Aller au contenu principal

Maroc : avis de tempête pour les agrumes

Les conditions climatiques et le stress hydrique mettent à mal la production - et l'exportation - des agrumes dans le royaume chérifien.

La production d’oranges ne devrait pas dépasser les 750 000 t, selon l’USDA, soit un recul de 35% d’une campagne à l’autre.
© Daniel Dan outsideclick de Pixabay

Selon un récent rapport de l’USDA, la production marocaine d'agrumes pour la campagne de commercialisation 2022/2023 devrait chuter de 35 % par rapport à la saison précédente. Elle devrait approcher 1,7 million de tonnes, toutes variétés confondues.

Dans le détail, la récolte de mandarines devrait chuter de 34 % par rapport à l'année précédente pour n’atteindre que 900 000 tonnes. La situation est similaire pour l’orange (750 000 tonnes, -35 %). Le recul est moindre mais aussi notable pour le citron et le citron vert avec 35 000 tonnes récoltées, soit une baisse de 22 % par rapport à la campagne de commercialisation 2021/2022.  

Cette situation va largement handicaper les capacités exportatrices du pays. Elles ne devraient pas dépasser 410 000 tonnes d’agrumes. Pour mémoire, les expéditions d’agrumes avaient atteint 750 000 tonnes lors de la précédente campagne.

Les principales raisons invoquées sont la pénurie d'eau et des conditions météorologiques défavorables. De fait, depuis le début 2022, le royaume chérifien doit faire à une grave sécheresse. Le déficit hydrique qui en résulte frappe particulièrement la région de Berkane, un des principales zones de production d’agrumes du pays. L’USDA souligne que la pression croissante sur les ressources en eau a entraîné une perte estimée à 6 % de la superficie plantée d'agrumes, y compris la suppression de 10 % des vergers de mandarines.

 

Les plus lus

Pomme de terre : Douar Den se donne les moyens pour se développer
La société coopérative bretonne vient d’augmenter son capital social afin de pérenniser son activité dans un période troublée…
Pommes : pour Daniel Sauvaitre (ANPP), revaloriser de 0,20 € le kilo n'est pas inaccessible vu les prix depuis trois ans
Le geste des producteurs de pommes le 14 janvier pourrait préfigurer d’autres actions, possiblement plus « musclées », si leur…
Distribution : quel approvisionnement fruits et légumes pour la nouvelle enseigne Toujust ?
 FLD s’est entretenu avec Fabrice Gerber, fondateur de la nouvelle enseigne Toujust, à l’occasion du salon Sirha de Lyon. Il…
Des vergers de pommiers arrachés pour dénoncer les prix d'achat producteur
Des opérations d'arrachage de vergers de pommiers ont eu lieu dans toute la France le 14 janvier. La filière pomme réclame une…
Pourquoi la filière framboise intègre l’AOPn Fraises de France
L’Association de valorisation de la filière framboise (AVFF) fait désormais partie de l’AOPn Fraises de France. Les raisons de…
Pourquoi Pomanjou va investir 29 millions d’euros dans une station fruitière ?
Pomanjou, filiale du groupe Innatis, va regrouper ses activités de stockage-calibrage et conditionnement-expédition, aujourd’hui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes