Aller au contenu principal
Auvergne-Rhône-Alpes

Un plan fruits pour rendre la filière régionale compétitive

Un plan fruits de 8,5 millions d’euros, qui donne la priorité à l’investissement et au soutien des arboriculteurs, a été lancé par la région Auvergne-Rhône-Alpes.

© Claire Tillier

En visite, dans le département de la Drôme à la coopérative Lorifuits de Loriol, la vice-présidente du conseil régional déléguée à l’agriculture Emilie Bonnivart a lancé officiellement, le 17 juillet, le plan fruits d’un montant de plus de 8,5 M€. Il avait été adopté le 29 juin dernier par le conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes. Il a pour but de construire une filière arboricole régionale compétitive sur la période 2017-2020 par l’accompagnement des arboriculteurs. Ce plan fruits privilégie à 88 % les investissements. L’objectif pour la région « c’est de dégager de la valeur ajoutée pour consolider les exploitations ».

Le plan Fruits vise l’approche stratégique pour rendre la filière plus compétitive. Il veut favoriser les investissements modernes et innovants dans les exploitations ce qui permettra à terme de rénover le verger régional et de lutter contre son vieillissement.  4,5 M€ seront ainsi investis dans la rénovation des vergers et tout ce qui peut renforcer la compétitivité des exploitations. 3,7 M€ seront alloués à la sécurisation de la production face aux aléas climatiques et sanitaires afin de garantir un revenu décent aux arboriculteurs. « Le fruit du travail doit être préservé », a réaffirmé Emilie Bonnivard vice-présidente déléguée à l’agriculture. 300 000 € seront investis dans des actions de promotion de la filière fruits. Au cours de cette visite plusieurs représentants de la filière dont le président de l’AOP Pêches et Abricots de France, Bruno Darnaud, le président de la chambre de l’agriculture de la Drôme ont approuvé ces importants moyens financiers ciblés sur les investissements et la rénovation du verger qui sont nécessaires pour éviter les crises à moyen terme.  Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, la filière fruits représente 30 000 ha soit 20 % des surfaces françaises. 600 ha doivent être replantés en vergers dans les 4 ans à venir en Auvergne-Rhône-Alpes. Le taux de renouvellement y est inférieur à 7 %.

3,7 M€ seront alloués à la sécurisation de la production face aux aléas climatiques et sanitaires.

À lire aussi