Aller au contenu principal
Font Size

Des goulets d’étranglement susceptibles de freiner lourdement les échanges mondiaux

Un rapport de la Chatham House montre l'importance des goulets d'étranglements dans la dynamique des échanges internationaux.

Chaque année, des millions de tonnes de blé, de maïs et de riz se déplacent des zones de production vers les zones de consommation. Et sur leurs trajets, elles rencontrent régulièrement des goulets d’étranglement. Dans un rapport publié cet été, l’institut royal britannique des affaires internationales, la Chatham House, montre que ces goulets, très rarement étudiés en tant que tels, sont générateurs d’une grande insécurité dans les échanges de grains mondiaux.

53 % des exportations mondiales de blé, de maïs et de riz transitent par les nœuds de transport identifiés aux États-Unis, au Brésil et en mer Noire. « L’un des principaux risques pour le commerce international agricole est le manque d’infrastructures adéquates, estiment les auteurs du rapport. Pour combler ce manque, il ne s’agit pas seulement de construire davantage. De nouveaux développements doivent permettre d’améliorer la résistance des infrastructures à des climats hostiles lorsqu’elles vieillissent. »

« Vieilles, congestionnées, vulnérables aux inondations et à la sécheresse », les voies fluviales du centre des États-Unis constituent ainsi pour eux un danger. En 2020, le système de transport sur le Mississipi et dans l’Illinois devrait atteindre 90 % de ses capacités, ce qui risque de ralentir les échanges. Même inquiétude vis-à-vis de la mer Noire où, en dehors des risques liés au froid, les auteurs estiment les capacités de stockage des six ports de la zone déjà atteintes.

Or pour approvisionner certaines zones, impossible d’éviter ces goulets d’étranglement, qui peuvent être bloqués pour des raisons logistiques, climatiques, mais aussi politiques. Un peu plus du tiers du grain importé en Afrique du Nord et au Moyen-Orient doit transiter par les détroits turcs, un point de passage très sensible mais incontournable. Dans un futur proche, « la croissance du commerce international va conduire à une augmentation de la dépendance vis-à-vis des goulots d’étranglement », prévoient les auteurs du rapport. Et pourquoi pas, à une remontée des cours.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte dans le nord de l'Eure-et-Loir. Le rendement national moyen de blé tendre est estimé à 6,83 t/ha par le cabinet Agritel, en baisse de près de 8 % par rapport à la moyenne olympique. © G. Omnès
Moisson 2020 : une récolte de blé française sous les 30 millions de tonnes
Les spécialistes du marché des céréales continuent de réviser leurs chiffres de récolte de blé tendre à la baisse. La production…
La collecte chute de 20 % en blé tendre et en orge d'hiver par rapport à la moyenne décennale à la coopérative Ile-de-France Sud. © Gutner archives
Moisson 2020 : le grand écart du rendement en Ile-de-France comme ailleurs
La récolte des orges d’hiver, colza et blé tendre a rendu son verdict en Ile-de-France : des résultats très hétérogènes avec…
Pour la CGB, la propagation du virus de la jaunisse ampute la production française de sucre de 600 000 à 800 000 tonnes. © CGB
Crise de la betterave: les élus régionaux montent au créneau
L’impact de l’épidémie de jaunisse sur betterave s’amplifie devant l’absence de solution technique autorisée. Les Régions…
Nouveau silo de Biocer dans l'Eure. Avec une collecte qui double tous les cinq ans, les organismes économiques doivent adapter leur infrastructure de stockage et de tri. © Biocer
Agriculture biologique : les céréales bio face au défi de la massification
La dynamique de croissance forte et régulière enclenchée depuis trois ans pour les céréales bio confronte la filière à de…
Aymeric et Margot Ferté, Gilles Lancelin, Romaric Paucellier : trois expériences du bio en grandes cultures. © DR/C. Baudart
Bio en grandes cultures : la nouvelle génération de convertis bouge les lignes
Une exploitation de grandes cultures qui passe en bio ? C’est désormais banal. Partout, des conversions s’engagent, souvent par…
Jaunisse sur betterave
Crise/betteraves : le gouvernement ouvre la porte à l'usage dérogatoire des néonicotinoïdes
Le ministère de l'Agriculture annonce qu'il fera une proposition législative pour permettre d'utiliser des traitements de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures