Aller au contenu principal

Prunes françaises : la campagne de l'espoir

La saison des prunes françaises est fructueuse, avec des fruits de qualité et des volumes satisfaisants. Un retour à la normale salvateur après deux années noires.

Après deux années difficiles avec des épisodes de gel dévastateurs, la campagne française 2023 de prunes se déroule dans des conditions de retour à la normale.

« Malgré quelques épisodes d’orages de grêle au cœur des terroirs de production au cours desquelles quelques parcelles ont été touchées, l’année 2023 devrait revenir à des volumes dans la moyenne, c’est-à-dire 50 000 à 55 000 tonnes de prunes, dont 2/3 récoltées dans le Sud-Ouest », annonce André Graglia, directeur de l’AOPn Prunes de France.

La saison a été lancée autour en juin avec la variété African Rose, une prune rouge à chair jaune. « Malgré se précocité, cette variété est très gustative et appréciée des consommateurs, elle donne le coup d’envoi de la saison ». Autour du 10 juillet, la gamme des 4 couleurs de prunes françaises était dans les rayons.

« La prune est arrivée dans un contexte de baisse du pouvoir d’achat et nous avons fait pression auprès des acteurs de la grande distribution afin qu’ils jouent le jeu de l’origine France, reprend le directeur de l’AOPn. Avec une offre de fruits d’été en repli, notamment en provenance d’Espagne et d’Italie, nous sommes arrivés avec des produits d’une qualité exceptionnelle qu’il faut absolument valoriser dans les rayons ». Après deux années avec une offre en baisse de 50 %, les producteurs de prunes français espèrent recruter de nouveaux ménages acheteurs avec des prix justes pour tout le monde. « C’est la campagne de l’espoir, celle qui doit rattraper les deux précédentes qui ont été catastrophiques pour la filière ». Cette année, avec les volumes prévus, André Graglia espère que les prunes françaises seront présentes « jusqu’au 20-25 octobre ».

Des prévisions prunes au MedFel ?

Décidée à réagir pour ne plus subir, l’association des producteurs de prunes française a beaucoup travaillé avec une orientation vers des prunes club plus qualitatives aux côtés des variétés traditionnelles, de nouvelles plantations équipées de filets paragrèle et insectproof, l’irrigation de précision et la lutte anti-gel. « Depuis 5 ans, nous incitons les producteurs à investir, de façon à mieux résister en cas d’aléas climatiques et d’être aptes à gérer de façon durable les périodes de sécheresse ». En 2024, l’AOPn envisage de d’annoncer pour la première fois des prévisions de récoltes pour la campagne à venir à l’occasion du prochain MedFel, « si celui-ci continue à se tenir à la fin avril, c’est-à-dire à une date compatible avec la sortie du risque gel pour notre production ».

Une offre prune clarifiée et des messages impactants

Depuis 15 ans, la filière prunes de France produit de nombreux effort en matière de visibilité. « Nous avons clarifié notre offre avec une segmentation par couleur, explique André Graglia, et accordé d’importants budgets à la communication, avec, à chaque campagne, des messages impactants ». Pour 2023, la prune s’est encore une fois adaptée aux circonstances avec le slogan « Le goût à tout prix », qui souligne l’accessibilité des produits malgré les difficultés de pouvoir d’achat. Ainsi, la campagne se décline selon les quatre couleurs de prunes - verte, jaune, rouge, bleue – avec quatre images de tables dressées dignes d’un grand restaurant mettant la prune au cœur de l’assiette.

Les plus lus

Le capteur Burkard permet une détection et un dénombrementdes spores de mildiou dans l’air.
Comment mieux contrôler le mildiou de l'oignon
Le pro­jet Orion a permis de tester plusieurs leviers pour contrôler le mildiou de l’oignon. Les adjuvants jouent un rôle…
« Contre toute attente j’ai rejoint l’aventure familiale dans la pomme de terre et j’y ai découvert un métier riche dont je partage les valeurs »

Joanny Dussurgey, dirigeant de l’entreprise de négoce Select’up, est depuis le 14 mai président du CNIPT pour 18 mois. Pour…

Artichaut : pourquoi l’ouverture prochaine d’une usine de transformation par Prince de Bretagne est une bonne nouvelle pour les producteurs bretons ?

Prince de Bretagne va ouvrir son usine de transformation de l’artichaut breton, à Calmez dans les Côtes d’Armor. A ce jour, il…

« Il n’y aura pas de dérogation pour ces molécules », a confirmé la ministre déléguée, malgré l'insistance des professionnels.
Endive : « il n’y aura pas de dérogation » pour les trois molécules qui vont être retirées, prévient la ministre Agnès Pannier-Runacher

Les producteurs d’endives restent sans solution, ni espoir de dérogation, pour désherber et lutter contre les pucerons, suite…

Pomme : la nouvelle variété Soluna, petite sœur de Pink Lady, et sa robe bordeaux à la conquête du marché français ?

Soluna est une nouvelle variété de pomme sous marque par TopStar. Les Australiens ont réalisé une première saison commerciale…

Plusieurs références de fraises françaises en rayon en juin 2024
Retard des fraises françaises : les producteurs lancent un « appel urgent » à la GMS et aux consommateurs

Face à un pic de production de fraises françaises attendu en juin, l’AOPn Fraises Framboises de France lance un appel à la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes