Aller au contenu principal

Dégats de gibier : comment se faire indemniser ?

Les dégâts de grand gibier sont indemnisés par les chasseurs, à condition de les signaler à la fédération des chasseurs de son département et d'accueillir un estimateur.

Dès les premiers dégâts constatés, il est impératif de contacter sans tarder la fédération des chasseurs de votre département.
Dès les premiers dégâts constatés, il est impératif de contacter sans tarder la fédération des chasseurs de votre département.
© F. Carbonel/Archives

Que faire lorsque l’on constate des dégâts de gibier dans ses parcelles ? « Il faut avoir le réflexe de contacter la Fédération départementale des chasseurs (FDC) où se situe la parcelle », explique Matthieu Salvaudon, directeur adjoint à la Fédération nationale des chasseurs. Attention, les dégâts de lapins, ragondins ou blaireaux n’ouvrent pas droit à indemnisation : seuls les dommages du grand gibier sont pris en charge par les chasseurs.

L’agriculteur reçoit alors un formulaire de déclaration dans lequel il doit renseigner des éléments comme le descriptif de la parcelle, les dégâts estimés, la date d’apparition… Le document doit être renvoyé à la fédération départementale, qui missionne alors un estimateur pour évaluer les dégâts, sur place, sous huit jours ouvrés.

Un seuil d’indemnisation à 3%

L’indemnisation est due lorsque plus de 3 % de la surface de la parcelle culturale est endommagée, ou si le montant dépasse 230 euros. « Si les dégâts ont lieu avant la récolte, l’estimateur va définir la surface concernée et quantifier la perte de récolte, détaille Matthieu Salvaudon. Il est important de ne pas attendre la récolte et d’appeler dès les premiers dégâts constatés. »

Plus on attend, plus il est difficile d’identifier la cause des dégâts et plus la possibilité d’un resemis est limitée. Si les dégâts se succèdent sur des resemis, il faut chaque fois appeler la FDC. En cas de resemis, l’exploitant est rapidement payé sur le travail engagé. S’il ne ressème pas, l’estimateur dresse un constat provisoire et reviendra au moment de la récolte pour estimer les pertes sur la zone endommagée.

Dans tous les cas, il faut demander à la FDC de faire revenir l’estimateur pour estimer le rendement. C’est indispensable pour que le dédommagement puisse être versé. Les indemnisations sont versées dès la publication du barème départemental annuel, établi pour chaque type de cultures par une commission paritaire réunissant chasseurs et agriculteurs.

Le prix d’indemnisation est fixé dans chaque département en concordance avec le barème national, lui-même adossé à des moyennes de marché et en tenant compte des frais non engagés comme le séchage ou le transport.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Guillaume Lyon, agriculteur à Henrichemont (Cher)"J’ai systématisé le traitement au Kerb flo. Son coût est nettement supérieur aux antigraminées foliaires, mais il est efficace sur les repousses de céréales et sur les ray-grass résistants."
Colza : « Nous gérons facilement les repousses de céréales, contrairement aux ray-grass »
Agriculteur à Henrichemont dans le Cher, Guillaume Lyon raisonne ses programmes de désherbage pour contrôler en même temps…
Installer un interrupteur distant et protéger l'accès à la pompe de la cuve est un moyen efficace pour dissuader les vols.
Vols en agriculture : limiter les risques de vols de GNR
Très convoité compte tenu de son prix, le GNR est très exposé. Quelques mesures limitent toutefois les risques, à la cuve ou dans…
En cas de forte infestation de repousses de céréales, il est conseillé d'intervenir tôt, quand elles ont 2 à 3 feuilles, avec un antigraminée foliaire.
Repousses de céréales dans le colza : comment préserver le rendement ?
Moins de labour et plus de semis précoces pour le colza favorisent la levée de repousses de céréales. Leur pouvoir concurrentiel…
En cas de vol, appelez le 17 et tenter de récupérer le maximum d'information sur les intrus sans vous mettre en danger.
Les bons réflexes en cas de vol sur son exploitation agricole
Ne pas intervenir soi-même, préserver les indices et porter plainte, même pour un vol qui ne donnera pas lieu à indemnisation :…
Investir dans un local phyto aux normes limite les risques d'accident, contribuant à vous protéger vous et vos salariés.
Produits phyto : bien assurer la protection de vos salariés agricoles
Mettre en œuvre toutes les mesures de prévention lorsque l’on utilise des produits phytosanitaires est impératif, et encore plus…
La petite altise de l'espèce Phyllotreta nemorum montre des bandes jaunes
[Ravageur] Les petites altises ou altises des crucifères, précurseurs des grosses altises sur colza
À côté des grosses altises dites aussi altises d’hiver, les petites altises peuvent occasionner des dégâts sur colza, notamment…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures