Aller au contenu principal

Des matières premières encore tirées vers le bas en 2016

Créateur et coordinateur du rapport Cyclope qui analyse chaque année le marché des matières premières, Philippe Chalmin n'est pas optimiste. Le titre de l'édition 2016 de son ouvrage, « À la recherche des sommets perdus », est assez éloquent. « Rarement, la tendance sur les marchés mondiaux des matières premières et de commodités aura été aussi marquée qu'en 2015, écrivent les auteurs. Pratiquement tous les marchés se sont inscrits en baisse, et celle-ci est en général très forte. » Les cours de nombreuses matières sont ainsi revenus fin 2015 au niveau de 2004 ou 2005. Un terme est mis « au cycle de fortes tensions qui avait justement débuté à cette époque et qui aura duré un peu moins de dix ans, soit à peu près le temps de l'investissement », signale l'ouvrage.

Pas de facteur de reprise visible

Aucun facteur ne laisse penser qu'une vraie reprise aura lieu en 2016. Cyclope envisage donc une nouvelle baisse de presque toutes les matières premières, à quelques exceptions près comme le sucre, dont les cours profitent d'un déficit mondial, ou le riz. Pour les spécialistes de Cyclope, l'un des problèmes réside dans l'entêtement des producteurs à augmenter la production indépendamment des signaux du marché, et dans leur capacité à encaisser les baisses de prix. Le fret en est un exemple. L'indice du Dry Baltic index, qui évalue la santé du vrac sec, a atteint en 2015 son plus bas niveau depuis 1984. Les coûts opérationnels d'un bateau ne sont plus couverts, mais « il n'est pas certain que le vrac sec ait encore atteint son plancher », estime le rapport. La flotte mondiale pourrait donc conserver ses effectifs en 2016.

En blé comme en maïs, le contexte n'est pas si différent. Cyclope prévoit des récoltes mondiales globalement encore excédentaires, alors même que les stocks sont très élevés. Le maïs pourrait en plus souffrir de la baisse de la demande chinoise, le pays cherchant à limiter ses importations. En soja, la Chine devrait continuer à importer, mais les bonnes perspectives de récolte en Amérique latine ainsi que la libéralisation des exportations argentines sont de nature à tirer les prix vers le bas. Difficile de se réjouir, à moins de changer de point de vue : " cette année encore, la faim et la pauvreté ont régressé dans le monde », indique l'édition 2016 de Cyclope.

Les plus lus

Moisson 2021 : une récolte de blé tendre en net rebond
Avec des rendements en blé tendre attendus autour de 75 q/ha, la moisson tricolore devrait renouer avec des volumes confortables…
« Nous mettons à disposition des saisonniers une fiche de poste et des notes de service avec les règles de sécurité, comme l’interdiction de l’usage du téléphone sur la route, le respect de la limitation de vitesse, explique Nicolas Hubail. Le salarié s’engage à respecter les consignes et atteste qu’il a été sensibilisé aux risques du travail et au Code de la route. » © N. Hubail
Conduite d’engins agricoles : « Nous sensibilisons les salariés au Code de la route dès leur arrivée »
Formation des salariés, signature de documents de prévention, sanctions en cas de mauvais comportement : pour Nicolas Hubail,…
« la confirmation et la mise en évidence de présomptions fortes de liens entre certaines pathologies et l’exposition aux pesticides doivent orienter les actions publiques vers une meilleure protection des populations », affirment les experts de l'Inserm. © V. Marmuse
Pesticides et santé : nouvelle « confirmation de présomptions fortes de liens » avec certaines maladies (Inserm)
L’expertise réactualisée de l’Inserm « confirme la présomption forte d’un lien entre l’exposition aux pesticides et six…
cartes agence bio surfaces 2020
Agriculture biologique : les surfaces continuent de croître en grandes cultures
Les surfaces certifiées bio ont continué d'augmenter en grandes cultures en 2020, mais les surfaces en cours de conversion…
« Pour l’implantation du colza, limiter au maximum le travail du sol pour maintenir la fraîcheur »
Le colza est une plante exigeante sur la structure du sol, surtout avec des semis effectués en plein été. Chargé d’études sur l’…
L'indice des fermages pour les prochaines factures est de 106,48 © C. Baudart
Terres agricoles : hausse de l’indice des fermages 2021
Le nouvel indice du fermage vient de paraître au Journal officiel. Fixé à 106,48, il connaît ainsi sa troisième hausse en trois…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures