Aller au contenu principal

Des bilans carbone pour les jeunes agriculteurs

Comment doper son revenu et jouer un rôle dans la lutte contre le changement climatique ? En réalisant un bilan carbone, financé à 90 % pour tous les jeunes installés.

En captant le carbone, les pratiques agricoles peuvent atténuer le changement climatique. © F. Monnery
En captant le carbone, les pratiques agricoles peuvent atténuer le changement climatique.
© F. Monnery

La captation du carbone est-elle la clé de l’avenir agricole ? « L'agriculture est avant tout une solution dans la lutte contre le changement climatique, à la fois à travers la réduction de ses émissions mais également en jouant un rôle de stockage de carbone, en particulier dans les sols », affirme le ministère de l’Agriculture. Elle doit aussi permettre à la France d’atteindre l’objectif de neutralité carbone d’ici à 2050.

Pour les agriculteurs, le paiement de cette captation de l’azote est une source de revenus complémentaires. Les jeunes agriculteurs ont sur le sujet une longueur d’avance : s’ils sont installés depuis moins de cinq ans, ils peuvent être aidés jusqu’à 90 % pour faire réaliser leur bilan carbone, pour un reste à charge d’environ 250 euros.

« Face à l’accélération des effets du changement climatique, la mobilisation de jeunes générations est déterminante », souligne Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture. Le dispositif Le Bon Diagnostic Carbone permet à un jeune agriculteur d’identifier les différents leviers dont il dispose pour améliorer son impact.

218 opérateurs aux 4 coins de France

Financé par le plan France Relance, ce dispositif est proposé via 218 opérateurs répartis dans toute la France : chambres d’agriculture, coopératives ou organismes de conseil. Identifiables via une carte interactive, les agriculteurs sont invités à les contacter directement.

« Le plan d’actions et les recommandations établis lors de ce diagnostic s’appuieront sur les méthodologies du Label Bas Carbone », précise le ministère de l’agriculture. « Cela permettra de diriger des financements vers des agriculteurs porteurs de projets vertueux pour le climat. Concrètement, une fois labellisé, un exploitant pourra obtenir des crédits carbone valorisables auprès d’entreprises agissant pour la compensation de leur empreinte environnementale ».

Dans un communiqué, les Jeunes Agriculteurs ont salué ce lancement. « Saisissez-vous de ce droit au bon diagnostic carbone ! Prouvez que vous incarnez l’avenir et pouvez faire encore mieux ! », a appuyé Samuel Vandaele, président des JA.

L’enveloppe de ce dispositif s’élève à 10 millions d’euros. Seul hic, les chambres d’agriculture estiment que l’enveloppe sera insuffisante pour financer l’ensemble des diagnostics carbone destinés aux jeunes.

Les plus lus

Victor Boutin, agriculteur à Noyales (02)  -  "J'ai transformé un outil pour un semis du couvert après moisson préservant la fraîcheur du sol." © VB
« J'ai conçu un outil pour semer les couverts en conservant la fraîcheur du sol »
Agriculteur sur 160 hectares à Noyales (Aisne), Victor Boutin a conçu un outil spécifique lui permettant de semer un couvert en…
betteraves bio dans une usine Cristal Union
Cristal Union annonce un prix de la betterave « à 30 €/t dans les toutes prochaines années »
Arguant des effets positifs de la restructuration accomplie au sein du groupe et de la fermeté du marché mondial du sucre, le…
[vidéo] Pyrale du maïs : un quad customisé pour épandre les trichogrammes
Un quad avec épandeur de trichogramme intégré : cette innovation testée par Bioline et la coopérative Oxyane permet de simplifier…
En bio, passée juste avant la moisson, l’écimeuse (ici, la Selac de Bionalan) évite de récolter de la matière verte qui pénalise la conservation et la pureté, impliquant des efforts de triage importants. © Bionalan
Désherbage : l’écimage, solution de secours contre les adventices
Le recours à l’écimeuse se développe, y compris en conventionnel. Certains modèles offrent une grande marge de manœuvre pour…
Avec ce coup de chaud, les parcelles superficielles risquent de décrocher. Les parcelles profondes ou irriguées peuvent passer le cap sans trop de dégâts.
Coup de chaud sur les blés : faut-il craindre une chute de rendement ?
Les jours à venir s’annoncent très chauds. Par endroits, la pluviométrie de mai est déjà consommée par les plantes et le risque…
Le semis avec un outil à dents adapté procure de bons résultats sur la levée de couverts rapidement après moisson. © R. Crignon/Agro-Transfert
Couverts d’interculture : semer juste après moisson pour bénéficier de l’humidité du sol
Le semis d’une culture intermédiaire au plus près de la récolte de la céréale a fait l’objet d’une étude approfondie dans les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures