Aller au contenu principal

Certification
Pour une offre HVE en fraises

Une personne a été recrutée par l’AOPn Fraises pour aider les adhérents à atteindre la HVE, afin de pouvoir proposer une offre significative d’ici trois ou quatre ans.

Parmi les intervenants de la table ronde (de gauche à droite), Michel Piquet, vice-président de l'AOPn Fraises, Xavier Mas, président, et Laurent Brault, responsable de l'association pour le développement de la HVE.
© Claire Tillier - FLD

L’AOPn Fraises avait annoncé faire de la Haute valeur environnementale (HVE) l’une de ses priorités (Lire ici). Il en a donc été beaucoup question lors l’atelier Eucofel (lire ici).

L’objectif est de répondre aux attentes sociétales bien sûr mais aussi parce que « nous avons conscience que nous sommes une toute petite filière dans les fruits et légumes en général, nous sommes conscients de notre poids, souligne Xavier Mas, président de l’AOPn, et la haute valeur environnementale est importante par ce qu’elle représente. C’est une démarche reconnue au niveau de l’État et elle certifie uniquement les exploitations françaises ». Un produit HVE indique donc un produit français, même si, comme l’ajoute Laurent Brault « au niveau de l’association, on a des demandes de Belges et de Hollandais qui nous sollicitent parce qu’ils aimeraient mettre en place la HVE ».

Côté fraises française, « quelques exploitations de l’AOPn ont déjà le niveau 3. L’objectif est d’y emmener peu à peu l’ensemble de nos adhérents afin de proposer une offre viable d’ici trois ou quatre ans », annonce le président. L’association a, dans ce but, recruté une personne il y a un peu plus d’un mois. Son travail consiste à rendre visite à chaque adhérent de l’association, de lui présenter la démarche et d’étudier avec lui un plan d’action adapté à son exploitation.

Une obligation pour la charte ?

Cela fait maintenant cinq ans que l’AOPn Fraises travaille « sur le socle commun pour une charte Fraises de France qui puisse tous nous rassembler. On prend le temps, reconnaît le président. Et la HVE va nous y aider ». Autrement dit, la charte Fraises de France ne concernera sans doute que les producteurs pouvant justifier du niveau 3 de la certification environnementale.

Lira aussi : Fraise : une campagne compliquée

Les plus lus

Parsada : ouverture ce 12 avril d'un appel à projets porté par FranceAgriMer

Initié au printemps 2023, le Plan stratégique pour mieux anticiper le potentiel retrait européen des substances actives et le…

Fraises hors sol cultivées en France
Fraise française : un bon début pour la commercialisation... à poursuivre

En retard par rapport à l’an dernier, la saison de la fraise française a bien commencé d’autant que la fraise espagnole est…

Pourquoi le groupe Axéréal arrête son activité fruits et légumes ?

25 producteurs commercialisaient noix, asperges et pommes de terre bio via la coopérative.

Prix des fraises françaises : il n'est « pas lié aux faibles quantités espagnoles », revendique l’AOPn

Les fraises espagnoles sont pour le moment quasi absentes de nos étals français. Pourtant, ce n’est pas cette absence ou cette…

PNR BARONNIES PROVENCALES
L’IGP Abricot des Baronnies sur la rampe de lancement

L’abricot des Baronnies, qui attendait ce printemps la toute dernière validation de son IGP, est d’ores-et-déjà en ordre de…

production de chou-fleur en Bretagne
Sica Saint-Pol de Léon : un chiffre d'affaires en hausse malgré les intempéries et la baisse des volumes

L’année 2023 a été très compliquée au niveau climatique, entraînant une baisse des volumes, mais avec un chiffre d’affaires de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes