Aller au contenu principal

Fermes Dephy : la filière maraîchère première sur la diminution des phytos

Les exploitations maraîchères des réseaux Ferme Dephy montrent la voie en réduisant de 40 % leurs IFT des produits de synthèse.

Les systèmes sous abris notamment les systèmes hors-sol comme ici la fraise ont réduit leurs IFT de moitié (-55%) en développement la protection biologique intégrée (ici lâcher de chrysopes). © RFL
Les systèmes sous abris notamment les systèmes hors-sol comme ici la fraise ont réduit leurs IFT de moitié (-55%) en développement la protection biologique intégrée (ici lâcher de chrysopes).
© RFL

« Les résultats nationaux de la filière légume montrent une évolution de -40 % des IFT, Indicateur de fréquence de traitement, des produits de synthèse dans les exploitations maraîchères des réseaux Ferme Dephy. Ce qui place les cultures légumières en tête des filières nationales », commente Laurent Camoin, ingénieur-conseil en maraîchage et animateur du réseau Ferme des Maraîchers Provençaux. Viennent ensuite la filière horticole (-38 %), les cultures tropicales (-31 %), l’arboriculture (-23 %), les grandes cultures (-20 %) et la viticulture (-18 %). Le résultat d’évolution à la baisse entre le PZO (PZO = point de départ variable selon les réseaux de 2011 à 2016) et l’année 2018 est très significatif(1). En effet, les IFT de synthèse passent de 5 à 3, toutes cultures maraîchères et cycles confondus. Dans ces résultats apparaissent naturellement des disparités d’évolution en fonction des types de systèmes et de modes de production.

Des efforts entrepris aussi en bio

« On observe que les systèmes sous abris expriment la plus forte baisse d’IFT et notamment les systèmes hors-sol (fraise, framboise, tomate) qui baissent leurs IFT de moitié (-55 %), puis les systèmes en sol à froid (-41 %) », précise-t-il dans le Treiz’Maraichage. Le plein champ présente une baisse importante tout de même (-27 %) quand on sait la difficulté de maîtrise des conditions de ces cultures. En agriculture biologique aussi, des efforts sont entrepris par les producteurs des réseaux Ferme dont 37,5 % des Fermes Dephy en maraîchage sont en AB. « L’évolution des IFT ne se fait pas sur l’utilisation de produits de synthèse. Elle se fait sur l’utilisation des produits utilisables en AB, mais non-inscrits sur la liste mise à jour des produits de biocontrôle », analyse le spécialiste. C’est le cas par exemple des produits à base de cuivre, de spinosad, etc.

(1) Les résultats d’évolution des IFT* ont été publiés par la Cellule nationale d’animation Dephy en octobre 2020 et sont extraits de la Présentation des résultats IFT 2018 du réseau Dephy, comparaison des IFT du réseau DEPHY avec les IFT issus des enquêtes « pratiques culturales ».

 

A lire aussi : L’utilisation du biocontrôle dans les réseaux Dephy

Indiquer la fréquence

L’IFT est l’Indicateur de fréquence de traitement. C’est un indicateur de suivi de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques à l’échelle de l’exploitation agricole ou d’un groupe d’exploitations. L’IFT comptabilise le nombre de doses de référence (dose homologuée des produits) utilisées par hectare au cours d’une campagne culturale. Cet indicateur peut être calculé pour un ensemble de parcelles, une exploitation ou un territoire. Il peut également être décliné par grandes catégories de produits (herbicides, fongicides, insecticides et acaricides, autres produits).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Dégâts de gel : déjà une « annus horribilis » pour les arboriculteurs
Les nuits de gel de la semaine du 5 avril ont causé d’important dégâts principalement en arboriculture et viticulture. Tous les…
Le vanillier s'adapte bien à l'agroforesterie, en Guadeloupe, et produit des gousses capables de rivaliser avec ses homologues de l'Océan indien. © D-L Aubert-DAAF Guadeloupe
Guadeloupe : la vanille se cultive en sous-bois
Quelques agriculteurs ont décidé de relancer la culture de la vanille dans les sous-bois en Guadeloupe, grâce à des concessions…
Sud-Ouest : L’UDC Kiwis du Sud, un nouvel acteur sur le marché du kiwi jaune
La nouvelle structure, créée par la SCA Les Trois Domaines et la coopérative des Deux Vallées, va ouvrir une station de…
Hélène Darroze et Guillaume Gomez, ambassadrice et parrain de l’Année internationale des fruits et légumes
Interfel a présenté en visioconférence le 31 mars quelques lignes directrices de son programme pour soutenir l’Année…
Covid-19, packaging, segmentation premium… Un Congrès International de la Tomate riche de perspectives
Comment ont évolué la consommation et le marché de la tomate pendant la crise ? Quelles catégories ont tiré la croissance ?…
Dégâts de gel dans l’Hérault : les températures étaient trop froides...
Les nuits des 6 et 7 avril, dans l’Hérault, les températures ont chuté jusqu'à -8°C et des parcelles d’arbres fruitiers et de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes