Aller au contenu principal
Font Size

Déclaration Pac : surtout, ne pas attendre le 15 juin

La période de télédéclaration des aides PAC est ouverte et sera prolongée jusqu'au 15 juin en raison des mesures de confinement.

Pour éviter un retard des paiements à l'automne, il est recommandé de ne pas attendre pour effectuer sa déclaration PAC en ligne.
© C. Baudart

La date limite de dépôt des déclarations de surfaces PAC en ligne est reportée du 15 mai au 15 juin, en raison de l’épidémie de Covid-19 et des mesures de confinement. Le gouvernement a annoncé ce report d’un mois le 1er avril, jour de l’ouverture du site Télépac aux télédéclarations 2020. La décision était attendue depuis l’accord de la Commission européenne, le 17 mars, d’autoriser ce report. La mesure a été saluée par les organismes agricoles qui accompagnent leurs clients dans cette déclaration. « Le confinement des conseillers de tous les organismes ne permet pas l’accompagnement des agriculteurs dans de bonnes conditions », plaidait par exemple le réseau FNSEA. Pour les producteurs de grandes cultures, cette déclaration concerne les aides découplées, les aides couplées végétales, l’ICHN (indemnité compensatoire de handicaps naturels), les aides en faveur de l’agriculture biologique, les mesures agroenvironnementales et climatiques (MAEC) et l’aide à l’assurance récolte.

Malgré ce report, le ministère de l’Agriculture recommande aux agriculteurs de ne pas attendre la date du 15 juin pour déclarer. L’enjeu est d’assurer l’instruction rapide des dossiers et d’éviter un retard du paiement des aides d’un mois. Une recommandation d’autant plus pertinente que la télédéclaration comporte peu ou pas de nouveautés cette année.

Les Chambres d'agricultures, qui proposent des prestations d'aide à la déclaration, appellent elles aussi à s'y prendre « dès maintenant » du fait des complications d'organisation liées au coronavirus. « En raison de la situation exceptionnelle créée par l’épidémie de COVID 19, des solutions d’assistance à distance sont mises en place afin d’assurer la continuité du service de façon dématérialisée, soulignent les organismes consulaires dans un communiqué. La situation sanitaire perturbe donc fortement l’organisation de l'accompagnement des agriculteurs avec des coûts supplémentaires et des délais d'intervention qui seront plus importants. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte dans le nord de l'Eure-et-Loir. Le rendement national moyen de blé tendre est estimé à 6,83 t/ha par le cabinet Agritel, en baisse de près de 8 % par rapport à la moyenne olympique. © G. Omnès
Moisson 2020 : une récolte de blé française sous les 30 millions de tonnes
Les spécialistes du marché des céréales continuent de réviser leurs chiffres de récolte de blé tendre à la baisse. La production…
La collecte chute de 20 % en blé tendre et en orge d'hiver par rapport à la moyenne décennale à la coopérative Ile-de-France Sud. © Gutner archives
Moisson 2020 : le grand écart du rendement en Ile-de-France comme ailleurs
La récolte des orges d’hiver, colza et blé tendre a rendu son verdict en Ile-de-France : des résultats très hétérogènes avec…
Pour la CGB, la propagation du virus de la jaunisse ampute la production française de sucre de 600 000 à 800 000 tonnes. © CGB
Crise de la betterave: les élus régionaux montent au créneau
L’impact de l’épidémie de jaunisse sur betterave s’amplifie devant l’absence de solution technique autorisée. Les Régions…
Nouveau silo de Biocer dans l'Eure. Avec une collecte qui double tous les cinq ans, les organismes économiques doivent adapter leur infrastructure de stockage et de tri. © Biocer
Agriculture biologique : les céréales bio face au défi de la massification
La dynamique de croissance forte et régulière enclenchée depuis trois ans pour les céréales bio confronte la filière à de…
Aymeric et Margot Ferté, Gilles Lancelin, Romaric Paucellier : trois expériences du bio en grandes cultures. © DR/C. Baudart
Bio en grandes cultures : la nouvelle génération de convertis bouge les lignes
Une exploitation de grandes cultures qui passe en bio ? C’est désormais banal. Partout, des conversions s’engagent, souvent par…
Jaunisse sur betterave
Crise/betteraves : le gouvernement ouvre la porte à l'usage dérogatoire des néonicotinoïdes
Le ministère de l'Agriculture annonce qu'il fera une proposition législative pour permettre d'utiliser des traitements de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures