Aller au contenu principal

Provence : L’amande fait sa coquille

300 hectares nouveaux ont déjà été plantés en Provence, et des projets de plantation sont planifiés d’ici la fin de l’année.
© E.Delarue

En Provence, la filière de l’amande veut son interprofession pour structurer les différents maillons de la chaîne de valeur. « Une feuille de route pour le développement de la filière amande, à 5 ans, accompagnée d’un plan de financement a été validée par la Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur », annonçait André Pinatel, représentant de la Chambre régionale d’agriculture et président du Syndicat de l’amande de Provence en juillet dernier, précisant que « la relance de l’amande en Provence passe aujourd’hui par la création d’une interprofession ». Entouré des partenaires clé du projet, Laurent Belorgey, vice-président du syndicat, a pu présenter les contours et les enjeux de cette future association française interprofessionnelle de l’amande.

Recherche-expérimentation sur cinq ans

L’idée est de lancer une structure interprofessionnelle ouverte à tous les acteurs de la filière : producteurs, syndicat de producteurs, première et deuxième transformations agroalimentaires, cosmétique. Cette instance déjà baptisée « France Amande » aura pour mission de favoriser le dialogue, de mettre en phase l’offre et la demande et d’anticiper ce qui peut être produit, transformé et commercialisé dans l’objectif d’assurer tous les débouchés de l’amande de Provence. L’interprofession ambitionne déjà de créer également un signe de qualité. France Amande coordonnera le travail à entreprendre sur les aspects recherche-expérimentation, estimés à près 1,4 million d’euros sur cinq ans comme en matière de conseil technique. « Le principal souci reste aujourd’hui l’amélioration de la productivité du verger pour passer de 700 kg/ha à 1 000 kg/ha », mentionne Jean-Pierre Jaubert, plus gros producteur français, qui tient à s’associer au projet et attend aussi que « les futures plantations ne déstabilisent pas les prix ». C’est tout l’enjeu de l’interprofession.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
Une Boussole des Labels pour guider le consommateur dans les rayons alimentaires
Les trois ONG ActionAid France, Bio Consom'acteurs et FAIR[e] un monde équitable publient un guide pratique téléchargeable…
Kiwi : SCAAP Kiwifruits de France et Euralis, partenaires pour développer la production

SCAAP Kiwifruits de France et la coopérative Euralis ont signé le 17 mai un partenariat pour le développement local de…

Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Demain La Terre veut amplifier sa visibilité auprès du grand public
L’association, riche de projets et de nouveaux adhérents, prévoit d’étoffer encore davantage sa gamme et met le paquet sur la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes