Aller au contenu principal

Assurance récolte, la perte de qualité souvent oubliée

Les contrats d'assurance récolte proposent en option, la garantie « perte de qualité ». Deux responsables de Pacifica, Bruno Lepoivre et Cécile Thomas Lemaître donnent leur éclairage.

Chaque assureur est libre de proposer, ou non, l'option « perte de qualité ». Même si les pouvoirs publics imposent un seuil de déclenchement de l'assurance récolte à 30 % et une franchise à 25 % pour le calcul de la cotisation, donc de la subvention, chaque assureur peut néanmoins proposer un niveau de franchise différent. Chez Pacifica, l'assuré choisit sa franchise (à partir de 5 %), et elle vaut seuil de déclenchement. Pas besoin d'atteindre 30 % de dégâts pour pouvoir être indemnisé. « D'ailleurs, la franchise moyenne appliquée à nos contrats est de 15 % », précisent Bruno Lepoivre et Cécile Thomas Lemaître.
Si les aléas climatiques génèrent des pertes de qualité, le calcul de l'indemnité se fait en convertissant cette moins bonne valorisation de la production en équivalent tonnage perdu. Ce rendement effectivement réalisé est comparé au rendement garanti (rendement historique moins franchise choisie) pour définir s'il y aura indemnisation. L'expert constate la réalité de la perte de qualité pour des raisons climatiques. Les bons de livraison et les réfactions appliquées par l'OS tiendront lieu de justificatifs.


Huit contrats sur dix garantissent la qualité


Sur les céréales à paille (hors blé dur), le critère principal est le taux de grains germés. Sur le blé dur, c'est la présence de plus de 30 % de grains mitadinés, et sur l'orge de brasserie, c'est le taux de protéines. En moyenne, huit contrats sur dix ont l'option « perte de qualité » chez Pacifica. L'assureur a six mille contrats récolte en portefeuille. On constate un regain d'activité justifié par une prise de conscience liée aux nombreux sinistres de l'année dernière. C'est aussi de là qu'a démarré la réflexion de contrat socle. En cas de sinistre majeur sur la ferme France, 70 % des surfaces n'étaient pas couvertes jusqu'alors !

Les plus lus

Le blé tendre d'hiver est sensible au froid à partir de - 8°C, de la levée à l’émission des talles. © C. Gloria
Vague de froid : y a-t-il un risque pour les céréales ?
L’alerte « grand froid » a été émise dans vingt-quatre départements. Cette vague de froid représente-t-elle une menace pour les…
Les pigeons s'attaquent au tournesol avec un impactsur le rendementquand ils enconsommentles tiges ou apex. © C. Watier
Maïs et tournesol : semer un couvert pour leurrer les oiseaux
Entre produits répulsifs et système d’effarouchements, il n’existe pas de solution miracle empêchant les pigeons et corvidés de s…
Baisse de la sole de colza, bouleversement du programme de désherbage maïs, recours aux trichogrammes : Stéphane, Marine et Alain (de gauche à droite) ont modifié en profondeur leurs pratiques pour décrocher la HVE. © G. Omnès
HVE : « Nous avons dû changer nos pratiques en grandes cultures »
Sur la ferme de Pré Levey, le passage à la HVE s’est imposé comme une suite logique à la démarche de baisse des intrants. La…
Contre la jaunisse transmise par des pucerons, les néonicotinoïdes sur semences de betterave constituent la solution de lutte la plus efficace. © G. Omnès
Néonicotinoïdes/betteraves : jusqu’à 15 jours de retard dans la distribution de semences
Avec une parution de l’arrêté sur les néonicotinoïdes le 5 février, le pelliculage des semences avec ces insecticides a démarré…
Chaulage : « j'ai économisé 4000 euros grâce à la mesure de résistivité de mes parcelles »
 Associé du Gaec de la voie lactée, Patrice Lièvre cultive 220 hectares à Vernoux-en-Gatine, dans les Deux-Sèvres. Tous les ans,…
En orge brassicole, la tendance est au fractionnement de la fertilisation azotée pour une meilleure efficience des apports. © J.-C. Gutner
Orge brassicole : adapter la fertilisation azotée pour sécuriser le taux de protéines
Depuis de nombreuses années, la filière brassicole s’interroge sur le pilotage de l’azote des orges d’hiver et de printemps. Elle…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures