Aller au contenu principal

Des produits pour augmenter la rétention d’eau dans le sol

La rétention de l’eau dans le sol a son marché, celui des hydrorétenteurs de synthèse. Sous forme de petits grains, ces polymères ont la propriété de gonfler en présence d’eau, de plusieurs centaines de fois leur poids. Mélangés à de la terre, ils pourraient en augmenter la réserve utile en permettant au sol de retenir une plus grande quantité d’eau. Ces produits sont déjà utilisés pour certaines cultures à haute valeur ajoutée, comme en horticulture. Et en grandes cultures ? « Il faudrait apporter d’énormes quantités pour que cela ait un impact significatif sur la réserve utile du sol. Actuellement, nous préférons tester l’application de notre produit dans la raie de semis pour une dose de 10 kilos par hectare et démontrer que cela a un effet positif sur la levée et le peuplement du maïs, précise le responsable d’une société commerciale. Cet apport reviendrait à environ 75 euros l’hectare. » Le produit de cette société est homologué pour des cultures non alimentaires et l’avis de l’Anses est attendu pour les cultures alimentaires après la demande d’étude complémentaires sur son absence de toxicité. Ce type de produit trouve des applications dans les pays sous la contrainte de situations arides. En France, des régions sont intéressées pour réaliser des essais. Avec des produits plutôt d’origine organique, des essais vont démarrer en 2015 en Poitou-Charentes. En Charente-Maritime, les fortes restrictions sur l’usage de l’eau en agriculture incitent à se pencher sur ce genre de solution « qui permettrait de profiter davantage de l’eau qui tombe naturellement et d’économiser celle en période d’irrigation. Dans certaines zones agricoles aux sols superficiels qui s’assèchent vite, sans irrigation, il n’y a plus de productions culturales viables », rappelle un responsable agricole de la région Poitou-Charentes.

Les plus lus

Moisson 2021 : une récolte de blé tendre en net rebond
Avec des rendements en blé tendre attendus autour de 75 q/ha, la moisson tricolore devrait renouer avec des volumes confortables…
« Nous mettons à disposition des saisonniers une fiche de poste et des notes de service avec les règles de sécurité, comme l’interdiction de l’usage du téléphone sur la route, le respect de la limitation de vitesse, explique Nicolas Hubail. Le salarié s’engage à respecter les consignes et atteste qu’il a été sensibilisé aux risques du travail et au Code de la route. » © N. Hubail
Conduite d’engins agricoles : « Nous sensibilisons les salariés au Code de la route dès leur arrivée »
Formation des salariés, signature de documents de prévention, sanctions en cas de mauvais comportement : pour Nicolas Hubail,…
« la confirmation et la mise en évidence de présomptions fortes de liens entre certaines pathologies et l’exposition aux pesticides doivent orienter les actions publiques vers une meilleure protection des populations », affirment les experts de l'Inserm. © V. Marmuse
Pesticides et santé : nouvelle « confirmation de présomptions fortes de liens » avec certaines maladies (Inserm)
L’expertise réactualisée de l’Inserm « confirme la présomption forte d’un lien entre l’exposition aux pesticides et six…
cartes agence bio surfaces 2020
Agriculture biologique : les surfaces continuent de croître en grandes cultures
Les surfaces certifiées bio ont continué d'augmenter en grandes cultures en 2020, mais les surfaces en cours de conversion…
« Pour l’implantation du colza, limiter au maximum le travail du sol pour maintenir la fraîcheur »
Le colza est une plante exigeante sur la structure du sol, surtout avec des semis effectués en plein été. Chargé d’études sur l’…
L'indice des fermages pour les prochaines factures est de 106,48 © C. Baudart
Terres agricoles : hausse de l’indice des fermages 2021
Le nouvel indice du fermage vient de paraître au Journal officiel. Fixé à 106,48, il connaît ainsi sa troisième hausse en trois…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures