Aller au contenu principal

Mylène Gabaret, directrice de l’Apecita : « S’adapter aux attentes des nouvelles générations en matière d'emploi agricole »

L'Apecita est l'Association pour l’emploi des cadres, ingénieurs et techniciens de l’agriculture, l’agroalimentaire et l’environnement.

  • Quelles sont les spécificités et les tendances de l’emploi dans le secteur des fruits et légumes ?

    Ce secteur des fruits et légumes est marqué par de grandes disparités. La taille des entreprises, le type et les modes de culture : plein champ, serre, conventionnel, bio… conditionnent une grande diversité des métiers. Il s’agit d’un secteur en évolution constante qui connaît une modernisation des outils de production. L’usage de l’informatique, notamment, augmente le nombre de métiers avec des compétences techniques plus importantes. Les postes dans le management sont également de plus en plus nombreux. On constate un regain d’intérêt des jeunes pour le secteur de la production mais pas n’importe laquelle ! Celle-ci doit témoigner d’approche responsable et de modernité dans l’utilisation des nouvelles technologies et nouveaux modes de production. Il y a donc nécessité pour les entreprises de s’adapter aux attentes des nouvelles générations. Le sens donné au travail, le bien-être au travail, l’intégration, l’accueil… sont des valeurs recherchées. Les critères de recrutement évoluent également avec une priorité donnée au savoir-être des candidats, leur ouverture d’esprit, leur curiosité, leur implication, leur motivation… Du côté des centres de formation, la promotion est donnée à l’apprentissage pour l’acquisition des techniques et pour faciliter ainsi l’insertion dans les entreprises.

  • Quels sont les niveaux de formations, pour quels emplois ?

    Les postes à pourvoir sont principalement dans le secteur de la production et majoritairement saisonniers. De manière générale, ce sont les niveaux du CAP-BEP au BTSA qui sont les plus recherchés. L’Apecita qui concerne l’emploi des cadres, ingénieurs et techniciens en agriculture, agroalimentaire et environnement, a collecté environ 1 720 offres d’emploi selon les chiffres 2016, soit + 8,9 % par rapport à 2015. Ces propositions se répartissaient à 43 % en production (directeur d’exploitation horticole, responsable de site…), 30 % en commercialisation (attaché de clientèle, télévendeur, assistant achat…), 19 % en recherche et expérimentation, 18 % en conditionnement et contrôle. Les niveaux de formation requis dans les offres sont accessibles à 54 % à partir du Bac + 2, 36 % avec Bac +3 et 31 % avec Bac +5.

  • Quelles sont les évolutions des outils de recherche d’emploi ?

    Le recrutement et la recherche d’emploi via les réseaux sociaux sont en plein développement. Ces nouveaux moyens de communication permettent aux entreprises de réaliser leur sourcing et aux demandeurs d’emploi de prendre plus facilement et plus rapidement des contacts directs avec des employeurs potentiels. On relève également l’intérêt grandissant pour les job datings. Par exemple, l’Apecita en a organisé huit en 2017. Ces rencontres ont concerné une centaine d’entreprises et plus de 700 entretiens de recrutement ont ainsi pu avoir lieu. Toutefois, les réseaux non virtuels et traditionnels des associations d’anciens élèves et le bouche-à-oreille restent toujours efficaces.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Les neuf maraîchers adhérents à l'OP Ydeal sont situés dans un rayon de 20 km au sud de Nantes. © Ydeal
Débuts prometteurs et projets d’avenir pour la nouvelle organisation de producteurs Ydeal
Créée début 2020 en région nantaise, l’OP Ydeal avec sa marque Le Potager de Jade mise sur la proximité, la réactivité et la…
Les 5 plus gros marchés du bio en Europe
Les consommateurs de l’Union européenne ont dépensé plus de 42 milliards d’euros pour les produits bio en 2018, dont plus de la…
tomate san pesticides
« Sans pesticide » et « Sans résidus de pesticides » font polémique
Les groupements de producteurs engagés dans les démarches « sans pesticides » ou « sans résidu de pesticides » réagissent…
Cette installation a été mise en place en mars. La première récolte, avec de faibles volumes, est prévue en 2021.  © Blue Whale
Blue Whale veut révolutionner le raisin bio
Le projet de raisin bio sous abri-climatique semble sur de bons rails. Il permettra de sécuriser le producteur et de répondre aux…
Le guayule est adapté aux conditions pédoclimatiques du sud de la France. Sa culture peut se concevoir dans le cadre d’une diversification.
Diversification : Le guayule produit du caoutchouc naturel
Issu de régions désertiques du continent nord-américain, le guayule offre des perspectives très prometteuses de développement d’…
Sodexo : solidarité et partenariats pour des fruits et des légumes locaux
Sodexo poursuit son engagement pour le développement et le soutien des filières agricoles locales et de qualité. Contexte EGalim…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes