Aller au contenu principal

Pomme de terre
UNPT : « l’Europe, une chance »

Comme annoncé précédemment dans FLD Hebdo, le Congrès de l’UNPT aura lieu les 4 et 5 février à Strasbourg, ville européenne par excellence. D’ailleurs, la localisation n’a pas été choisie par hasard : l’Europe sera au cœur des débats.

© Pixabay

Après la journée du 4 réservée aux délégués UNPT, les congressistes pourront assister le 5 à une présentation de la filière pomme de terre Grand-Est, le rapport d’activité et les orientations UNPT… Et à la traditionnelle table ronde qui aura cette année pour thème : “L’Europe, une chance pour la pomme de terre de France !”. « Avec un point d’exclamation et non un point d’interrogation car à l’UNPT nous sommes des Europhiles convaincus !» , précise Arnaud Delacour, président, en conférence de presse le 21 janvier. Pour l’UNPT, l’UE est une chance de quatre points de vue. Une chance géographique, car la France est positionnée au cœur de la zone NEPG, au carrefour entre le Nord et le Sud, et à proximité des ports. Une chance culturelle, avec un modèle de production respectueux des attentes des consommateurs et des exploitations, familiales à taille humaine. Une chance économique : protection contre les concurrences déloyales et aide à la conquête des marchés extracommunautaires. Et une chance politique. « L’UE pèse au niveau de l’OMC. Heureusement qu’on a l’Europe derrière nous dans certains dossiers de règlements de différends. » Mais derrière chaque chance se cachent des menaces et des challenges : du retard dans le Grand Canal, recherche des prix bas de certains marchés, une pression souverainiste. « On pense que les élections européennes qui arrivent vont donner une direction à l’agriculture. On va aller soit vers une Pac qui va se détricoter et une renationalisation des agricultures, soit une Pac et une agriculture harmonisées », résume Arnaud Delacour.

Les plus lus

Changement climatique : pour Serge Zaka, « il faut sortir de la stratégie de pansement avec une vraie diversification fruitière »

Avec le changement climatique, à quoi ressemblera la France fruitière et légumière en 2050 ? Le salon Medfel, ces 24 et 25…

Grégory Spinelli, champignonnière du Clos du Roi
Grégory Spinelli, producteur de champignons dans le Val d'Oise : « Nous ne sommes plus que quatre producteurs franciliens »
Grégory Spinelli est à la tête de la champignonnière souterraine du Clos du Roi, en plein cœur d’une zone résidentielle de Saint-…
L’intelligence artificielle peut-elle révolutionner la filière fruits et légumes ?

Medfel 2024 a mis en débat cette question brûlante : à quoi donc pourrait servir l’IA dans les entreprises de fruits et…

Les tomates cerise marocaines à des prix défiant toute concurrence, côtoie l’offre française en saison.
Tomates marocaines : pourquoi les producteurs français ont mené une opération de sensibilisation

Des producteurs de tomates ont envahi vendredi 26 avril les rayons fruits et légumes de plusieurs supermarchés dans quatre…

Fraises françaises : quel bilan à mi-saison ?

Après un début de campagne tardif dans plusieurs régions de production et des conditions climatiques fluctuantes, l’AOPn…

La couleur préférée des abricots par les consommateurs est l’orange et l’orange pigmenté de rouge.
Gel, alternance, coulure : à quoi s’attendre pour la récolte française d’abricot en 2024 ?

A Medfel, les prévisions de récolte pour la France annonce une forte baisse après une forte récolte 2023. A quoi cette baisse…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes