Aller au contenu principal

Cotations : tendances et perspectives de la semaine 43
Marché de l’orange : de plus faibles ventes

Quelques tendances et perspectives des prix des produits exotiques pour la semaine 43

© Macfruit

Orange : de plus faibles ventes

Les mesures prises par les gouvernements européens pour lutter contre l'épidémie de Covid-19 ont sensiblement impacté la tendance du marché. Le ralentissement important de l’activité au niveau de la restauration (fermeture de restaurants aux Pays-Bas, couvre-feu en France…) réduit la demande et entraîne, de ce fait, une érosion des prix. Or, parallèlement, les apports ont augmenté. Ceux d’Afrique du Sud, malgré le rétablissement des droits de douane, ainsi que les arrivages de Naveline espagnole (+7 %/moyenne) dont les fruits manquent encore de coloration.

Ananas : des apports attendus plus réduits

Le marché est linéaire, malgré les perspectives d'offres plus réduites pour les prochaines semaines, entraînant une annulation (ou un réajustement, en termes de volumes) des actions prévues en GMS.

Baisse de l’offre d’avocats

L'offre diminue légèrement, avec la fin des origines estivales (Pérou et Afrique du Sud). Les volumes restent toutefois supérieurs de 7 % à la moyenne saisonnière. Les origines hivernales s'installent sur le marché (Chili, Mexique, Colombie…). L’épidémie de Covid-19 affecte en revanche les ventes (bars et restaurants fermés dans de nombreux pays européens). Dans ce contexte, même si les prix restent élevés, ils tendent à se tasser.

Banane : regain de pression

La pression s'est accentuée sur le marché de la banane. Côté banane dollar, si l'offre du Costa Rica a légèrement baissé, celles de Colombie et d'Équateur demeurent supérieures à la normale saisonnière (respectivement +5 % et +3 %). Les apports africains affichent eux-aussi des niveaux supérieurs à la moyenne (+19 %). Seuls, les arrivages antillais restent déficitaires (-13 %/moy.). Dans ce contexte, le marché tend à s'alourdir, ce qui pèse sur les prix.

Un développement des petits agrumes

L'offre en clémentines espagnoles progresse rapidement. Oronules est la principale variété sur le marché, depuis la fin de Clemenrubi et Clemensoon. Les premiers volumes de Marisol ont été présentés en semaine 42. En raison de la plus forte récolte, les volumes entrants sont supérieurs de 7 % à la moyenne.

Pomelo : mise en place de l'offre méditerranéenne

La transition entre origines d'été et d'hiver se poursuit. Les arrivages mexicains sont plus limités. L'offre demeure principalement composée de petits fruits. Le segment de la restauration ne fonctionnant pas à 100 %, la demande est moindre pour ces qualités et les prix continuent de s'éroder. Pour les autres calibres, les cours sont inchangés.

De son côté, l'offre méditerranéenne se développe. Les fruits israéliens et turcs s'installent sur le marché, les volumes espagnols progressent aussi.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Le marketing alimentaire peut-il être "responsable" ?
Comment impulser une démarche responsable dans le secteur agroalimentaire ? Le marketing alimentaire peut-il être responsable ?…
« L’intérêt pour nous de la serre est de protéger les cultures du Mistral », témoignait Julien Bernard aux invités de Légumes de France. © RFL
Des légumes sous serre photovoltaïque pour la vente directe
Légumes de France a organisé mi-octobre une visite de la serre photovoltaïque d’un de ses adhérents.
Du bio et des allégations “sans” aux labels Climat : les nouvelles priorités du consommateur
Le consommateur veut désormais plus que du bio. La crise de la Covid-19 et le changement climatique ont accéléré les nouvelles…
Comment valoriser l’agroécologie, attendue par un consommateur qui n'est pas prêt à payer plus ?
Sans pesticide de synthèse, HVE, Global Gap… Comment valoriser ces produits agroécologiques, plus chers à produire, auprès des…
Asperge : une campagne 2020 atypique qui a recruté de nouveaux consommateurs
Des volumes d'asperges commercialisés en baisse, mais une consommation en hausse, à conforter en 2021 par des…
Alain Alarcon Banagrumes
Banagrumes lance Orlana, une marque pour les fruits et légumes conventionnels « avec un plus »

Le grossiste rungissois Banagrumes vient de lancer une nouvelle marque Orlana. Celle-ci s’adresse aux fruits et légumes…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes