Aller au contenu principal

Des produits pour augmenter la rétention d’eau dans le sol

La rétention de l’eau dans le sol a son marché, celui des hydrorétenteurs de synthèse. Sous forme de petits grains, ces polymères ont la propriété de gonfler en présence d’eau, de plusieurs centaines de fois leur poids. Mélangés à de la terre, ils pourraient en augmenter la réserve utile en permettant au sol de retenir une plus grande quantité d’eau. Ces produits sont déjà utilisés pour certaines cultures à haute valeur ajoutée, comme en horticulture. Et en grandes cultures ? « Il faudrait apporter d’énormes quantités pour que cela ait un impact significatif sur la réserve utile du sol. Actuellement, nous préférons tester l’application de notre produit dans la raie de semis pour une dose de 10 kilos par hectare et démontrer que cela a un effet positif sur la levée et le peuplement du maïs, précise le responsable d’une société commerciale. Cet apport reviendrait à environ 75 euros l’hectare. » Le produit de cette société est homologué pour des cultures non alimentaires et l’avis de l’Anses est attendu pour les cultures alimentaires après la demande d’étude complémentaires sur son absence de toxicité. Ce type de produit trouve des applications dans les pays sous la contrainte de situations arides. En France, des régions sont intéressées pour réaliser des essais. Avec des produits plutôt d’origine organique, des essais vont démarrer en 2015 en Poitou-Charentes. En Charente-Maritime, les fortes restrictions sur l’usage de l’eau en agriculture incitent à se pencher sur ce genre de solution « qui permettrait de profiter davantage de l’eau qui tombe naturellement et d’économiser celle en période d’irrigation. Dans certaines zones agricoles aux sols superficiels qui s’assèchent vite, sans irrigation, il n’y a plus de productions culturales viables », rappelle un responsable agricole de la région Poitou-Charentes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

[vidéo] Julien Denormandie : « La transition agroécologique impose de créer de la valeur. »
Interrogé par les parlementaires, le ministre de l’agriculture a estimé que peu de secteurs peuvent se prévaloir des efforts…
L’érosion du revenu en grandes cultures depuis vingt ans est impressionnante, si l'on en juge par les statistiques officielles du Rica. © G. Omnès
Revenu : peut-on encore gagner sa vie en grandes cultures ?
Peut-on encore gagner sa vie en produisant des grandes cultures ? La question n’est plus déplacée au regard des résultats…
Le puceron (ici Sitobion avenae) n'occasionne pas de dégâts directs mais transmets des virus aux céréales © Christian Gloria
Insecticides : faut-il traiter contre les pucerons sur céréales maintenant ?
Le risque JNO est à nouveau élevé cet automne. Devant la douceur prolongée des températures, Arvalis recommande aux producteurs…
 © Réussir
Les énergies renouvelables à la ferme en 5 graphiques
Bien que le dernier recensement précis des activités de production d'énergie renouvelable à la ferme remonte à 2015, le constat…
Thierry Maillier est agriculteur dans les Yvelines. "Les rendements du sorgho atteignent parfois les 100 quintaux/hectare." © C. Baudart
Thierry Maillier, dans les Yvelines : « En 2021, je sèmerai dix-huit hectares de sorgho grain »
Il est l’initiateur de la culture du sorgho grain sur son territoire, à la croisée entre les Yvelines, la Normandie et la région…
Un résultat courant en céréales et oléoprotéagineux sous la moyenne des autres secteurs depuis 2013Résultat courant avant impôts (charges sociales de l'exploitant déduites) par unité de travail non salarié, en euros courants © Source : Rica.
Le revenu en grandes cultures expliqué en 3 graphiques
Privilégiés, les producteurs de grandes cultures ? L'étude des chiffres montre que leurs revenus se situent plutôt en-dessous de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures