Aller au contenu principal

Une commission Abris froids à Légumes de France

En présentant les abris froids comme outils d’amélioration de la production et de la souveraineté alimentaire, Légumes de France veut lever les freins à leur développement.

La commission Abris froids veut lever les freins au développement du parc d’abris froids.
La commission Abris froids veut lever les freins au développement du parc d’abris froids.
© V. Bargain

Légumes de France a créé, le 29 septembre, une commission Abris froids dont l’objectif sera de mettre en avant les atouts des abris froids et de faciliter leur développement. « Le ministre a compris l’intérêt des fruits et légumes et a lancé un processus d’élaboration du plan de souveraineté alimentaire pour les fruits et légumes, a rappelé Jacques Rouchaussé, président de Légumes de France. Les abris froids peuvent être une solution pour la souveraineté alimentaire par leurs atouts en termes de protection contre les aléas climatiques et les ravageurs, de meilleure productivité, de réduction des pesticides et du recours à l’irrigation et d'amélioration des conditions de travail. »

Rendre les projets plus acceptables

Si les surfaces d’abris froids ont progressé de 7 % de 2000 à 2010 pour atteindre 6 100 ha en 2010 (dernières données nationales), créer des abris froids est devenu aujourd’hui plus compliqué, du fait notamment de démarches administratives de plus en plus complexes et des problèmes d’acceptabilité des abris par le voisinage. « Les freins varient selon les régions et un premier travail de la commission sera de recenser ces freins, indique Cyril Pogu, producteur en région nantaise, qui présidera la nouvelle commission. Nous recherchons des compétences en région. Un autre travail sera de communiquer pour améliorer l’acceptabilité des abris froids. Il y a des points à travailler en termes d’insertion paysagère, de distances à respecter, de présentation du projet au commissaire enquêteur… Une charte nationale ou régionale précisant les aspects réglementaires et permettant de rendre les projets plus acceptables pourrait aider les producteurs. » La commission souhaiterait aussi chiffrer les surfaces d’abris nécessaires et établir un plan d’investissement pour le présenter dans le cadre du plan de souveraineté alimentaire des fruits et légumes.

Avis de producteur : Pascal Beaugean, producteur en Maine-et-Loire

« Allonger la période de production des salades »

 

« Les abris froids sont comme du plein champ couvert », estime Pascal Beaugean, producteur en Maine-et-Loire. © V. Bargain
« Nous exploitons 90 ha, dont 4 ha d’abri froid, en salade, poireau, céleri-rave, chou… Nous produisons notamment 5 millions de salades pour le frais et la IVe gamme. Comme nous sommes installés en ceinture verte d’Angers, 40 % de la production est vendue localement. Nous avons investi dans des multichapelles JRC pour fournir des salades le plus longtemps possible dans l’année, de mars à novembre. Les abris améliorent aussi la qualité du produit et les conditions de travail. Et nous pouvons utiliser le même matériel qu’en plein champ. Nous avons encore des projets. Mais en zone périurbaine, obtenir un permis de construire pour des abris froids est devenu difficile. »

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Pomme de terre : Douar Den se donne les moyens pour se développer
La société coopérative bretonne vient d’augmenter son capital social afin de pérenniser son activité dans un période troublée…
Pommes : pour Daniel Sauvaitre (ANPP), revaloriser de 0,20 € le kilo n'est pas inaccessible vu les prix depuis trois ans
Le geste des producteurs de pommes le 14 janvier pourrait préfigurer d’autres actions, possiblement plus « musclées », si leur…
Des vergers de pommiers arrachés pour dénoncer les prix d'achat producteur
Des opérations d'arrachage de vergers de pommiers ont eu lieu dans toute la France le 14 janvier. La filière pomme réclame une…
Distribution : quel approvisionnement fruits et légumes pour la nouvelle enseigne Toujust ?
 FLD s’est entretenu avec Fabrice Gerber, fondateur de la nouvelle enseigne Toujust, à l’occasion du salon Sirha de Lyon. Il…
Pourquoi la filière framboise intègre l’AOPn Fraises de France
L’Association de valorisation de la filière framboise (AVFF) fait désormais partie de l’AOPn Fraises de France. Les raisons de…
L’inflation met à mal les efforts faits pour Egalim
Alors que tous les acteurs de la restauration collective et des filières sont mobilisés pour une alimentation plus durable, l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes