Aller au contenu principal

Les coops se préparent à contre-cœur à la séparation conseil-vente

La Coopération agricole acte la mise en œuvre prochaine du séparation conseil-vente, qui signe la fin d'un modèle, mais pas la disparition du conseil au sein des coopératives.

Antoine Hacard, président de la Coopération agricole Métiers du grain. "Il est déraisonnable d'imaginer que l'organisation pourra être en place au 1er janvier 2021." © La Coopération agricole ...
Antoine Hacard, président de la Coopération Métiers du grain. "Il est déraisonnable d'imaginer que l'organisation pourra être en place au 1er janvier 2021."
© La Coopération agricole Métiers du grain

"La séparation entre la vente d'un produit phyto et le conseil pour son emploi va se faire. Nous estimons que c'est une mauvaise mesure et avons essayé d'en dissuader les pouvoirs publics, mais la période de résistance est achevée. Nous allons maintenant accompagner nos adhérents." Pour Antoine Hacard, président de la Coopération Métiers du grain, l'enjeu est désormais d'obtenir plus de temps pour se mettre en ordre de marche. "Il est déraisonnable d'imaginer que l'organisation pourra être en place au 1er janvier 2021 alors que le décret d'application est attendu pour mai. Nous demandons au moins six mois de délai supplémentaire", a indiqué le professionnel début février. Selon Antoine Hacard, la plupart des conseils d'administration des coops décideront de leur stratégie en milieu d'année. "Et l'on ne fera pas de montage pour contourner la loi, d'autant que le législateur a pris des précautions pour que ce soit impossible, a-t-il insisté. Par exemple, les filiales ne pourront pas avoir un choix différent de la maison mère."

Objectif : faire baisser l'usage des phytos

Le conseil de préconisation d'un produit phyto, concerné par la séparation, représente environ 20 % de l'activité de conseil des coops. "Quel que soit le choix de nos adhérents, cela ne signifie pas la fin du conseil dans les coops", a précisé Antoine Hacard. Conseil stratégique, bouts de champ, fertilisation... le conseil sera au contraire renforcé, "mais conseiller un produit et une dose, on ne le fera plus". Le responsable prédit la fin d'un modèle : "historiquement, nous dégagions plus de marge sur l'appro car le service a longtemps été gratuit. C'est appelé à changer. De toute façon, l'objectif de demain pour les coopératives est la baisse de l'usage des produits phyto. Nous sommes à la veille d'une révolution mais pour cela, il faudra mettre des moyens considérables."

Les plus lus

Au stade cotylédon, le gel se traduit par un noircissement qui se généralise et détruit le pied de betterave. © F. Franzetti
Gel : betteraves, céréales, colzas... quelles conséquences pour les cultures ?
Outre des dégâts spectaculaires en vigne et en arboriculture, le gel a aussi été destructeur pour les grandes cultures, à…
 © Groupe Safer
Les terres agricoles, toujours objet de convoitise
Agriculteurs, promoteurs, investisseurs… La terre agricole reste convoitée. Malgré l’arrivée sur le marché de parcelles liée aux…
Dans de nombreuses régions, les niveaux élevés d’évapotranspirations affectent déjà les potentiels. © Jérôme Chabanne
Sécheresse  agricole : le mal est-il déjà fait pour les cultures ?
Le déficit de pluviométrie est d’ores et déjà critique pour les cultures en place dans le sud de la France et dans les terres…
Gel/betteraves : Cristal Union fournira gratuitement les semences des ressemis pour préserver les surfaces
Le groupe coopératif Cristal Union fournira gratuitement les semences pour ressemer les parcelles de betteraves détruites par le…
Les engrais minéraux représentent 40% des émissions de gaz à effet de serre d’origine agricole.  © C. Baudart
Loi Climat : une nouvelle taxation des engrais pour 2024 ?
Parmi les mesures phare du projet de loi « Climat et résilience » : la taxation des engrais azotés. Cette dernière est envisagée…
Sur céréales, l'intensité des dégâts est lié à l’espèce, au stade et à l’exposition. © C. Baudart
Gel : des pertes autour de 10 % en colza et betterave
Les dégâts liés à l’épisode de gel qui a frappé les campagnes françaises à partir du 12 avril commencent à être chiffrés en…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures