Aller au contenu principal
Font Size

Des matières premières encore tirées vers le bas en 2016

Créateur et coordinateur du rapport Cyclope qui analyse chaque année le marché des matières premières, Philippe Chalmin n'est pas optimiste. Le titre de l'édition 2016 de son ouvrage, « À la recherche des sommets perdus », est assez éloquent. « Rarement, la tendance sur les marchés mondiaux des matières premières et de commodités aura été aussi marquée qu'en 2015, écrivent les auteurs. Pratiquement tous les marchés se sont inscrits en baisse, et celle-ci est en général très forte. » Les cours de nombreuses matières sont ainsi revenus fin 2015 au niveau de 2004 ou 2005. Un terme est mis « au cycle de fortes tensions qui avait justement débuté à cette époque et qui aura duré un peu moins de dix ans, soit à peu près le temps de l'investissement », signale l'ouvrage.

Pas de facteur de reprise visible

Aucun facteur ne laisse penser qu'une vraie reprise aura lieu en 2016. Cyclope envisage donc une nouvelle baisse de presque toutes les matières premières, à quelques exceptions près comme le sucre, dont les cours profitent d'un déficit mondial, ou le riz. Pour les spécialistes de Cyclope, l'un des problèmes réside dans l'entêtement des producteurs à augmenter la production indépendamment des signaux du marché, et dans leur capacité à encaisser les baisses de prix. Le fret en est un exemple. L'indice du Dry Baltic index, qui évalue la santé du vrac sec, a atteint en 2015 son plus bas niveau depuis 1984. Les coûts opérationnels d'un bateau ne sont plus couverts, mais « il n'est pas certain que le vrac sec ait encore atteint son plancher », estime le rapport. La flotte mondiale pourrait donc conserver ses effectifs en 2016.

En blé comme en maïs, le contexte n'est pas si différent. Cyclope prévoit des récoltes mondiales globalement encore excédentaires, alors même que les stocks sont très élevés. Le maïs pourrait en plus souffrir de la baisse de la demande chinoise, le pays cherchant à limiter ses importations. En soja, la Chine devrait continuer à importer, mais les bonnes perspectives de récolte en Amérique latine ainsi que la libéralisation des exportations argentines sont de nature à tirer les prix vers le bas. Difficile de se réjouir, à moins de changer de point de vue : " cette année encore, la faim et la pauvreté ont régressé dans le monde », indique l'édition 2016 de Cyclope.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte dans le nord de l'Eure-et-Loir. Le rendement national moyen de blé tendre est estimé à 6,83 t/ha par le cabinet Agritel, en baisse de près de 8 % par rapport à la moyenne olympique. © G. Omnès
Moisson 2020 : une récolte de blé française sous les 30 millions de tonnes
Les spécialistes du marché des céréales continuent de réviser leurs chiffres de récolte de blé tendre à la baisse. La production…
L'attaque de jaunisse constatée sur toute la zone de production française de production de betteraves pourrait conduire au plus bas rendement depuis quinze ans, selon la CGB, qui demande des mesures urgentes pour éviter l'effondrement des surfaces. © CGB
Alerte rouge à la jaunisse : les betteraviers demandent un plan d’urgence
La CGB craint une forte baisse des surfaces de betteraves en 2021 si aucune solution n’est apportée face à la jaunisse, avec un…
La collecte chute de 20 % en blé tendre et en orge d'hiver par rapport à la moyenne décennale à la coopérative Ile-de-France Sud. © Gutner archives
Moisson 2020 : le grand écart du rendement en Ile-de-France comme ailleurs
La récolte des orges d’hiver, colza et blé tendre a rendu son verdict en Ile-de-France : des résultats très hétérogènes avec…
Pour la CGB, la propagation du virus de la jaunisse ampute la production française de sucre de 600 000 à 800 000 tonnes. © CGB
Crise de la betterave: les élus régionaux montent au créneau
L’impact de l’épidémie de jaunisse sur betterave s’amplifie devant l’absence de solution technique autorisée. Les Régions…
La surface retenue dans la dernière publication officielle des services du ministère de l'Agriculture laisse présager une production française de blé tendre inférieure à 32 millions de tonnes, en baisse de 8 Mt sur un an.  © J.-C. Gutner
Moisson : les surfaces officielles de blé tendre plombent (un peu plus) la prévision de récolte française
Sur la base des estimations de surfaces officielles publiées début juillet, la récolte de blé tendre français pourrait s’établir…
Nouveau silo de Biocer dans l'Eure. Avec une collecte qui double tous les cinq ans, les organismes économiques doivent adapter leur infrastructure de stockage et de tri. © Biocer
Agriculture biologique : les céréales bio face au défi de la massification
La dynamique de croissance forte et régulière enclenchée depuis trois ans pour les céréales bio confronte la filière à de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures