Aller au contenu principal

Agriculture biologique : Arvalis en quête de parcelles pour mener des essais sur le phosphore

L’institut Arvalis démarre la coordination du programme de recherche Phosphobio se basant sur un observatoire de 200 parcelles.

Les possibilités d’apports sont limitées et souvent coûteuses pour le phosphore en agriculture biologique. © G. Coisel
Les possibilités d’apports sont limitées et souvent coûteuses pour le phosphore en agriculture biologique.
© G. Coisel

« Cherchons agriculteurs volontaires pour engager parcelles conduites en AB dans programme de recherche » : C’est le communiqué en forme de petite annonce qu’a publié Arvalis le 4 mars dernier. L’institut technique est engagé avec plusieurs partenaires(1) dans un programme de recherche sur quatre ans : PhosphoBio. L’objectif est, entre autres, de mettre au point une calculette de bilan du phosphore adaptée à l’agriculture biologique (AB) et de réaliser un guide de diagnostic de la fertilité en phosphore et de son évolution. La nutrition phosphatée des cultures devient un défi de plus en plus difficile à relever en production biologique. Les possibilités d’apports sont limitées et souvent coûteuses pour ce mode d’agriculture alors que les sols en bio ont tendance à s’appauvrir en phosphore.

Le projet Phosphobio se basera sur un grand réseau de 200 parcelles conduites en AB réparties sur quatre territoires : Bassin parisien, Grand Ouest, Sud-Ouest et Rhône-Alpes. Ces parcelles seront sélectionnées selon l’occupation du sol, l’ancienneté de conversion en AB et le type de sol. Les agriculteurs candidats bénéficieront d’une analyse de terre financée par le projet et d’une restitution ciblée des résultats des travaux. En contrepartie, leur participation au programme avec le choix d’une parcelle sur leur exploitation se traduira par la description régulière de leurs pratiques culturales ayant un impact sur la nutrition phosphatée. Pour proposer votre candidature, contacter Quentin Girard, d’Arvalis Institut du Végétal (q.girard@arvalis.fr)

(1) Chambres agriculture, Inrae, Auréa, Terres Inovia, établissements d’enseignement agricole, Comifer…

Les plus lus

Tour de vis Covid : le télétravail systématique étendu à l’agriculture
Protéger le monde agricole de la pandémie en pleine progression dans les territoires : c'est l'objectif visé par le gouvernement…
Des betteraves en début de levée sont  vulnérables au gel. © C. Gloria
Météo : gel à risque en vue pour les colzas et les betteraves
L’an passé avait connu un épisode de froid intense à la fin mars qui avait eu un impact sur les cultures, notamment sur les…
Au stade cotylédon, le gel se traduit par un noircissement qui se généralise et détruit le pied de betterave. © F. Franzetti
Gel : betteraves, céréales, colzas... quelles conséquences pour les cultures ?
Outre des dégâts spectaculaires en vigne et en arboriculture, le gel a aussi été destructeur pour les grandes cultures, à…
Gel/betteraves : Cristal Union fournira gratuitement les semences des ressemis pour préserver les surfaces
Le groupe coopératif Cristal Union fournira gratuitement les semences pour ressemer les parcelles de betteraves détruites par le…
Le comportement du blé OGM tolérant à la sécheresse dans les conditions très difficiles de 2020 a convaincu Guillermo Irastorza d'accroître sa surface en 2021. © G. Irastorza
« J’ai cultivé du blé OGM résistant à la sécheresse », G. Irastorza, agriculteur argentin
Guillermo Irastorza, producteur argentin, a participé en 2020 aux essais plein air à grande échelle du blé OGM HB4 récemment…
La nouvelle convention collective implique d'échanger avec son salarié sur son poste et ses compétences. © C. Baudart
Employeurs : ce que change la nouvelle convention collective pour les agriculteurs
Les producteurs de grandes cultures qui emploient un ou plusieurs salariés doivent appliquer la nouvelle Convention collective…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures