Aller au contenu principal

Dans le Gers, des agriculteurs partenaires des instances départementales pour planter des haies

Une association d'agriculteurs d'Auradé, commune proche de l'agglomération toulousaine, travaille en partenariat technique et financier avec les instances départementales du Gers.

En choisissant de travailler en concertation avec le conseil général du Gers, la fédération départementale des chasseurs et l’association Arbre et Paysage 32, les agriculteurs du groupement des agriculteurs de la Gascogne toulousaine (GAGT) se sont dotés des moyens pour mener à bien la technique culturale de la plantation de haies et la maîtrise du coût d’investissement.

La technique est simple. Les jeunes pousses sont plantées sur un paillage biodégradable déroulé mécaniquement. Ce procédé évite l’arrosage. Le suivi des plantations est animé par un technicien d’Arbre et Paysage 32 et organisé sous forme de corvées. « Il faut environ quinze personnes sur une demi-journée pour planter un kilomètre et demi de haies », précise Pierre Loubens. Les plants sont garantis trois ans incluant une formation à la taille pour l’agriculteur. « Une nouvelle haie est toujours un modèle unique, souvent personnalisée par les choix du planteur, plus arbustive ou plus fruitière, selon ses goûts et sa destination », indique le responsable.

Une bonne dose de subventions

Après les premières tailles manuelles, l’entretien s’effectue généralement à l’épareuse ou au lamier afin de conserver le volume et la hauteur définie pour la haie. Reste l’argument du prix. « C’est peut-être en ce moment qu’il faut planter », signale Arnaud Augier. La totalité des subventions allouées par le conseil général et la fédération des chasseurs représente 70 % du prix de revient au mètre linéaire, qui est de 4,45 euros. La part pour l’agriculteur s’établit à 1,35 euro du mètre, si toutefois elle n’est pas prise en charge par la commune concernée dans son plan d’aménagement. Il restera dans ce cas à l’agriculteur simplement à organiser le chantier de plantation en fournissant la main-d’œuvre.

Voir aussi article "Quand les haies deviennent outil de communication".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

[vidéo] Julien Denormandie : « La transition agroécologique impose de créer de la valeur. »
Interrogé par les parlementaires, le ministre de l’agriculture a estimé que peu de secteurs peuvent se prévaloir des efforts…
L’érosion du revenu en grandes cultures depuis vingt ans est impressionnante, si l'on en juge par les statistiques officielles du Rica. © G. Omnès
Revenu : peut-on encore gagner sa vie en grandes cultures ?
Peut-on encore gagner sa vie en produisant des grandes cultures ? La question n’est plus déplacée au regard des résultats…
Le puceron (ici Sitobion avenae) n'occasionne pas de dégâts directs mais transmets des virus aux céréales © Christian Gloria
Insecticides : faut-il traiter contre les pucerons sur céréales maintenant ?
Le risque JNO est à nouveau élevé cet automne. Devant la douceur prolongée des températures, Arvalis recommande aux producteurs…
 © Réussir
Les énergies renouvelables à la ferme en 5 graphiques
Bien que le dernier recensement précis des activités de production d'énergie renouvelable à la ferme remonte à 2015, le constat…
Thierry Maillier est agriculteur dans les Yvelines. "Les rendements du sorgho atteignent parfois les 100 quintaux/hectare." © C. Baudart
Thierry Maillier, dans les Yvelines : « En 2021, je sèmerai dix-huit hectares de sorgho grain »
Il est l’initiateur de la culture du sorgho grain sur son territoire, à la croisée entre les Yvelines, la Normandie et la région…
Un résultat courant en céréales et oléoprotéagineux sous la moyenne des autres secteurs depuis 2013Résultat courant avant impôts (charges sociales de l'exploitant déduites) par unité de travail non salarié, en euros courants © Source : Rica.
Le revenu en grandes cultures expliqué en 3 graphiques
Privilégiés, les producteurs de grandes cultures ? L'étude des chiffres montre que leurs revenus se situent plutôt en-dessous de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures