Aller au contenu principal

Désherbage : des nouveautés en phytos qui visent surtout les dicotylédones

Les nouvelles molécules utilisables contre les adventices ciblent plutôt les dicotylédones que les graminées.

Le gaillet (photo), le coquelicot, la fumeterre ou les géraniums font partie des cibles des solutions à base d'halauxifen-méthyl.
© V.Marmuse

L’arrivée de l’halauxifen-méthyl (Arylex), proposé par Dow AgroSciences, est la véritable innovation de ces dernières années pour les céréales. C’est une matière active issue d’une nouvelle famille chimique (groupe Hrac O), dont les produits ont été autorisés à la fin de l’automne 2016. « Nous estimons à plus de 300 000 hectares la surface de céréales traitées avec nos solutions Zypar (arylex + florasulame) et Pixxaro (arylex + fluroxypyr) (1), présente Nicolas Chariot, chef marché herbicides céréales chez Dow AgroSciences. Les deux produits sont très souples d’utilisation, du stade « 3 feuilles » à « dernière feuille étalée » des céréales. Ils présentent un spectre antidicotylédone avec notamment leurs forces contre le gaillet, le coquelicot, la fumeterre, les géraniums… » Pour le début de l’automne, Dow attend l’homologation d’un produit associant le pyroxsulam au florasulam avec un spectre antidicotylédone et antigraminée pour la sortie d’hiver. Et pour la campagne 2018/2019, c’est l’arrivée de l’aminopyralide qui est annoncée sur céréales à paille.

Associations nouvelles de molécules anciennes

Toujours pour le créneau du désherbage de sortie d’hiver et de printemps, DuPont a lancé le produit Omnera LQM, à base de metsulfuron-méthyle, de thifensulfuron et de fluroxypyr. La société avait déjà mis sur le marché comme nouveautés Synopsis (florasulam + metsulfuron-méthyle + tribénuron). Ces deux produits agissent contre les dicotylédones.

Dans les compositions originales pour la post-levée d’automne, Sapec Agro commercialise un produit associant l’iodosulfuron au diflufenicanil et au florasulam, Joystick, pour une utilisation après le stade « 3 feuilles » du blé. Le bromoxynil est associé au diflufenicanil dans les produits Nessie et Brennus Xtra de Nufarm et Philagro. Et la société FMC annonce l’autorisation de mise en marché du produit Beflex, à base de béflubutamide seul, pour le désherbage de post-levée précoce des céréales. Il présente un large spectre antidicotylédone et une action antigraminée intéressante. La matière active existait déjà dans un produit, mais associé à feu l’isoproturon.

(1) Zypar = Mattera, Renitar ; Pixxaro = Frimax, Tekken.

Les plus lus

Les exploitations laitières et ovines/caprines verraient leurs aides directes (paiements directs et ICHN) augmenter en moyenne de 2 % sur la période à venir, contre -3 à 4 % pour les bovins allaitants, et une stabilité en grandes cultures et polyculture-élevage. © S. Leitenberger
Réforme de la PAC : grandes cultures, élevage, zones intermédiaires... qui sont les gagnants et les perdants ?
Le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie a présenté le 21 mai les premiers arbitrages du plan stratégique national, qui…
En non-labour, la dose maximale autorisée de glyphosate (360 gma) passe à 3 litres/ha/an © C. Baudart
Le crédit d’impôt glyphosate de 2 500 € est opérationnel
La Commission européenne vient d’accepter le crédit d’impôt glyphosate de 2 500 euros, inscrit dans la loi de finances pour 2021…
betteraves bio dans une usine Cristal Union
Cristal Union annonce un prix de la betterave « à 30 €/t dans les toutes prochaines années »
Arguant des effets positifs de la restructuration accomplie au sein du groupe et de la fermeté du marché mondial du sucre, le…
En bio, passée juste avant la moisson, l’écimeuse (ici, la Selac de Bionalan) évite de récolter de la matière verte qui pénalise la conservation et la pureté, impliquant des efforts de triage importants. © Bionalan
Désherbage : l’écimage, solution de secours contre les adventices
Le recours à l’écimeuse se développe, y compris en conventionnel. Certains modèles offrent une grande marge de manœuvre pour…
Achats de matériel agricole : « J’autofinance au maximum mes investissements »
Fabien Varoquier exploite 200 hectares à Dommartin-sous-Hans dans la Marne. Pour diminuer ses charges de mécanisation et les…
L'adaptation des dispositifs actuels est indispensable pour faire face à la multiplication des aléas climatiques, à commencer par la sécheresse, estime le député Frédéric Descrozaille. © G. Omnès
Assurance récolte : comment le rapport Descrozaille veut sauver la multirisque climatique
Face au changement climatique, le rapport du député Descrozaille propose la réarticulation de l’intervention de l’État et de l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures