Aller au contenu principal

« Le projet Recup a pour objectif de limiter l’érosion et le ruissellement des produits phytosanitaires »

Témoignage de Jean-Michel Collet, CTIFL-Caté et Aurélie Le Goff-Prat, Caté, sur le projet Recup (Reconception des cultures sous paillage plastique).

« Le projet Recup (Reconception des cultures sous paillage plastique) a pour objectif de limiter l’érosion et le transfert par ruissellement des produits phytosanitaires. Il consiste à étudier et quantifier les ruissellements des eaux de surface qui entraînent des particules de sol et des substances solubles. Deux facteurs concourent à augmenter les risques : la pente et le paillage plastique des cultures. En effet, les cultures paillées sont imperméabilisées à 60-70 %, ce qui concentre les eaux de pluie sur les 30 à 40 % restants. Il y a alors présomption de risques importants d’entraînement des pesticides par ruissellement. Le projet Recup, mis en œuvre par le Caté avec le financement de l’agence de l’eau Loire-Bretagne, porte sur deux cultures : l’échalote (risque au début du printemps) et la courgette (risque fin d’automne). Recup étudie simultanément deux leviers. La réduction des applications des pesticides par notamment l’usage de variétés résistantes aux maladies et du désherbage mécanique ; et la réduction du ruissellement par le binage (maintien d’une structure motteuse en surface) et le barbuttage (procédé de binage laissant de petites buttes dans les allées tous les mètres), semis de plantes compagnes dans les allées (ray-grass seul ou en mélange avec du trèfle). Les premiers résultats obtenus sur courgette montrent que le binage des allées réduit le ruissellement jusqu’aux premières récoltes. Puis au-delà de trois passages répétés, le tassement du sol annule le bénéfice du binage. L’enherbement des allées, couplé à un paillage biodégradable (car l’enlèvement d’un paillage polyéthylène est difficile en fin de culture avec l’enherbement) permettent une réduction importante du ruissellement. Le projet Récup est reconduit sur deux ans. »

A lire aussi : Arboriculture : en vingt ans, les produits phyto ont évolué

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Flambée des coûts de l’énergie : en péril, les entreprises de la filière fruits et légumes demandent un bouclier énergétique spécifique
Interfel a réuni la presse ce jeudi 22 septembre afin que les professionnels témoignent de l’impact de la hausse des coûts de l’…
La lutte contre la francisation est l’une des nombreuses actions poursuivies depuis plusieurs années par l’AOPn Fraises de France.
Une francisation de framboises supposée
L’AOPn Fraises de France se constituera partie civile en cas de faits avérés de francisation de framboises, révélés dans l’…
Le verger maraîcher de l’Institut Agro a reçu la visite de chercheurs du monde entier venus au congrès IHC Angers 2022.
Maine-et-Loire : un verger maraîcher comme vitrine de l'Institut Agro
Le système jardin-verger de l’Institut Agro d'Angers est un véritable laboratoire à ciel ouvert animé par des étudiants et…
Le Maroc accroît ses exportations sur l’UE au premier semestre, l’Espagne s’inquiète
La Fepex s’est inquiétée le 31 août de la dynamique des exportations marocaines sur l’UE, en particulier vers son propre marché…
Avis de tempête pour l’exportation espagnole de fruits et légumes
Acteur de premier plan dans la production et l’exportation de fruits et légumes, l’Espagne connaît, à l’instar de ses collègues…
Après douze années d’expérience en aquaculture, Sébastien Maitrot s’est intéressé aux légumes de la mer.
Sébastien Maitrot a misé sur la culture de salicorne
Biologiste de formation et aujourd’hui maraîcher dans le Finistère, Sébastien Maitrot s’est spécialisé dans la culture de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes