Aller au contenu principal

Des tests en grandes parcelles bien cadrés pour valider les innovations

En quête perpétuelle d’innovations, Anthony Frison, exploitant dans le Loiret, teste en bandes "agriculteur" toutes sortes de pratiques. Il observe en cours de campagne, compare systématiquement à des témoins, calcule ses marges… Puis réalise des répétitions en micro-parcelles. Un gros travail, certes, mais qui lui permet d’avancer seul vers un mode de production plus autonome.

Dans ses parcelles, Anthony Frison jalonne clairement ses bandes d'essais.
© V. Noël

"J’ai un capital de vingt années d’essais. Elles vont me servir à faire fonctionner mon système de cultures sinon en circuit fermé, en tout cas à réduire drastiquement interventions et intrants. » Installé depuis cinq ans sur la ferme familiale, à Courcelles dans le Loiret, Anthony Frison se donne jusqu’à 50 ans pour mener à bien son aventure agricole. Le métier d’exploitant est déjà sa seconde vie professionnelle. Il succède à un passé d’expérimentateur en agronomie et à une thèse en sciences du sol, qui n’y sont pas pour rien dans son goût prononcé pour les essais. Son credo : « J’ai besoin de comprendre, explique l'agriculteur. Je veux savoir si les nouvelles techniques ou les nouveaux produits ont un effet sur ma ferme, je n’aime pas être pris au dépourvu. Alors je teste sur mes parcelles pour avoir la réponse. » Seul de sa commune en agriculture de conservation, l’exploitant souffre de ne pas pouvoir se comparer à ses voisins.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Guillaume Lyon, agriculteur à Henrichemont (Cher)"J’ai systématisé le traitement au Kerb flo. Son coût est nettement supérieur aux antigraminées foliaires, mais il est efficace sur les repousses de céréales et sur les ray-grass résistants."
Colza : « Nous gérons facilement les repousses de céréales, contrairement aux ray-grass »
Agriculteur à Henrichemont dans le Cher, Guillaume Lyon raisonne ses programmes de désherbage pour contrôler en même temps…
Installer un interrupteur distant et protéger l'accès à la pompe de la cuve est un moyen efficace pour dissuader les vols.
Vols en agriculture : limiter les risques de vols de GNR
Très convoité compte tenu de son prix, le GNR est très exposé. Quelques mesures limitent toutefois les risques, à la cuve ou dans…
En cas de forte infestation de repousses de céréales, il est conseillé d'intervenir tôt, quand elles ont 2 à 3 feuilles, avec un antigraminée foliaire.
Repousses de céréales dans le colza : comment préserver le rendement ?
Moins de labour et plus de semis précoces pour le colza favorisent la levée de repousses de céréales. Leur pouvoir concurrentiel…
En cas de vol, appelez le 17 et tenter de récupérer le maximum d'information sur les intrus sans vous mettre en danger.
Les bons réflexes en cas de vol sur son exploitation agricole
Ne pas intervenir soi-même, préserver les indices et porter plainte, même pour un vol qui ne donnera pas lieu à indemnisation :…
La petite altise de l'espèce Phyllotreta nemorum montre des bandes jaunes
[Ravageur] Les petites altises ou altises des crucifères, précurseurs des grosses altises sur colza
À côté des grosses altises dites aussi altises d’hiver, les petites altises peuvent occasionner des dégâts sur colza, notamment…
Investir dans un local phyto aux normes limite les risques d'accident, contribuant à vous protéger vous et vos salariés.
Produits phyto : bien assurer la protection de vos salariés agricoles
Mettre en œuvre toutes les mesures de prévention lorsque l’on utilise des produits phytosanitaires est impératif, et encore plus…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures