Aller au contenu principal

Maroc : avis de tempête pour les agrumes

Les conditions climatiques et le stress hydrique mettent à mal la production - et l'exportation - des agrumes dans le royaume chérifien.

La production d’oranges ne devrait pas dépasser les 750 000 t, selon l’USDA, soit un recul de 35% d’une campagne à l’autre.
© Daniel Dan outsideclick de Pixabay

Selon un récent rapport de l’USDA, la production marocaine d'agrumes pour la campagne de commercialisation 2022/2023 devrait chuter de 35 % par rapport à la saison précédente. Elle devrait approcher 1,7 million de tonnes, toutes variétés confondues.

Dans le détail, la récolte de mandarines devrait chuter de 34 % par rapport à l'année précédente pour n’atteindre que 900 000 tonnes. La situation est similaire pour l’orange (750 000 tonnes, -35 %). Le recul est moindre mais aussi notable pour le citron et le citron vert avec 35 000 tonnes récoltées, soit une baisse de 22 % par rapport à la campagne de commercialisation 2021/2022.  

Cette situation va largement handicaper les capacités exportatrices du pays. Elles ne devraient pas dépasser 410 000 tonnes d’agrumes. Pour mémoire, les expéditions d’agrumes avaient atteint 750 000 tonnes lors de la précédente campagne.

Les principales raisons invoquées sont la pénurie d'eau et des conditions météorologiques défavorables. De fait, depuis le début 2022, le royaume chérifien doit faire à une grave sécheresse. Le déficit hydrique qui en résulte frappe particulièrement la région de Berkane, un des principales zones de production d’agrumes du pays. L’USDA souligne que la pression croissante sur les ressources en eau a entraîné une perte estimée à 6 % de la superficie plantée d'agrumes, y compris la suppression de 10 % des vergers de mandarines.

 

Les plus lus

Tomates bio espagnoles : pourquoi Ségolène Royal se trompe de combat

Des accusations de « faux bio » de la part de Ségolène Royal pour leurs tomates bio sur une chaîne de TV ont empiré…

Virginie Boisseau et Mickaël Girard veulent développer et rationaliser leurs débouchés.
« Nous avons développé les légumes pour améliorer la rentabilité de l’exploitation »

Installés près d’Angers, Mickaël Girard et Virginie Boisseau ont fait le choix des légumes bio et de la vente directe pour…

Lors de la signature du partenariat entre Sikig et Maïsadour le 16 janvier : Julien Pedelucq, président directeur général du groupe SIKIG, Michael Dolet Fayet ...
Plantations de kiwi dans les Landes : quels sont les objectifs de Maïsadour et Sikig ?

Le partenariat entre Maïssadour et Sikig a pour but de développer la culture du kiwi dans les Landes et de proposer une…

Tavelure sur une feuille de pommier
Tavelure : quelle est cette piste de recherche innovante contre la maladie numéro 1 du pommier ?
Une piste de recherche actuellement à l’étude contre la tavelure, principale maladie du pommier, repose sur la combinaison d’une…
Face à la sécheresse, comment l'agriculture des Pyrénées-Orientales envisage sa gestion de l'eau ?

Face au manque d’eau, à l’amenuisement des réserves et à la sécheresse prolongée, les Pyrénées-Orientales se concertent pour…

90 % des vergers de Blue Whale sont protégés par des filets de protection anti-grêle. En revanche la couverture anti-gel ne représente que 55 % des surfaces.
Rencontres Blue Whale : le changement climatique et la gestion de l'eau s'invitent aux débats

Avec les premières Rencontres Blue Whale, le groupement de producteurs s’est donné une feuille de route pour appréhender les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes