Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedIn

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

[VIDEO] Occitanie : de la musique pour soigner les vignes

Julien Custody et cinq autres producteurs de Chasselas de Moissac testent la génodique pour éviter la mortalité de leurs pieds de vigne.

« Avec la génodique, je teste une méthode pour réduire le taux de mortalité de mes vignes qui est de deux à trois pour cent par an en Chasselas de Moissac, avec une variation selon les variétés », témoigne Julien Custody, arboriculteur adhérant à l’AOP Chasselas de Moissac. Une mortalité qui entraîne une perte directe de production qu’il estime à 3 000 euros/an. Cette mortalité est due aux maladies : Esca, Eutypiose et Black-dead-arm. La technique se base sur le son. « La musique sert de moyen de transport d’une onde vibratoire qui va stimuler ou inhiber la synthèse de protéines en lien avec un stress de la plante », détaille le jeune producteur. Les séquences de musique ont donc pour but de stimuler la fabrication de la protéine qui compose la lignine, de stimuler les défenses naturelles des vignes et d’agir négativement sur les champignons.

Cette méthode est en test depuis mai chez six producteurs de l’AOP. Chacun a un boîtier qui diffuse le matin et le soir, moment de la journée où il y a le moins de vent, de mai à septembre, huit minutes de musique dans un rayon de 250 m, soit une couverture de six hectares par boîtier. Les taux de mortalité seront comptabilisés pendant trois ans. Pour valider la méthode, Julien les comparera à ces taux de mortalité des années précédentes. La démarche est soutenue par l’AOP qui a aidé les producteurs volontaires à hauteur de 30 %. « Pour la pose des six boîtiers et la formation pour les utiliser, nous avons payé à six, 18 000 euros. » L’entreprise qui commercialise le principe, Aquitaine génodique, travaille déjà avec plusieurs coopératives viticoles dont celle de Buzet qui a un recul de quatre à six ans avec cette méthode.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

[Coronavirus Covid-19] L'alimentaire et l'agriculture s'adaptent
Le point, en bref, sur les moyens mobilisés et l'adaptation des filières alimentaires face à la crise sanitaire du Coronavirus.
primeur
[Coronavirus Covid-19] Pas de problème d’approvisionnement pour les professionnels des fruits et légumes, mais des inquiétudes
La filière fruits et légumes française fait face à la crise sanitaire liée au Coronavirus Covid-19 tout en étant inquiète pour…
[Coronavirus Covid-19] Les producteurs de légumes face au manque de travailleurs saisonniers étrangers
Qu’ils soient polonais, roumains, espagnols, portugais, les travailleurs saisonniers étrangers ont des difficultés à rejoindre…
[Coronavirus Covid-19] Les fruits et légumes, en crise, restent mobilisés
Semaine 2 : le point, en bref, sur les moyens mobilisés et l'adaptation des filières alimentaires face à la crise sanitaire du…
Samira Lemaire Primeur Uzès
[Coronavirus Covid-19] Samira Lemaire, détaillante en fruits et légumes à Uzès : « Pour éviter les contacts, j’ai ouvert un drive ! »
En cette période, particulièrement compliquée, le drive improvisé de Sam’s Primeur à Uzès dans le Gard témoigne d’un bel exemple…
[Coronavirus Covid-19] Cumuler activité partielle et emploi agricole

Afin d’inciter les salariés et indépendants inoccupés à rejoindre temporairement la filière agricole, une nouvelle mesure a…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes