Aller au contenu principal

Après les quotas sucre, place à la contractualisation

La réforme de l'organisation commune du marché du sucre aura lieu en 2017. Cette nouvelle OCM sucre signe la fin des quotas et des prix minimum garantis en sucre.

La Commission a tranché le 26 juin : c’est finalement en 2017 que s’achèvera l’ère des quotas et des prix minimum garantis en sucre. Les protections douanières et le dispositif réglementaire pour la politique interprofessionnelle et de contractualisation sont conservés, avec en plus une possibilité de négociation collective sur les prix. « Cela permettra d’assurer la stabilité et la prévisibilité à la fois pour les producteurs de betteraves et pour les transformateurs », souligne le Commissaire européen à l’Agriculture, Dacian Ciolos.


Déjà une expérience du prix


« Aujourd’hui, il n’existe pas de prix minimum pour le sucre destiné à l’éthanol et à l’alcool. Pourtant,des prix sont fixés et des contrats signés pour 20 millions de tonnes dans
le quota et 15 millions hors quota. Nous avons donc déjà cette expérience du prix », souligne Alain Jeanroy, directeur général de la CGB. Pour les producteurs de betteraves, c’est d’un côté une sécurité qui disparaît avec la fin des prix garantis, mais « c’est aussi l’opportunité de développer la production et de retourner durablement sur le marché mondial, qui ne sera pas juste un exutoire, y compris pour l’éthanol », estime la CGB. Le syndicat réclamait toutefois de maintenir l’organisation de marché actuelle jusqu’à 2020 afin de pouvoir rattraper le Brésil et la Thaïlande sur le terrain de la compétitivité. Cette nouvelle donne pourrait se traduire par une hausse de la production de sucre de 15 % à 20 % dans l’Union européenne et par un développement de l’isoglucose, d’où l’importance pour le sucre communautaire de s’imposer à l’export.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

[vidéo] Julien Denormandie : « La transition agroécologique impose de créer de la valeur. »
Interrogé par les parlementaires, le ministre de l’agriculture a estimé que peu de secteurs peuvent se prévaloir des efforts…
L’érosion du revenu en grandes cultures depuis vingt ans est impressionnante, si l'on en juge par les statistiques officielles du Rica. © G. Omnès
Revenu : peut-on encore gagner sa vie en grandes cultures ?
Peut-on encore gagner sa vie en produisant des grandes cultures ? La question n’est plus déplacée au regard des résultats…
Le puceron (ici Sitobion avenae) n'occasionne pas de dégâts directs mais transmets des virus aux céréales © Christian Gloria
Insecticides : faut-il traiter contre les pucerons sur céréales maintenant ?
Le risque JNO est à nouveau élevé cet automne. Devant la douceur prolongée des températures, Arvalis recommande aux producteurs…
Thierry Maillier est agriculteur dans les Yvelines. "Les rendements du sorgho atteignent parfois les 100 quintaux/hectare." © C. Baudart
Thierry Maillier, dans les Yvelines : « En 2021, je sèmerai dix-huit hectares de sorgho grain »
Il est l’initiateur de la culture du sorgho grain sur son territoire, à la croisée entre les Yvelines, la Normandie et la région…
Comprendre les enjeux de la future PAC en 6 questions
Conditionnalité environnementale renforcée, paiements verts revisités… L’Europe fixe de nouveaux objectifs à la PAC, et laissera…
Un résultat courant en céréales et oléoprotéagineux sous la moyenne des autres secteurs depuis 2013Résultat courant avant impôts (charges sociales de l'exploitant déduites) par unité de travail non salarié, en euros courants © Source : Rica.
Le revenu en grandes cultures expliqué en 3 graphiques
Privilégiés, les producteurs de grandes cultures ? L'étude des chiffres montre que leurs revenus se situent plutôt en-dessous de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures