Aller au contenu principal

Ile-de-France
Maison Butet et Bratigny signent un partenariat stratégique inédit

Grossistes historiques de Rungis, les deux sociétés vont développer une offre croisée au sein de leurs magasins respectifs.

la Maison Butet, présente dans le bâtiment A3, cherchait s’étendre, en particulier sur le E2.
© Butet S.A.

Maison Butet et Bratigny, la filiale grossiste sur marché du groupe Omer-Decugis et Fils - deux entreprises fruits et légumes parmi les plus anciennes de Rungis - ont annoncé avoir noué un partenariat stratégique. Dans le cadre de ce dernier, la Maison Butet s’installera au sein des anciens carreaux de vente de Bratigny au bâtiment E2. Cette cession de surfaces entre bien dans les visions des deux protagonistes.

D’une part, la Maison Butet, présente dans le bâtiment A3, cherchait s’étendre, en particulier sur le E2, un des plus dynamiques du marché de par la fréquentation de clients restaurateurs et traiteurs.

D’autre part, Bratigny entendait se redéployer sur le D2, suite à la reprise du fonds de commerce de Marcelette en 2017, afin d’offrir une plus grande lisibilité à son offre. Sur le E2, la filiale du groupe Omer-Decugis et fils ne conservera que le plus petit des ses deux magasins qui sera dédié exclusivement à la banane.  

Une offre croisée

Mais, les deux entreprises plus que centenaires (« 274 ans au service de la saveur », souligne leur communication commune) ne veulent pas se limiter à une cession de carreaux de vente comme finalement cela arrive souvent sur le marché de Rungis. « Plutôt que de signer un deal commercial pur et dur, nous sommes allés chercher du sens dans notre démarche, et avons voulu envoyer un message clair à nos clientèles respectives », précise Vincent Omer-Decugis, PDG du groupe éponyme.

Ainsi, les deux sociétés vont croiser une partie de leur offre, celle qui fait leur renommée. Bratigny développera au pavillon D2 une offre de champignons et mini légumes premium sélectionnés par la Maison Butet, tandis cette dernière offrira à ses clients les haricots verts du Kenya et une offre exotique produite par le groupe Omer- Decugis.

Loin de vouloir jouer les apprentis sorciers en créant leur propre ligne de produits, les deux entreprises ont préféré se baser sur leur expertise commune et une complicité certaine. « Nous proposons chacun des fruits et légumes haut de gamme à nos clients, il nous a donc semblé pertinent et naturel de croiser nos offres en proposant chacun dans nos carreaux de vente des produits de nos deux gammes. L’occasion pour nos clients d’accéder à une plus grande diversité de produits mais avec les mêmes niveaux d’exigence en termes de qualité », indiquent à la fois Olivier Perrichon, PDG de Maison Butet et Vincent Omer-Decugis.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
Une Boussole des Labels pour guider le consommateur dans les rayons alimentaires
Les trois ONG ActionAid France, Bio Consom'acteurs et FAIR[e] un monde équitable publient un guide pratique téléchargeable…
Kiwi : SCAAP Kiwifruits de France et Euralis, partenaires pour développer la production

SCAAP Kiwifruits de France et la coopérative Euralis ont signé le 17 mai un partenariat pour le développement local de…

Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Demain La Terre veut amplifier sa visibilité auprès du grand public
L’association, riche de projets et de nouveaux adhérents, prévoit d’étoffer encore davantage sa gamme et met le paquet sur la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes