Aller au contenu principal

Drôme
Olives noires de Nyons AOP : investir pour s’adapter à la demande

La coopérative du Nyonsais cherche à élargir sa clientèle. Elle investit pour proposer dès 2020 des olives dénoyautées aux industriels.

Le film doit être suffisamment tendu sur la butte, mais sans excès afin de ne pas flotter au vent.  © BASF
Pour cette saison, il y aura un déficit en olives de bouche et en huile d’olive et les producteurs vont devoir faire face à des difficultés financières ou à un manque de trésorerie.
© JL Abraini – Vignolis

La campagne de récolte d’olives noires AOP variété Tanche a démarré le 6 novembre dans le Nyonsais et les Baronnies en Drôme provençale. Avec une année climatiquement compliquée, une sécheresse en hausse, des températures élevées pendant l’été, du vent et un automne pluvieux qui a fait perdre de la typicité avec des olives noires gorgées d’eau, les prévisions de récolte sont à la baisse.

« Nous serons largement déficitaires pour cette année. La campagne sera faible. Nous obtiendrons 60 % des volumes de la récolte de l’an passé. Pour la coopérative du Nyonsais, qui compte 350 exploitants oléiculteurs, nous prévoyons 600 t d’olives noires, dont 50 à 100 t d’olives de bouche. Les olives noires sont de petits calibres mais saines globalement. Il y a peu d’olives de bouche et une majorité d’olives est destinée à l’huile. Sur les exploitations, les agriculteurs équilibrent leurs comptes grâce aux olives de bouche. Ils vont devoir faire face à des difficultés financières ou à un manque de trésorerie car il y aura un déficit en olives de bouche et en huile d’olive », explique Anne Laurent, directrice de la coopérative agricole du Nyonsais.

Sur toute l’appellation AOP – Nyonsais et Baronnies –, on estime les prévisions de récolte autour de 1 000 à 1 400 t.

Les prochains enjeux du syndicat de l’olive noire de Nyons et des Baronnies et de la coopérative du Nyonsais sont l’irrigation et la promotion. Dans l’immédiat, la coopérative du Nyonsais cherche à élargir sa clientèle en portant un projet d’investissement en matériel de dénoyautage de l’olive noire qui devrait être opérationnel dès le début de l’année 2020.

« Il y a une demande de certains industriels, de salaisonniers, de boulangers en olives noires dénoyautées de qualité, AOP, pour la charcuterie, les pains fourrés aux olives et autres produits agroalimentaires etc. Cette demande est croissante. Elle correspond au marché du snacking qui s’installe chez les consommateurs en recherche de bons produits. C’est un investissement qui devrait être rentable à moyen terme », ajoute Anne Laurent.

Les chambres d’Agriculture planchent aussi sur un projet de canal venant du Rhône en vue d’irriguer.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Le tomato leaf curl New Delhi virus (ToLCNDV) est un organisme de quarantaine au niveau européen, ce qui implique l’obligation de déclaration. © OEPP
Melon : le nouveau virus ToLCNDV sera à surveiller en 2021
Le tomato leaf curl New Delhi virus (ToLCNDV) a été identifié dans quatre parcelles de courgette du sud de la France en septembre…
L’idée d’une aquaponie «commerciale» a émergé en France au travers du programme de recherche de l' Itavi et divers projets privés.  © ITAVI
Un essai prometteur sur la culture de tomate en aquaponie
L’aquaponie produit des poissons et des légumes. Un essai de l’Itavi a permis de produire des tomates sans apport d’engrais…
« 20% des légumes sont destinés aux restaurants qui pourront notamment valoriser les légumes non vendables en frais », expliquent Maxime Lefebvre (à gauche) et Christophe Godineau.   © Véronique Bargain - FLD
Maraîchers et restaurateurs créent une coopérative à Nantes
En région nantaise, les salariés d’un restaurant et des maraîchers ont créé une SCIC (société coopérative d’intérêt collectif)…
plateforme frais er local
Lancement de la plateforme « Frais et local »

A l’occasion de ses vœux à la presse le 12 janvier, le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, a présenté la…

Le Synabio veut aller plus loin que la réglementation
Le Synabio a publié dix-neuf indicateurs de progrès pour que les entreprises aillent plus loin que la réglementation en termes de…
L’image de Bonduelle au plus haut sur les réseaux sociaux

Agence conseil en stratégies de contenus, Ultramedia édite un baromètre qui classe les plus grandes…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes