à trois étages. Entre mai et septembre 2021, c’est d’abord la loi de l’offre et de la demande qui a fait son œuvre : le renchérissement des engrais azotés est survenu dans un contexte de forte reprise de l’activité économique post-Covid au niveau mondial. Les prix sont alors passés en quelques mois de 200 à 600 euros la tonne (€/t) pour la solution azotée sous l’effet de la forte demande de la part des agriculteurs.

Le deuxième étage de la fusée a été allumé par Moscou en février 2022. La guerre déclenchée par la Russie contre l’Ukraine provoque un choc à la hausse sur les marchés mondiaux de l’énergie et des céréales. « Ces deux pays sont des fournisseurs d’engrais importants de l’Union européenne », rappelle Sylvain Jessionesse, cofondateur de Piloter sa ferme et agriculteur dans le sud de l’Aube. S’en est suivi un affolement des marchés avec un prix de la solution azotée qui a dépassé les 800 €/t au printemps dernier. Après cette période spéculative, le marché s’est légèrement apaisé, mais les prix sont restés à un niveau élevé entre mai et août, autour de 600 €/t.

Engrais : pourquoi les prix augmentent depuis deux ans
© Piloter sa ferme

Le prix des engrais devrait rester élevé

Le troisième étage a décollé début septembre : alimentés par la hausse du prix du gaz, les prix des engrais sont repartis de plus belle. Une tendance renforcée par la décision des producteurs européens d’engrais de réduire leur production. Au 18 août, d’après Agritel, le prix du gaz se situait à 244 €/mégawatt-heure (MWh). Le 26 août, il atteignait 340 €/MWh en raison de l’arrêt des livraisons de gaz russe par l’opérateur étatique Gazprom, officiellement pour raison de maintenance, du gazoduc Nord Stream 1 qui relie la Russie à l’Europe.

La production européenne d’engrais est suspendue aux soubresauts géopolitiques provoqués par la Russie, mais aussi aux sanctions qui seront prises en Europe contre Moscou. Le président russe Vladimir Poutine a suscité de nouvelles inquiétudes en septembre lorsqu’il a menacé d’interrompre toutes les expéditions d’énergie vers l’Europe si Bruxelles mettait en œuvre le plafonnement du prix du gaz russe. De nombreux facteurs laissent donc à penser que le prix des engrais devrait rester élevé dans les prochains mois. « Nous ne sommes pas au bout de la hausse », considère Alexandre Willekens, consultant analyste marché des grains chez Agritel.

Les plus lus

Pour une bonne rotation des stocks, notez la date de rentrée des produits sur les bidons.  © N. Cornec/Aravalis
Stockage des produits phytosanitaires : bien ranger son local phyto
Si toutes les fermes comportent un local pour stocker les produits phytosanitaire, ce dernier n’est pas toujours aux normes.…
Yann Matura, 120 hectares à Buchy."Depuis trois ans, j’utilise des purins d'ortie tout formulés (Form GC) de J3G avec une application au 1er nœud et une seconde à 2 nœuds. Avec un coût de 10 euros à l'hectare, ces produits tonifient les cultures."
Blé : ils contrôlent les maladies avec peu de fongicides malgré une forte pression
Substances naturelles, variétés tolérantes, semis peu denses et retardés, bas volume associé à réduction de dose : en Seine-…
10,8 millions de tonnes d'engrais ont été livrées au cours de la campagne 2021-2022, soit une baisse de 5 % par rapport à la campagne précédente.
Engrais azotés : toujours du retard dans les achats des agriculteurs
La situation sur le marché des engrais reste tendue avec des prix très élevés, des agriculteurs attentistes et un risque d’…
Denis Bollengier a bénéficié d’une prise en charge financière totale pour implanter sa haie grâce au dispositif de paiement pour services environnementaux.
« J’ai financé ma haie grâce aux paiements pour services environnementaux »
Denis Bollengier, agriculteur dans le Nord, a financé l’implantation d’une haie en bénéficiant d’un paiement pour service…
Fiscalité : deux exemples pour mieux comprendre la DEP
Fiscalité : deux exemples pour mieux comprendre la DEP
La déduction pour épargne de précaution (DEP) est un outil de défiscalisation et de lissage des prélèvements sociaux très…
Un tiers des producteurs envisage de réduire ou d'arrêter la production de maïs semences.
Maïs semences : un tiers des producteurs envisagent de réduire les surfaces ou d’arrêter
Les producteurs de maïs semences affichent un moral en berne après une année 2022 très difficile. La filière cherche des moyens…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures