Aller au contenu principal

Etat des sols
Des chiffres et des cartes pour identifier l´aléa érosion

La cartographie des sols de France permet de connaître, entre autres, l´aléa érosion en toutes régions. Une façon de sensibiliser les populations aux risques de pertes de sols.


Les coulées de boues affectent de plus en plus les territoires. Ce phénomène qui est l´expression la plus visible de l´érosion des sols a connu une augmentation significative des demandes d´indemnisation (au titre de « catastrophe naturelle ») depuis 1991, sur la période 1985-2000 qui a fait l´objet d´un recensement national de ces phénomènes. C´est ce qui ressort d´un rapport rédigé par des spécialistes de l´Inra, de l´Ifen et de Sigmap(1).
L´augmentation du nombre de coulées n´est pas à mettre directement en relation avec une hausse de sensibilités des sols à l´érosion. La meilleure maîtrise à partir de 1991 de la procédure « catastrophe naturelle » est une explication de la montée de demandes d´indemnisation. La pluviosité de l´année peut expliquer l´importance des coulées de boues selon que des pluies fortes ont lieu à un moment où les terres agricoles sont très exposées à l´érosion (automne, printemps). Entrent en jeu également les pratiques agricoles, l´aménagement de l´espace rural, la pression démographique et le mode d´urbanisation.
L´aléa érosion est fort pour des sols en pente, laissés à nu pendant une longue période, et dans des régions à événements pluvieux violents. ©photo du Lauragais. Inra / J. F. Bruno

Risques sur les sols battants sur les reliefs
Les régions ne sont pas égales devant le risque d´érosion. L´Inra d´Orléans a caractérisé la probabilité que se produise une érosion des sols en cinq classes sur le territoire français : d´un aléa très faible (classe 1) à un aléa très fort (5). Le type d´occupation des sols, le niveau de battance et d´érodibilité, la pente, l´intensité et la hauteur des précipitations sont autant de paramètres pris en compte pour ce classement. Il apparaît que 18 % de la surface de la France est concerné par un aléa d´érosion moyen à très fort.
Les situations sont contrastées selon les régions. La forte sensibilité à la battance des sols limoneux de régions allant du Nord au grand bassin parisien joue beaucoup sur la proportion élevée de zones en aléa d´érosion fort à très fort. Dans ces mêmes régions, l´importance des grandes cultures qui laisse à nu les sols sur certaines périodes ne fait qu´amplifier l´aléa érosion.

st présente de vastes zones à risque très fort d´érosion. C´est lié à des précipitations très élevées (parfois violentes) en particulier sur des reliefs. Certains sols montrent une grande sensibilité à la formation d´une croûte de battance. D´autres présentent un fort taux d´éléments sableux qui favorise la détachabilité de la terre. Dans la région de Toulouse et le Lauragais, où les précipitations sont plus faibles, on note une proportion élevée de cultures de printemps sur des pentes fortes. Les pluies d´orages ne sont pas rares au moment des semis.
En vallée du Rhône, on note quelques régions comme la Côtière de Dombes et le Nord de la Drôme caractérisées par des reliefs, des sols battants et de fortes proportions de cultures de printemps (30 à 50 % pour le Nord de la Drôme). Ces régions ont été fortement touchées par des coulées de boues. Avec les phénomènes climatiques évoluant vers des épisodes pluvieux de plus en plus violents, l´aléa érosion est à prendre en compte dans chaque région pour se prémunir des pertes de sols, voire des coulées de boues.


©Source Inra Orléans, Kaléidos



©Source Inra Orléans, Kaléidos


(1) Rapport « L´érosion hydrique des sols en France » par Yves Le Bissonnais (Inra), Jacques Thorette (Ifen), Cécile Bardet (Sigmap) et Joël Daroussin (Inra). Voir aussi plaquette de 4 pages de l´Ifen sur le même sujet.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Par défaut, la zone non traitée s’établit à partir de la limite de propriété du riverain et non à partir de ses bâtiments.  © C. Watier
Réglementation/ZNT : les 8 questions que tout agriculteur doit se poser pour éviter les pièges
Les zones non traitées à mettre en place près des habitations viennent compliquer le travail au champ, la gestion du parcellaire…
Sébastien Windsor Chambres d'agriculture
« 15 % des agriculteurs pourraient ne pas passer l’année » dans les zones intermédiaires (Chambres d'agriculture)
Sébastien Windsor , président de l'assemblée permanente des chambres d'agriculture, a alerté sur la situation difficile de…
plan de relance - volet agricole
Plan de relance/agriculture : 1,2 milliard d'euros pour la souveraineté agroalimentaire française
Plan protéines doté de 100 millions d'euros, "aide à la conversion" pour l'agroéquipement, crédit d'impôt pour la certification…
Avec une année 2020 "catastrophique" faisant suite à plusieurs mauvaises campagnes, les responsables de l'AGPB Eric Thirouin (président, à gauche) et Philippe Heusèle (secrétaire général) ont appelé à des mesures d'urgence pour soutenir le secteur. © G. Omnès
« Plus de la moitié des céréaliers ne dégageront aucun revenu en 2020 » (AGPB)
Le syndicat céréalier pointe du doigt la situation très difficile des grandes cultures depuis plusieurs années et qui culmine en…
La production mondiale tous blés (hors Chine) est stable par rapport à l'an passé, écartant le risque de bilan mondial très déficitaire.
[Marché] Blé tendre : les prix peuvent-ils monter en 2020-2021 ?
La bonne récolte mondiale 2020 de blé tendre permettra d’alimenter la demande sans pour autant regonfler les stocks assez bas des…
Sur la ferme de Benoît Le Helloco, le miscanthus avait été implanté pour protéger un cours d'eau. L'agriculteur a désormais décidé d'en implanter sur une ZNT le long d'une habitation qui jouxte sa parcelle. © G. Omnès
Pesticides/riverains : « le miscanthus était la seule solution »
Benoît Le Helloco a décidé d’implanter une bande de miscanthus pour ne plus subir la pression exercée par un riverain qui borde…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures