Aller au contenu principal

Nématodes à galle, fusariose... Des essais sur les bioagresseurs du sol

La lutte contre les bioagresseurs telluriques en cultures légumières fait l’objet de plusieurs projets en cours.

Les nématodes à galles font partie des problématiques récurrentes en cultures maraîchères. © RFL
Les nématodes à galles font partie des problématiques récurrentes en cultures maraîchères.
© RFL

Les bioagresseurs telluriques ont été le sujet d’un webinaire technique organisé début février par l’Aprel, le Grab et le CTIFL. Hélène Vedié, du Grab, a présenté des essais du projet Gonem, qui vise le développement de méthodes de protection contre les nématodes à galles en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Des systèmes de conduite « Gonem » sont ainsi évalués en cultures légumières, au sein desquels plusieurs leviers agronomiques pour réduire les nématodes ont été évalués : cultures de diversification, couverts assainissants, biocontrôle, biostimulants… Le projet Gonem inclut des essais en conditions contrôlées pour évaluer des plantes de services en tant que « mauvais hôtes » des nématodes. Lors d’un essai de 2020, les plantes testées sont installées dans un sol contenant des œufs de nématodes (Meloidogyne incognita ou M. arenaria). D’après cet essai, les plantes testées sont toutes de mauvais hôtes pour les nématodes, mais avec un effet variétal important.

Une cartographie de la fusariose

Le projet Actisol, qui a pour sujet la fusariose de la laitue, a été présenté par François Villeneuve, du CTIFL. « Le but est de construire une cartographie de la fusariose en France et en Europe, à partir d’échantillonnages et de tests sur les isolats pour évaluer leur agressivité et leur virulence », explique le spécialiste. Ainsi, 170 souches de Fusarium ont été isolées pour le moment au cours de l’échantillonnage 2020-2021, avec une très grande majorité de race 1. Pour les tests d’agressivité et de virulence, quatre variétés sont utilisées, différemment sensibles aux quatre races de fusariose. Autre projet en cours, Obioleg a pour but d’évaluer des solutions alternatives à la désinfection des sols contre les champignons telluriques en cultures de laitue et mâche. Des préparations naturelles non préoccupantes (PNPP) sont notamment testées sur divers pathogènes. Enfin, la possibilité d’utiliser l’ozone contre les bioagresseurs du sol a été discutée au cours du webinaire. Il faudrait pour cela une inscription de la méthode au niveau européen.

A lire aussi : Six bioagresseurs qui montent

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Les futures fermes contiendraient 400 systèmes de culture empilés les uns sur les autres.
Bouches-du-Rhône : une ferme verticale teste la "géoponie rotative"
La géoponie rotative est testée par la ferme verticale Futura Gaïa avec comme objectif de vendre la technologie dans l’industrie…
Marie-Claire Caravaca, la propriétaire, et Patrick Réjou, technicien à la Chambre d’agriculture et à la Fédération des trufficulteurs lors des visites de truffière à Mareuil dans le Périgord.
Périgord : la culture de truffe comme diversification
La Chambre d’agriculture de Dordogne et les professionnels de la filière trufficole ont organisé une visite de truffières, en…
Des Producteurs de tomates et concombres de l'Ouest de la France créent une AOP de mise en marché
Quatre coopératives productrices de tomates et concombres (Solarenn, Kultive, Océane et Vitaprim) lancent une association d'…
Sécuriser et développer la production d'amandes de façon qualitative et garantir un niveau de valorisation, tels sont les enjeux de  la jeune filière "Pistache en Provence".
Provence : la pistache structure sa filière
Réimplanter la culture de la pistache dans le paysage provençal est bien loin de l’utopie, la filière s’organise pour renaître de…
“Coup de fatigue” pour la consommation de fruits et légumes frais et un vrai décrochage du bio
Les Français sont fatigués de cuisiner maison et se retournent désormais vers les produits transformés. Sous la contrainte…
Pays de la Loire : une nouvelle association voit le jour
Créée à l’initiative de producteurs, l’association Pays de la Loire Fruits et Légumes vise à structurer la filière régionale de l…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes