Aller au contenu principal

Pastèque : l’espagnol Anecoop affute ses couteaux pour sa campagne de commercialisation 2024

Le groupe coopératif, à l’origine de la pastèque sans pépins il y a 24 ans, prépare sa campagne 2024. A quoi s’attendre pour cette saison ? Quel tonnage, quel qualité ? Anecoop ambitionne aussi de relancer la consommation, en chute depuis deux ans.

Fin avril, le groupe coopératif espagnol Anecoop a réuni ses membres producteurs de pastèque afin de discuter des lignes d'action stratégiques de cette campagne de commercialisation tant d'un point de vue opérationnel qu'en termes de qualité, et d'innovations, ainsi que de la campagne de promotion.

Des conditions météorologiques enfin favorables

En premier lieu, les prévisions. Pour cette saison 2024 le groupe coopératif de coopératives indique disposer d’un volume commercial de 145 000 tonnes de pastèque, 100 % origine Espagne. Après deux années de faibles volumes de production dus à des conditions météorologiques défavorables, Anecoop s’attend à une récolte de qualité et un volume suffisant, en raison du climat favorable de ce printemps.

Lire aussi : Les anticipations de plantation 2024 de melon de l’Espagne, du Maroc et de la France présentées à Medfel

Miguel Abril, directeur commercial d'Anecoop, a précisé : «Jusqu'à présent, les plantations se sont bien développées, en particulier dans les zones où la sécheresse a été moins sévère. Nous espérons que le temps continuera à être favorable aux rendements et à la consommation. Si les perspectives de volume sont maintenues, nous aurons des pastèques en qualité et en quantité pour affronter la saison. »

Une partie de la stratégie d’Anecoop pour la pastèque reste axée sur la diversification et l'extension du calendrier en fonction des zones de culture, mais aussi la recherche de variétés qui nécessitent moins d'eau et qui résistent de mieux en mieux aux conditions climatiques défavorables.

 

Une campagne de promotion pour booster la consommation

Mais Anecoop a bien conscience de la nécessité d’augmenter la consommation. Alors que la consommation moyenne en Espagne était de 9,5 kg par personne et par an, elle a fortement chuté au cours des deux dernières années. 

« Au cours des deux dernières années, la disponibilité réduite du produit pour des raisons climatiques, ainsi que l'augmentation des coûts de production, ont fait grimper les prix de vente, ce qui a entraîné une baisse significative de la consommation, a analysé Joan Mir, directeur général. Nous espérons que cette saison, avec la normalisation des volumes et des prix, nous pourrons récupérer cette consommation moyenne annuelle par personne. »

 

La campagne de communication d’Anecoop met cette année l'accent sur la production saisonnière de pastèques, avec le message “Chaque chose en son temps”, pour rappeler l’origine nationale à 100 % de cette culture.

La promotion de la pastèque fait partie de la campagne d'Anecoop “Raciones de vida para el campo” (Rations de vie pour la campagne) qui promeut et soutient la production nationale de fruits et légumes.

Basée sur une stratégie multimédia, la campagne aura un fort investissement en ligne, avec les réseaux sociaux (intégration de la plateforme Twitch), ainsi que dans la presse spécialisée et générale, les radios locales, les télévisions régionales, nationales et câblées. A ceci s’ajoute la publicité aérienne sur les côtes méditerranéennes.

Le calendrier promotionnel est complété par les actions à développer en France et en République tchèque, qui sont coordonnées avec leurs filiales sur place.

Lire aussi : Espagne : "Locale et de saison", comment Anecoop positionne sa pastèque Bouquet 

La pastèque Bouquet a été la première pastèque sans pépins à arriver sur le marché européen, avec un lancement en 1992 et depuis, Anecoop se targue de renouveler chaque année son leadership en tant que premier opérateur espagnol de pastèques en Europe.

Les plus lus

Grégory Spinelli, champignonnière du Clos du Roi
Grégory Spinelli, producteur de champignons dans le Val d'Oise : « Nous ne sommes plus que quatre producteurs franciliens »
Grégory Spinelli est à la tête de la champignonnière souterraine du Clos du Roi, en plein cœur d’une zone résidentielle de Saint-…
L’intelligence artificielle peut-elle révolutionner la filière fruits et légumes ?

Medfel 2024 a mis en débat cette question brûlante : à quoi donc pourrait servir l’IA dans les entreprises de fruits et…

Les tomates cerise marocaines à des prix défiant toute concurrence, côtoie l’offre française en saison.
Tomates marocaines : pourquoi les producteurs français ont mené une opération de sensibilisation

Des producteurs de tomates ont envahi vendredi 26 avril les rayons fruits et légumes de plusieurs supermarchés dans quatre…

Rémy Frissant, cofondateur d’Amandera, à Medfel 2024
La bio doit-elle se réinventer ?

La bio doit revenir à ses fondamentaux et mieux communiquer envers le consommateur. C’est ce qui ressort de la conférence…

Fraises françaises : quel bilan à mi-saison ?

Après un début de campagne tardif dans plusieurs régions de production et des conditions climatiques fluctuantes, l’AOPn…

La couleur préférée des abricots par les consommateurs est l’orange et l’orange pigmenté de rouge.
Gel, alternance, coulure : à quoi s’attendre pour la récolte française d’abricot en 2024 ?

A Medfel, les prévisions de récolte pour la France annonce une forte baisse après une forte récolte 2023. A quoi cette baisse…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes