Aller au contenu principal

Comparateuragricole.com s’étend à la France entière

Le site de négoce de céréales en ligne comparateuragricole.com est depuis décembre dernier disponible pour tous les agriculteurs stockeurs de France. Ce site compare les offres de nombreux négociants afin de proposer à l’agriculteur les meilleurs prix en céréales et colza. Fixés selon la localisation de l’exploitation, les prix intègrent les frais de transport proportionnels aux volumes de marchandise vendue ainsi que la distance à parcourir. Ainsi, la plateforme cherche à diminuer le nombre d’intermédiaires pour proposer le prix le plus juste. « Ces offres sont mises à jour toutes les quinze minutes », annonce les fondateurs de la start-up. Sur ce même principe, le site permet de se fournir en engrais. Depuis sa création en 2015, 20 000 tonnes ont été commercialisées. Avec son ouverture à toute la France, comparateuragricole.com espère capter 500 000 agriculteurs collecteurs français.

Partie de ping-pong sur les CEPP

Les CEPP (Certificats d’économie de produits phytosanitaires), chers à Stéphane Le Foll, ont été retoqués par le Conseil d’État. L’ordonnance encadrant les CEPP du 7 octobre 2015 a été annulée par l’institution pour des questions de procédures, suite à un recours qui avait été déposé par les organisations de distributeurs (FNA et Coop de France) et de l’industrie des phytos (UIPP). Le ministre de l’Agriculture a pris acte de l’annulation mais a fait en sorte de rétablir rapidement les bases juridiques de ce dispositif pour que l’expérimentation engagée depuis le 1er juillet 2016 puisse se poursuivre. Les CEPP ont été réintroduits via la proposition de loi sur l'accaparement des terres agricoles, votée par les députés le 18 janvier avant de passer au Sénat.

La connaissance du blé avance avec Breedwheat

Le consortium Breedwheat entame sa septième année d’existence. Depuis 2011, le projet a permis de faire avancer la connaissance génétique du blé. Une puce à ADN contenant 423 000 marqueurs génétiques a permis d’établir la carte d’identité génétique de plus de 7000 lignées de blé. Une carte génétique du blé comprenant plus de 307 000 marqueurs a été construite. Dans le but d’introduire de la diversité génétique, un panel de 4600 accessions (anciennes variétés, populations…) représentant la diversité mondiale a été sélectionné, génotypé et phénotypé. La communauté scientifique a accès à la majeure partie de ces outils et des résultats obtenus. Le projet Breedwheat regroupe en France 15 laboratoires de recherche publique, 10 entreprises privées, un institut technique, un pôle de compétitivité pour un investissement total de 34 millions d’euros sur neuf ans.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Par défaut, la zone non traitée s’établit à partir de la limite de propriété du riverain et non à partir de ses bâtiments.  © C. Watier
Réglementation/ZNT : les 8 questions que tout agriculteur doit se poser pour éviter les pièges
Les zones non traitées à mettre en place près des habitations viennent compliquer le travail au champ, la gestion du parcellaire…
Sébastien Windsor Chambres d'agriculture
« 15 % des agriculteurs pourraient ne pas passer l’année » dans les zones intermédiaires (Chambres d'agriculture)
Sébastien Windsor , président de l'assemblée permanente des chambres d'agriculture, a alerté sur la situation difficile de…
plan de relance - volet agricole
Plan de relance/agriculture : 1,2 milliard d'euros pour la souveraineté agroalimentaire française
Plan protéines doté de 100 millions d'euros, "aide à la conversion" pour l'agroéquipement, crédit d'impôt pour la certification…
Avec une année 2020 "catastrophique" faisant suite à plusieurs mauvaises campagnes, les responsables de l'AGPB Eric Thirouin (président, à gauche) et Philippe Heusèle (secrétaire général) ont appelé à des mesures d'urgence pour soutenir le secteur. © G. Omnès
« Plus de la moitié des céréaliers ne dégageront aucun revenu en 2020 » (AGPB)
Le syndicat céréalier pointe du doigt la situation très difficile des grandes cultures depuis plusieurs années et qui culmine en…
chargement d'un bateau au port céréalier de Rouen
Blé tendre : les exportations françaises menacée par la Russie sur l'Algérie
Selon Thierry de Boussac, du Synacomex, le cahier des charges de l'office d'Etat algérien, en charge des importations de blé…
Sur la ferme de Benoît Le Helloco, le miscanthus avait été implanté pour protéger un cours d'eau. L'agriculteur a désormais décidé d'en implanter sur une ZNT le long d'une habitation qui jouxte sa parcelle. © G. Omnès
Pesticides/riverains : « le miscanthus était la seule solution »
Benoît Le Helloco a décidé d’implanter une bande de miscanthus pour ne plus subir la pression exercée par un riverain qui borde…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures