Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitterLinkedIn

Marché du frais
[Coronavirus Covid-19] Pomme de terre fraîche : l’engouement continue…

À l’aube de cette 4e semaine de confinement, l’engouement des Français et des Européens pour la pomme de terre française fraîche continue sur sa lancée.

En magasins, aucune véritable rupture de stock de pommes de terre  n'a été constatée depuis le début du confinement.  © Claire Tillier - FLD
En magasins, aucune véritable rupture de stock de pommes de terre n'a été constatée depuis le début du confinement.
© Claire Tillier - FLD

L’engouement pour le produit pomme de terre a continué lors de la troisième semaine de confinement. « Il a été un peu moins fort que lors des deux premières semaines, témoigne Ali Karacoban, responsable des affaires économiques du CNIPT interrogé par FLD le 7 avril au matin, mais il continue ». La hausse des ventes s’observe surtout dans les circuits de proximité, moins dans les hypermarchés moins fréquentés depuis le début du confinement. « Tous les formats bénéficient de cet engouement, précise Ali Karacoban, les formats familiaux bien sûr, mais aussi les petits formats (personnes âgées, petits foyers), tout comme le cœur de gamme. » Même les produits premium font une croissance à deux chiffres depuis le début du confinement : les produits du terroir mais aussi le bio. Particularité de la période de confinement : les achats de pommes de terre s’effectuent plus en début de semaine, alors qu’habituellement, ils se font plutôt en fin de semaine.

« On observe de plus en plus d’attrait pour les produits plaisir », poursuit Ali Karacoban. La pomme de terre primeur, bien mise en avant, fait partie de ces produits. Sur les étals actuellement la primeur de Noirmoutier, de Bretagne et un peu du Roussillon. « Au fur et à mesure des arrivées de la primeur, les mises en avant s’amplifieront », annonce Ali Karacoban.

À l’export, sur nos marchés historiques (Espagne, Italie, Portugal, Allemagne et pays de l’Est) l’engouement est le même. Sur ces marchés, la France fournit des pommes de terre de qualité, lavées et conditionnées pour le circuit de la grande distribution. Dans ces pays aussi le confinement favorise les ventes de pommes de terre. L’Union européenne constitue 96 % des exportations de pommes de terre françaises. Pour le grand export (Moyen Orient essentiellement et Asie du Sud-Est), la situation est plus compliquée et impacte les acteurs très spécialisés.

« On constate aussi un engouement pour les produits locaux pour soutenir les producteurs. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Après quelques semaines un peu compliquées, le marché fin avril était plutôt favorable pour les producteurs français. © Véronique Bargain - FLD ...
[Coronavirus Covid-19] De la tomate française et c’est tout
L’arrêt de la RHD et des marchés, le confinement et l’appel à consommer français ont bouleversé le marché de la tomate, au…
[Coronavirus Covid-19] Une récolte d’abricots inférieure au potentiel européen
Si Medfel 2020 a été annulé en raison de la crise sanitaire, les organisateurs n’ont pour autant pas renoncé aux prévisions de…
« Le projet présente des intérêts pour tous et permet de produire du méthane sans perte de CO2 dans l’air », soulignent Jean-François Vinet (à gauche) et Erwan Bocquier.
Loire-Atlantique : des maraîchers et des éleveurs s'associent pour créer une unité de méthanisation
Maraîchers en Loire-Atlantique, Jean-François et Charles Vinet ont créé avec des éleveurs une unité de méthanisation innovante,…
[Coronavirus Covid-19] La cerise des Monts du Lyonnais, davantage en barquette ?
Une belle récolte en qualité et en quantité est attendue. Les deux gros faiseurs de la cerise de Bessenay, Cerifrais et Chambe…
[Coronavirus Covid-19] Les Français, confinés, font le choix de produits responsables
Quel est l’impact du confinement sur les achats alimentaires ? La forte croissance du bio-équitable-local sera-t-elle remise en…
L'observatoire permettra à la filière fruits et légumes de réagir rapidement   lors des crises.  © Claire Tillier - FLD
[Coronavirus Covid-19] Un observatoire des prix fruits et légumes en période de crise
Interfel et le CTIFL mettent en place un observatoire des prix et des volumes renseigné par les opérateurs de la filière fruits…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes