Aller au contenu principal
Font Size

11 millions de tonnes de blé exporté sur 2016-2017

Selon les chiffres diffusés le 10 mai lors du conseil spécialisé céréales de FranceAgriMer, la France exporterait quelque 11 millions de tonnes (Mt) de blé sur 2016-2017. Ces prévisions sont conformes à ce qu’envisageait l’Office à l’automne, et s’affichent en retrait de près de 50 % par rapport aux trois dernières campagnes. 5,8 Mt seraient destinées à nos voisins européens et 5,2 Mt aux pays tiers. Ces estimations incluent un réajustement des ventes vers l’Algérie et l’Afrique subsaharienne, du fait des prix compétitifs du blé français et de la moindre concurrence en cette fin de campagne. « Si cette hypothèse se vérifie, le stock de fin de campagne pourrait ainsi s’alléger à 2,4 Mt (-0,2 Mt par rapport au mois d’avril), en deçà de la moyenne quinquennale de 2,7 Mt », signale l’Office dans un communiqué.

Ouverture élargie au maïs ukrainien

L’Ukraine pourrait bénéficier d’un nouveau contingent d’exportation de 650 000 tonnes de maïs vers l’Union européenne à droit zéro. Octroyé pour trois ans à compter de la publication du règlement européen le validant, ce contingent s’inscrit dans le cadre de la « zone de libre échange approfondi et complet » mise en place entre l’UE et l’Ukraine. Présentée fin septembre 2016 par la Commission européenne, la proposition a été rejetée par la commission Agriculture du Parlement européen. Mais, début mai, elle a reçu l’aval de la commission Commerce international. Pour la CEPM (confédération européenne de la production de maïs), ce serait « un nouveau coup dur porté au maïs et aux producteurs européens ». En maïs, l’Ukraine dispose déjà d’un contingent de 450 000 tonnes à droit zéro pour 2017.

Le chia s’invite en France

Quelle est la plante qui serait la plus riche en omega 3 ? Le chia. Originaire du Mexique, cette labiacée est une sorte de sauge qui a disparu depuis près de 500 ans des régions tropicales et subtropicales où elle était traditionnellement cultivée. Mais elle pourrait retrouver une seconde jeunesse dans l’Hexagone. Avec le soutien de la région Occitanie et de l’Union européenne, une filière de production française est en train de se lancer. La société Panam est parvenue à mettre au point la variété Oruro, inscrite au Catalogue européen et adaptée aux climats tempérés. Une centaine de producteurs participent déjà à cette filière.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Grandes Cultures

Les plus lus

Récolte dans le nord de l'Eure-et-Loir. Le rendement national moyen de blé tendre est estimé à 6,83 t/ha par le cabinet Agritel, en baisse de près de 8 % par rapport à la moyenne olympique. © G. Omnès
Moisson 2020 : une récolte de blé française sous les 30 millions de tonnes
Les spécialistes du marché des céréales continuent de réviser leurs chiffres de récolte de blé tendre à la baisse. La production…
La collecte chute de 20 % en blé tendre et en orge d'hiver par rapport à la moyenne décennale à la coopérative Ile-de-France Sud. © Gutner archives
Moisson 2020 : le grand écart du rendement en Ile-de-France comme ailleurs
La récolte des orges d’hiver, colza et blé tendre a rendu son verdict en Ile-de-France : des résultats très hétérogènes avec…
Pour la CGB, la propagation du virus de la jaunisse ampute la production française de sucre de 600 000 à 800 000 tonnes. © CGB
Crise de la betterave: les élus régionaux montent au créneau
L’impact de l’épidémie de jaunisse sur betterave s’amplifie devant l’absence de solution technique autorisée. Les Régions…
Nouveau silo de Biocer dans l'Eure. Avec une collecte qui double tous les cinq ans, les organismes économiques doivent adapter leur infrastructure de stockage et de tri. © Biocer
Agriculture biologique : les céréales bio face au défi de la massification
La dynamique de croissance forte et régulière enclenchée depuis trois ans pour les céréales bio confronte la filière à de…
Moisson de blé en Eure-et-Loir
Moisson 2020 : des rendements dans le rouge pour une année noire en grandes cultures
Très mauvaise donne cette année pour les grandes cultures en France, avec une baisse généralisée des productions. Les céréales d’…
Aymeric et Margot Ferté, Gilles Lancelin, Romaric Paucellier : trois expériences du bio en grandes cultures. © DR/C. Baudart
Bio en grandes cultures : la nouvelle génération de convertis bouge les lignes
Une exploitation de grandes cultures qui passe en bio ? C’est désormais banal. Partout, des conversions s’engagent, souvent par…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
Moins de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Grandes Cultures
Consultez les revues Réussir Grandes Cultures au format numérique sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Grandes Cultures