Aller au contenu principal

Mécavision, un OAD pour estimer la charge fruitière des pommiers

Le projet Mécavision vise à estimer la charge fruitière des pommiers à partir d’acquisition et d’analyse d’images. Marine Louargant, responsable mécanisation / automatisation au centre CTIFL opérationnel de Lanxade, expose les avancées et les applications du projet.

L'outil Mécavision est capable d'acquérir des images du verger quelle que soit la luminosité extérieure.
L'outil Mécavision est capable d'acquérir des images du verger quelle que soit la luminosité extérieure.
© CTIFL

« Le projet Mécavision, développé en partenariat avec l’IMS de Bordeaux, a pour objectif de créer un Outil d’aide à la décision (OAD) capable d’estimer la charge fruitière des pommiers à partir d’acquisition et d’analyse d’images. Initialement conçu pour assister l’éclaircissage, l’outil développé a évolué vers un comptage des fruits à la parcelle. L’outil Mécavision est composé d’une caméra RGB, d’un flash et d’un GPS. Embarqué sur un tracteur, il peut acquérir des images du verger quelle que soit la luminosité extérieure. Les données sont ensuite traitées pour en sortir un nombre de fruits par image.

Au début du projet, il y a dix ans, l’acquisition et le traitement des images constituaient un gros frein technologique. Ce n’est presque plus un problème aujourd’hui grâce aux progrès techniques très importants réalisés dans ce domaine. Le GPS utilisé ne présente qu’une précision de quelques mètres, mais cela suffit pour les traitements de données actuellement. Il faudra ensuite passer d’un nombre de fruits par image à un nombre réel de fruits par arbre. Nous travaillons sur un modèle afin de passer à cette étape.

Mieux prévoir les besoins en main-d'œuvre

Actuellement, le projet permet de fournir une cartographie de la charge en fruits et de rendre compte de l’hétérogénéité du verger. A terme, on souhaite créer un outil clé en main pour les producteurs : il permettra d’optimiser la production en adaptant l’éclaircissage manuel et de mieux prévoir les besoins en main-d’œuvre à l’éclaircissage comme à la récolte. Des travaux complémentaires sont en cours afin de proposer des modèles de prévision de rendements. Ce type d’OAD pourrait aussi prévoir et optimiser les volumes de stockage au niveau des stations ; voire, à l’échelle nationale, aider l’organisation du marché interne et des exports. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Victor Lallement et Quentin Blochard ont réhabilité un kilomètre de galerie pour redémarrer la production de champignon dans les mines d'ocre.
Une nouvelle champignonnière bio dans le Vaucluse
Victor Lallement et Quentin Blochard remettent les champignons à l’honneur dans le Luberon en réhabilitant une mine d’ocre pour…
Coo'Alliance
Nouvelle-Aquitaine : six OP unies pour fournir la restauration collective
La nouvelle entité Coo’Alliance veut peser dans l’approvisionnement f&l de la restauration collective en Nouvelle-Aquitaine.…
Le brocoli Bimi à la conquête du marché français
Le producteur Picvert et le sélectionneur Sakata se sont engagés ensemble pour développer la production origine France de la…
La performance environnementale est un des gros points forts de la micro-injection sécurisée (En photo, test de migration en culture de kiwi).
La micro-injection dans le tronc, voie d’avenir pour la protection phytosanitaire des vergers ?
La micro-injection sécurisée fait partie des méthodes d’application de produits phytosanitaires actuellement étudiées en…
Innovation bio : le consommateur veut être écouté et attend du local mais se moque de la praticité
François Labbaye de Bio Panel a proposé sur Natexpo un éclairage pour comprendre le consommateur bio, sa vision de l’innovation…
Communiquer sur le plaisir des légumineuses et non sur la notion de protéines végétales
[Références mises à jour le 9 novembre 2021] Alors qu’elles sont bourrées d’avantages, pourquoi les protéines végétales peinent-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes