Aller au contenu principal

Salade : maîtriser les intrants pour limiter le risque Bremia

Outre l’utilisation des résistances génétiques, la gestion de l’irrigation et de la fertilisation font aussi partie des leviers qui peuvent être mobilisés pour la protection contre le Bremia. Détails en quatre points.

Le goutte à goutte permet de diminuer les quantités d’eau apportées et d’éviter d’humecter le feuillage.  © RFL
Le goutte à goutte permet de diminuer les quantités d’eau apportées et d’éviter d’humecter le feuillage.
© RFL

1/La protection contre Bremia lactucae est-elle limitée ?

En agriculture conventionnelle, les producteurs peuvent s’appuyer sur plusieurs fongicides pour protéger la culture contre ce bioagresseur. Cependant, les contraintes réglementaires (disparition de certaines molécules, réduction du nombre d’applications) et sanitaires (réduction du nombre et de la quantité totale de résidus tolérés dans le produit fini) limitent fortement l’emploi de fongicides en culture, ce qui conduit à des impasses techniques, si la protection repose uniquement sur ces fongicides. En agriculture biologique, il existe peu de produits homologués pour cet usage, de plus les références manquent encore à leur sujet. Par conséquent, en AB, la protection contre le mildiou repose presque uniquement sur la prophylaxie et les méthodes alternatives.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Les neuf maraîchers adhérents à l'OP Ydeal sont situés dans un rayon de 20 km au sud de Nantes. © Ydeal
Débuts prometteurs et projets d’avenir pour la nouvelle organisation de producteurs Ydeal
Créée début 2020 en région nantaise, l’OP Ydeal avec sa marque Le Potager de Jade mise sur la proximité, la réactivité et la…
Les 5 plus gros marchés du bio en Europe
Les consommateurs de l’Union européenne ont dépensé plus de 42 milliards d’euros pour les produits bio en 2018, dont plus de la…
tomate san pesticides
« Sans pesticide » et « Sans résidus de pesticides » font polémique
Les groupements de producteurs engagés dans les démarches « sans pesticides » ou « sans résidu de pesticides » réagissent…
Cette installation a été mise en place en mars. La première récolte, avec de faibles volumes, est prévue en 2021.  © Blue Whale
Blue Whale veut révolutionner le raisin bio
Le projet de raisin bio sous abri-climatique semble sur de bons rails. Il permettra de sécuriser le producteur et de répondre aux…
Le guayule est adapté aux conditions pédoclimatiques du sud de la France. Sa culture peut se concevoir dans le cadre d’une diversification.
Diversification : Le guayule produit du caoutchouc naturel
Issu de régions désertiques du continent nord-américain, le guayule offre des perspectives très prometteuses de développement d’…
Le Gis Fruits a étudié cinq catégories de services : la production de fruits, l’économie et l’emploi, l’environnement, la santé et le bien-être, et le patrimoine et la culture. © RFL
Arboriculture : ce qu’apportent les cultures fruitières à la société
Les services apportés par l’arboriculture à la société ont été décryptés dans une récente étude du Gis Fruits. Une première étape…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes