Aller au contenu principal

Champignon
Vers de nouveaux modes de consommation

La filière champignon, à travers l’Anicc et la FNSACC, s’est réunie le 16 mai à Creully (Calvados) pour leur assemblée générale. Les tendances observées ces dernières années se confirment.

La consommation de champignons de couche frais se développe au profit des champignons transformés : une tendance de fond qui s'inscrit durablement.
© Philippe Gautier - FLD

La production française pour le champignon frais tend à augmenter alors que celle pour le transformé continue de chuter. « Pour le transformé, il y a une grande concurrence européenne », souffle Réjane Mazier, secrétaire générale de l’Anicc et la FNSACC. Mais la production en frais suit aussi la consommation. On consomme de plus en plus de champignons frais au détriment du transformé (appertisés et surgelés). « Cela suit une tendance assez générale des fruits et légumes. Le frais est plus en vogue. »

On observe aussi un phénomène assez nouveau : le champignon consommé avec le plat principal tend à baisser. « On mange moins de viande et donc moins de champignons en accompagnement, explique Réjane Mazier. En revanche, on assiste à un nouveau mode de sa consommation : on l’utilise beaucoup plus cru, et notamment durant l’apéritif. C’est d’ailleurs un moment de consommation qu’on aimerait développer. »

Doubler la production bio française

Autre tendance : l’Anicc entend doubler ses volumes en champignons frais bio, actuellement en faible volume. « Nous sommes aujourd’hui à 4 ou 5 % environ de bio sur la production française, annonce Réjane Mazier. La demande se développe. Il faut que nous avancions avec elle. On a de la chance, on travaille un produit qui n’a pas beaucoup de maladies, avec un usage très mineur de produits phytosanitaires. » Le seul vrai problème : se fournir en paille bio.

Dès cette année, l’étude Kantar WorldPanel sur les achats des ménages en champignons frais intégrera les données du bio.

Il a aussi été question, durant l’assemblée, du logo Fruits et légumes de France. « L’origine France est demandée. Dans la filière champignon, les producteurs communiquent dessus depuis de nombreuses années, mais chacun dans son coin avec ses propres marques. Difficile aujourd’hui d’abandonner ces différents logos pour passer au logo commun à tous. S’il y avait une communication collective de tous les fruits et légumes sur le logo Fruits et légumes de France, ce serait sûrement positif », suggère la secrétaire générale.

En avril, l’activité technique du champignon a intégré l’Anicc pour plus de synergies.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
Une Boussole des Labels pour guider le consommateur dans les rayons alimentaires
Les trois ONG ActionAid France, Bio Consom'acteurs et FAIR[e] un monde équitable publient un guide pratique téléchargeable…
Kiwi : SCAAP Kiwifruits de France et Euralis, partenaires pour développer la production

SCAAP Kiwifruits de France et la coopérative Euralis ont signé le 17 mai un partenariat pour le développement local de…

Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Demain La Terre veut amplifier sa visibilité auprès du grand public
L’association, riche de projets et de nouveaux adhérents, prévoit d’étoffer encore davantage sa gamme et met le paquet sur la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes