Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Des mélanges de semences autorisés à la vente en céréales

Un arrêté paru au journal officiel début juillet rend possible la vente de mélange de semences de céréales.

Selon le Staff, les mélanges de céréales produits à la ferme ont été multipliés par plus de quatre en sept ans.
© G. Omnès

La commercialisation de mélanges de semences de céréales est désormais autorisée. Un arrêté du ministère de l’Agriculture est paru en ce sens au début de l’été (1). « Nous saluons cette avancée réglementaire emblématique. C’est une véritable consécration pour la pratique de la culture en mélange », exprime le Staff, syndicat des trieurs à façon de France, dans un communiqué. Mais le choix des semences des espèces de céréales ou de variétés doit être conditionné « aux règles de certification ou de commercialisation qui leur sont applicables », précise l’arrêté.

En pratique, les mélanges de variétés existent avec des semences produites à la ferme. « À moins de 50 000 hectares en 2010, nos adhérents sont passés à 228 000 hectares en 2017, avec le concours et la promotion des trieurs de semences », chiffre le Staff. Les mélanges peuvent trouver un intérêt dans la recherche d'une sensibilité réduite aux maladies foliaires. Pourquoi n’ont-ils pas été autorisés précédemment ? Le Gnis (interprofession des semences) et les stations de semences ont toujours fait pression pour empêcher la commercialisation de mélanges au profit du recours à des variétés pures. Et la meunerie, qui constitue une partie du débouché du blé tendre, déconseille les mélanges pour garder la maîtrise de la qualité de la farine.

(1) Arrêté du 26 juin 2018 modifiant l’arrêté du 15 septembre 1982 relatif à la commercialisation des semences de céréales, JO n°0154 du 6 juillet 2018.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Coronavirus : la filière pommes de terre sur le qui-vive
Fini les frites au restaurant : le confinement lié au Covid 19 fait s'effondrer la demande de pommes de terre pour l'industrie,…
Les semis de printemps ne devraient pas être perturbés par le coronavirus, les activités agricoles n'étant pas concernées par les restrictions d'activité. © J.-C.Gutner
Coronavirus : la filière céréalière fait front face à la crise
La filière céréalière s’organise pour ne pas interrompre la chaîne allant de l’appro à la transformation, en passant par la…
En 2019, la gendarmerie a relevé 1776 dégradations sur les exploitations agricoles. © Julie Pertriaux
Vols et dégradations : le travail des gendarmes fait des vagues
Le dispositif Demeter, créé pour lutter contre les violences visant le monde agricole, suscite l’émoi des opposants au modèle…
Le sytème de lavage de main embarqué S-Clean
[Covid-19] : S-Clean, un système de lavage de main embarqué sur tracteur
Le système doté d’un réservoir de 3 litres est équipé d’un porte-savon liquide et de deux vannes permettant 5 à 10 lavages de…
Covid-19/grandes cultures : les bons gestes pour vous protéger !
Les recommandations pour lutter contre le coronavirus dans les travaux du quotidien en grandes cultures, entre lavage de mains,…
En achetant maintenant sa solution azotée pour 2021, l'économie serait d'environ 10 €/ha par rapport à la dernière campagne. © C.Baudart
Engrais: faut-il acheter la solution azotée maintenant pour 2021 ?
Couvrir ses besoins en solution azotée pour 2021 est une stratégie qui peut être gagnante au vu des prix bas proposés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures