Aller au contenu principal

Aides et dérogations aux semences certifiées

La région Île-de-France a octroyé une aide financière à l’achat de semences certifiées aux agriculteurs. Les trieurs à façon se sentent oubliés…

La décision fait jaser du côté du Staff, le syndicat des trieurs à façon. Le 22 août, la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, a décidé de débloquer une aide de 6,5 millions d’euros (M€) pour les céréaliers « pour venir en soutien dans leurs investissements et préserver le capital génétique de la filière céréalière francilienne ». L’aide est louable compte tenu des chutes de rendements de 50 % en moyenne dans la région et d’une perte globale de chiffre d’affaires de 500 à 600 M€ chez les céréaliers d’Île-de-France. Mais la région invite les agriculteurs à se servir de l’aide pour investir dans des semences certifiées en céréales d’automne en mettant en avant leur qualité. Or le Staff note que ces semences certifiées ne représentent que 40 % des volumes des semences mis en terre en Île-de-France.

60 % de semences autoproduites

« 60 % des semences environ sont autoproduites en semences de ferme. Même plus petits, les grains de la récolte 2016 sont tout à fait en capacité de produire une semence de qualité. Il suffit de bien les trier, ce que les professionnels de la semence de ferme savent faire, souligne Sylvain Ducroquet, président du Staff. L’avantage de la semence de ferme est le gain économique avec un coût 30 à 40 % moins cher qu’une semence certifiée. » Sylvain Ducroquet souhaite que sa filière puisse être soutenue au même titre que celle des stations de semences certifiées, une façon « d’accorder aux agriculteurs la liberté de choix de leur modèle de production. »

Par ailleurs, dans le contexte difficile de la récolte 2016, les professionnels du secteur semencier ont obtenu du ministère de l’Agriculture la certification de semences de deuxième génération (R2) pour le blé tendre d’hiver, l’orge d’hiver et les protéagineux d’hiver et de printemps afin de compenser un déficit en semences R1. Ces semences R2, « équivalentes à de la semence de ferme », se plait à souligner le Staff, répondront aux normes strictes de la semence certifiée.

Les plus lus

Tour de vis Covid : le télétravail systématique étendu à l’agriculture
Protéger le monde agricole de la pandémie en pleine progression dans les territoires : c'est l'objectif visé par le gouvernement…
Des betteraves en début de levée sont  vulnérables au gel. © C. Gloria
Météo : gel à risque en vue pour les colzas et les betteraves
L’an passé avait connu un épisode de froid intense à la fin mars qui avait eu un impact sur les cultures, notamment sur les…
Au stade cotylédon, le gel se traduit par un noircissement qui se généralise et détruit le pied de betterave. © F. Franzetti
Gel : betteraves, céréales, colzas... quelles conséquences pour les cultures ?
Outre des dégâts spectaculaires en vigne et en arboriculture, le gel a aussi été destructeur pour les grandes cultures, à…
Les cours du colza ont atteint 528 €/t rendu Rouen le 8 mars, établissant un nouveau record. Qui pourrait bien être battu dans les semaines qui viennent... © G. Omnès
Prix record en colza : vers les 600 euros/tonne ?
Les prix du colza ont été propulsés à un niveau encore jamais atteint. Demande dynamique en huile, offre en graines réduite,…
Gel/betteraves : Cristal Union fournira gratuitement les semences des ressemis pour préserver les surfaces
Le groupe coopératif Cristal Union fournira gratuitement les semences pour ressemer les parcelles de betteraves détruites par le…
Le comportement du blé OGM tolérant à la sécheresse dans les conditions très difficiles de 2020 a convaincu Guillermo Irastorza d'accroître sa surface en 2021. © G. Irastorza
« J’ai cultivé du blé OGM résistant à la sécheresse », G. Irastorza, agriculteur argentin
Guillermo Irastorza, producteur argentin, a participé en 2020 aux essais plein air à grande échelle du blé OGM HB4 récemment…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures