Aller au contenu principal

CÉRÉALES A PAILLE
Chassé-croisé dans les traitements de semences

Disparition de molécules, arrivée de quelques autres… le paysage des produits de traitement de semences sur céréales est chamboulé.

C’était annoncé l’an passé (1). La disparition de l’anthraquinone a engendré une refonte des gammes de traitement de semences en céréales. « L’agriculteur doit mélanger plusieurs produits pour retrouver des spectres d’action similaires à certaines spécialités retirées du marché », observe Nathalie Robin, spécialiste traitements de semences chez Arvalis. Après le produit Gaucho Blé (fongicide + insecticide) qui peut être remplacé par le mélange de Gaucho 350 (imidaclopride) avec Redigo (prothioconazole), c’est le gaucho Orge qui est voué à disparaître. « Sa matière active fongicide, le triazoxyde, connaît la même ‘punition’ que l’anthraquinone. Elle n’a pas été inscrite en annexe I de la directive 91/414 et ne peut être réhomologuée. La campagne 2010-2011 est la dernière pour Gaucho Orge », précise Marc Aupetitgendre, chef du marché TS chez Bayer CropScience.

THIAMETHOXAM TOUJOURS ATTENDU

« Pour le remplacer dans un an, nous espérons l’extension d’homologation de Gaucho 350 sur orges en 2011 (et aussi avoine). Pour la partie fongicide, Redigo est déjà utilisable sur toutes les céréales.Dès 2010, Gaucho 350 est attendu sur seigle, triticales et pour lutter contre le zabre(2) », ajoute Marc Aupetitgendre. Bayer CropScience a également dans les cartons deux produits comportant la clothianidine (insecticide systémique) seule et associée avec le prothioconazole. Pour les semences de ferme, Férial arrive en remplacement de Férial Blé et a la même composition que Gaucho 350.

Chez Syngenta, l’homologation du thiamethoxam sur orges est attendue très prochainement, avec une même concentration que dans Cruiser Maïs.Disparu, Austral Plus est remplaçable par le mélange Attack (téfluthrine) + Celest Net (fludioxonil) sur toutes céréales. « L’insecticide Attack a reçu récemment une extension d’autorisation de lutte contre le zabre et les taupins en plus de la mouche grise, précise Odile Rambach, responsable support technique TS chez Syngenta. C’est le seul produit de protection des semences à avoir ces trois usages. »

Quant aux Celest Orge et Gold à spectre d’action fongicide, la société attend dans un premier temps un Celest Orge Net sans anthraquinone. BASF voit la disparition de ses fongicides et répulsifs Kinto et Seman TS. « Nous avons obtenu l’homologation du produit Premis 25 FS à base de triticonazole. En mélange avec Prélude 20 FS (prochloraze), il se substitue à Kinto TS, précise Jacky Blanchard, responsable agronomique TS chez BASF. Pour les semis 2011, les deux molécules fongicides seront réassociées dans les produits Kinto TX (Seman TX) sans l’anthraquinone. »

JOCKEY S’EN VA, REVIENT, N’EST PLUS BASF

s’était vue contrainte de retirer ses produits Jockey à base de fluquinconazole, par décision gouvernementale dans le cadre du Grenelle de l’environnement.Mais le fluquinconazole est inscrit à l’annexe I au niveau européen, ce qui le rend homologable dans les pays européens.Un recours porté en Conseil d’État par BASF a abouti à une annulation de la décision gouvernementale avec la possibilité de réinscrire les produits Jockey Flexi et Jockey Plus AB à la vente. Ces produits figurent à nouveau sur les catalogues d’usages autorisés mais BASF n’a pas souhaité en redémarrer la commercialisation. « Nous sommes intervenus auprès du Conseil d’État par principe », affirme-t-on du côté de BASF. Il ne faut pas titiller les firmes phytosanitaires. !

Christian Gloria

(1) Voir n° 226 de notre mensuel, juin 2009, pages 44 et 45.

(2) Déjà autorisé pour lutter contre pucerons, cicadelles et taupins.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

L’érosion du revenu en grandes cultures depuis vingt ans est impressionnante, si l'on en juge par les statistiques officielles du Rica. © G. Omnès
Revenu : peut-on encore gagner sa vie en grandes cultures ?
Peut-on encore gagner sa vie en produisant des grandes cultures ? La question n’est plus déplacée au regard des résultats…
Le puceron (ici Sitobion avenae) n'occasionne pas de dégâts directs mais transmets des virus aux céréales © Christian Gloria
Insecticides : faut-il traiter contre les pucerons sur céréales maintenant ?
Le risque JNO est à nouveau élevé cet automne. Devant la douceur prolongée des températures, Arvalis recommande aux producteurs…
 © Réussir
Les énergies renouvelables à la ferme en 5 graphiques
Bien que le dernier recensement précis des activités de production d'énergie renouvelable à la ferme remonte à 2015, le constat…
Thierry Maillier est agriculteur dans les Yvelines. "Les rendements du sorgho atteignent parfois les 100 quintaux/hectare." © C. Baudart
Thierry Maillier, dans les Yvelines : « En 2021, je sèmerai dix-huit hectares de sorgho grain »
Il est l’initiateur de la culture du sorgho grain sur son territoire, à la croisée entre les Yvelines, la Normandie et la région…
Plafonnement des rendements du blé du fait des hautes températures et difficulté d'implantation des colzas font partie des signes avant-coureur du changement climatique. © G. Omnès
Changement climatique : ce que les grandes cultures devront affronter ces 30 prochaines années
D’ici à 2050, les cultures subiront des conditions plus chaudes et plus sèches au printemps et en été, accroissant le risque d’…
Un résultat courant en céréales et oléoprotéagineux sous la moyenne des autres secteurs depuis 2013Résultat courant avant impôts (charges sociales de l'exploitant déduites) par unité de travail non salarié, en euros courants © Source : Rica.
Le revenu en grandes cultures expliqué en 3 graphiques
Privilégiés, les producteurs de grandes cultures ? L'étude des chiffres montre que leurs revenus se situent plutôt en-dessous de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures