Aller au contenu principal

Pôle légumes région Nord : Un outil technique au service des producteurs

Les techniques de production évoluent. Les expérimentations du Pôle légumes région Nord sont primordiales pour répondre aux attentes des citoyens-consommateurs. Les marges de manœuvre en matière de traitements et de fertilisation se réduisent… et les solutions alternatives tardent !

Président du pôle depuis 2001, Christian Durlin (aux côtés de Raphaël Bertrand de FranceAgriMer) devrait passer le relais à Anne Coupet lors d'un prochain CA.
© T. Becqueriaux

« Le Pôle légumes région Nord ne fera pas tout, tout seul », a rappelé Christian Durlin qui présidait pour la dernière fois l’assemblée générale du centre technique basé à Lorgies (Pas-de-Calais) le 26 mai dernier. « Notre première préoccupation, c’est d’apporter aux producteurs le meilleur accompagnement et les meilleures références techniques », a-t-il rappelé à un moment où se mettent en place en France quatre comités régionaux interprofessionnels. Christian Durlin ne pouvait que déplorer la baisse importante de subventions décidées par FranceAgriMer en 2018. Elle a impacté le compte de résultat en négatif de 16 368 €. « Ceci nous incite encore plus à multiplier les partenariats pour diversifier nos sources de financements », a-t-il analysé. Côté expérimentations, le Pôle travaille de plus en plus sur les produits de biocontrôle et développe les expérimentations bio ainsi que les techniques alternatives. « Ils sont présents dans la quasi-totalité des essais de protection des cultures », a précisé Dominique Werbrouck, directeur du Pôle. En 2019, débutera d’ailleurs une expérimentation « système » en maraîchage bio.

Trois volets d’expérimentation

Au Pôle, on peut distinguer trois types d’expérimentation : sur le matériel végétal et la biodiversité, sur la protection des cultures et sur la conduite culturale. Le PLRN a mené notamment deux essais bio sur les courges et testé l’impact de la densité de semis sur le rendement, le calibre et la fructification en potimarron et butternut. Il a aussi mené des travaux en partenariat avec le centre de ressources génétique de Villeneuve d’Ascq. Sur le plan « protection des cultures », le pôle a multiplié les essais désherbage (oignons, aulx, poireaux, panais) pour tenter de pallier la disparition actuelle de nombreuses molécules. En outre, il a développé des essais de lutte contre les insectes et la protection fongique. Enfin, le PLRN s’est intéressé à la fertilisation en agriculture biologique (comparaison d’engrais organiques, intérêt des engrais verts sous couvert de choux-fleurs pour la fertilisation précoce de la culture suivante…). Le pôle s’est également intéressé à l’amélioration de la qualité des choux pommés (réduction du tip-burn, évaluation de la durée de conservation optimale en frigo…). Enfin, il a achevé la première phase du programme Ecophyto I (2012-2018) et entamé la deuxième avec le programme Minipest qui vise « l’utilisation en dernier recours des phytos et un objectif de réduction de 70 % » (voir aussi page 33). « Ecophyto a montré des résultats assez surprenants mais encourageants même s’il y a eu des effets perturbateurs », a conclu D. Werbrouck.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Francisation de fruits et légumes espagnols : une enquête en cours
Un grossiste en fruits & légumes des Bouches-du-Rhône est soupçonné d’avoir francisé plusieurs centaines de tonnes de fruits…
Après les légumes, Cultiv lance une gamme de cosmétiques à base de céréales bio et françaises
La marque de cosmétiques d’InVivo lancera en septembre Epanouit, à base de céréales. Pas de quoi faire un complément de revenus…
Carrefour veut structurer une filière amande bio française avec la coopérative La Melba
Le distributeur s’est engagé en prix et en volume pour trois ans avec cinq producteurs en conversion. Mais le partenariat se veut…
tomates maroc
Europe/Maroc : Le Brexit s’invite dans le débat sur l’importation marocaine de tomates
La sortie du Royaume-Uni de l’UE impacte sur les flux commerciaux avec le royaume chérifien. Copa-Cogeca demande la révision des…
Fruits d’été : la filière rappelle la GMS à ses engagements
La saison bat son plein. La distribution communique sur son soutien aux producteurs. La filière demande que les actes suivent.
Le pôle Innov’Alliance fait le point sur les multiples facettes du chanvre et du cannabis
Le chanvre ou cannabis est une plante aux multiples débouchés. Très bien définis pour certains (industrie, bâtiment, alimentaire…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes