Aller au contenu principal

Climat
Des déficits importants d’eau du Nord au Sud

Sans être catastrophique, le niveau des nappes est globalement faible... laissant augurer une fin de cycle difficile.

Du jamais vu. Le préfet du Nord a décidé le 9 avril de placer son département en alerte sécheresse avec des mesures de restriction applicables jusqu’au 30 juin 2019. Pour les agriculteurs, l’arrêté préfectoral qui vise les économies d’eau interdit l’irrigation entre 11h et 17h. Le Pas-de-Calais va emboîter le pas de son voisin. C’est la première fois qu’un arrêté est pris aussi tôt dans le Nord de la France. Les déficits de pluviométrie depuis plusieurs mois et l’état préoccupant de recharge des nappes phréatiques sont les raisons de cette mesure d’exception.

Sur le reste de la France, la situation n’était au même moment guère plus favorable à la bonne recharge des nappes d’eau souterraine. « Les niveaux traduisent une recharge 2018-2019 peu abondante, du fait des précipitations faibles et parfois tardives durant l’automne et l’hiver, écrivait le BRGM(1) le 1er avril dans une note. Certains secteurs n’ont pas enregistré de recharge pendant la période hivernale, notamment en Normandie, en Île-de-France, en Bourgogne et en Auvergne-Rhône-Alpes. »

Manque de pluie hivernale et gel de printemps

La carte de l’état des nappes en France présente pourtant des situations pas si alarmistes. Mais aucune région ne montre des nappes bien remplies à l’entame du développement des cultures. Les niveaux se situent autour de la moyenne ou à des valeurs basses (Berry, Sud Alsace, Bourgogne, couloir rhodanien amont). « Fin mars, le Sud-Est enregistrait un déficit de – 87 % en pluviométrie », selon une note d’Agreste. Au 15 avril, les pluviométries restaient très faibles dans la plupart des régions de grandes cultures — le Sud-Est avait pu bénéficier cependant de pluies d’orage — et les prévisions à sept jours montraient une absence de précipitations. C’était sans compter sur des épisodes de gel survenus entre le 10 et le 15 avril.

(1) Bureau des recherches géologiques et minières
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

En non-labour, la dose maximale autorisée de glyphosate (360 gma) passe à 3 litres/ha/an © C. Baudart
Glyphosate : l’Anses entérine l'interdiction en labour et des réductions de doses en non-labour
Les restrictions d’usage du glyphosate annoncées par l’Anses concernent toutes les productions agricoles mais impactent peu les…
Aides PAC / Grandes cultures : versements anticipés sur les comptes courants dès le 16 octobre
70 % des aides Pac viennent d’être versées sur les comptes des exploitations de grandes cultures. Un ratio majoré cette année. En…
« Une rénovation de toiture avec du photovoltaïque pour un risque zéro »
Sylvain Pigeon, agriculteur à Mareuil en Brie (51), a changé la toiture de son bâtiment en développant un projet photovoltaïque…
Thierry Gaillard, Michaël Bonnevie et Emmanuel Vigier font partie du groupe de huit agriculteurs qui portent à bout de bras un projet de méthaniseur dans le Cher. L'introduction des Cive dans la rotation sera un atout pour sortir des impasses techniques actuelles. © G. Omnès
Énergies renouvelables : un projet de méthanisation pour pérenniser des fermes en zone intermédiaire
Huit agriculteurs du Cher se sont lancés dans un projet de méthanisation afin de sécuriser l’avenir de leurs fermes à la…
En plus d'être une bonne candidate pour la méthanisation et de résister aux aléas climatiques, la silphie produit des fleurs jaunes attractives pour les abeilles. © C. Gloria
La silphie, une culture fourragère offrant de nombreux atouts pour la méthanisation
Dans les plantes alimentant les méthaniseurs, je demande… la silphie. Cette espèce originaire d’Amérique du Nord commence à être…
récolte de colza
Colza : l'inquiétante chute des surfaces se poursuit en 2020
Insectes hors de contrôle, sécheresse au semis… le colza est confronté à des conditions hostiles qui mettent à mal son…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures